Obélix

Ne doit pas être confondu avec Obélisque.
Obélix
Personnage de fiction apparaissant dans
Astérix.

une personne costumée en Obélix
une personne costumée en Obélix

Naissance85 85 av. J.-C.
OrigineGaule (Armorique)
SexeHomme
ActivitéTailleur et livreur de menhirs
FamilleParents : Obélodalix et Gélatine
Cousin : Amérix
Lointains descendants : Obélisc'h seigneur du Menhir, Obélisc'h Comte de Bretagne, Obélisc'h le sanglier, Obélisc'h le Gros Malouin, Obélisc'h, Obélisque-Marteau et Obélisque le Preux.
EntourageAstérix, Idéfix

Créé parRené Goscinny et Albert Uderzo
Interprété parGérard Depardieu
VoixAlbert Augier (1960)
Jacques Morel (1967 à 1976)
Pierre Tornade (1985 à 2005)
Jacques Frantz (2006 à 2008)
Guillaume Briat (2014)
SériesAstérix
Première apparitionAstérix le Gaulois (1961)

Obélix est un personnage de fiction créé par René Goscinny et Albert Uderzo dans la bande dessinée Astérix en 1959. Il est le meilleur ami d’Astérix et l’accompagne dans chacune de ses aventures, excepté la première (Astérix le Gaulois).

Historique

Avant Obélix

Les auteurs d’Astérix René Goscinny et Albert Uderzo ont de nombreuses fois collaboré avant la création de la série. En 1958, ils créent notamment le personnage Oumpah-Pah, un amérindien vivant en Nouvelle-France et allié des Français. La série Oumpah-Pah contient tous les ingrédients de ce qui sera plus tard la série Astérix le Gaulois : le duo comique avec le personnage d’Oumpah-Pah et de son ami le chevalier français Hubert de la Pâte Feuilletée ressemble au duo Astérix et Obélix[1], mais surtout ce qui rapproche Obélix d’Oumpah-Pah outre sa force surhumaine (force naturelle sans l’aide de potion) et son physique grand [2].

Création et première apparition d'Obélix

Le personnage d’Obélix apparaît dès la première page de la première histoire, dans l’album éponyme de la série : Astérix le Gaulois[3]. Dans cette histoire, il n’a qu'un rôle secondaire puisqu’il n’accompagne pas Astérix délivrer le druide Panoramix emprisonné dans le camp retranché romain de Petibonum. Il est ainsi absent dans toute la seconde moitié de l'histoire et, s’il est bien présent dans la première partie, il n’y joue aucun véritable rôle. Pour comprendre ce rôle secondaire dans cette première histoire, il faut remonter à la genèse de la série Astérix. La série est créée en 1959 pour un nouveau journal du nom de Pilote par deux auteurs encore inconnus Albert Uderzo au dessin et René Goscinny au scénario. Alors que les deux auteurs se sont décidés pour créer une histoire de Gaulois résistant à l'envahisseur romain, ils ne sont pas d’accord pour le physique du personnage principal, ni pour le rôle des personnages secondaires. Albert Uderzo veut un personnage principal grand et fort ; il dira plus tard : « Moi je voyais l’archétype du Gaulois tel que les images d’Épinal nous le montraient, un grand Celte blond[4]. » René Goscinny, lui, préférait un nabot minable : « Il est important pour moi que le personnage soit en lui-même marrant[5] », dira-t-il plus tard. René Goscinny veut aussi que son héros (ou antihéros) soit sans faire-valoir ni animaux l’accompagnant. C'est finalement l’idée de René Goscinny qui est retenue, mais Albert Uderzo, spécialiste des survitaminés et fidèle à son idée de héros, va placer, avec l’accord de René Goscinny, un personnage grand et fort en second plan[6].

Bien qu’il ait, donc, eu l’idée de créer ce personnage, Albert Uderzo, au début, ne sait pas quoi en faire. En effet, le village abrite déjà un guerrier en la personne d’Astérix, un forgeron Cétautomatix, un chef Abraracourcix et des paysans, et c'est alors, avec René Goscinny, qu’ils vont décider de lui donner un rôle social et d’en faire un tailleur et livreur de menhirs[7]. Pour sa première apparition, Obélix apparaît avec une hache autour de la taille, mais elle disparaît dès sa seconde apparition, les auteurs considérant que cela donne un air trop barbare[Note 1] au second héros de leurs albums[7].

L’obélisque de Louxor (place de la Concorde, Paris) dont le nom fait penser à Obélix.

Origine du nom

Obèles et doubles obèles dans diverses polices.

L’origine du nom d'Obélix provient peut-être de l’obélisque[3],[8], colonne de pierre célébrant le soleil chez les Égyptiens. La seconde possibilité, plus probable en raison de son sens comme expliqué ci-après, est que le nom d’Obélix vient de l’obèle[9], aussi appelée obélisque, un signe typographique utilisé d’antan dans les manuscrits pour noter un passage douteux. En effet, le nom de son compère Astérix vient d’un autre symbole similaire, l’astérisque, utilisé quant à lui pour indiquer un renvoi. L’utilisation de ces noms de symbole par Goscinny s’explique par le fait que la famille du scénariste possédait une imprimerie. Il connaissait donc particulièrement bien le jargon des imprimeurs[10].

Par contre, l’allusion à l’obésité du personnage est à écarter[3].

Other Languages
Boarisch: Obelix
български: Обеликс
বাংলা: ওবেলিক্স
català: Obèlix
čeština: Obelix
Deutsch: Obelix
English: Obelix
español: Obélix
euskara: Obelix
فارسی: اوبلیکس
suomi: Obelix
Gaeilge: Obelix
Gàidhlig: Cromleax
galego: Obélix
hrvatski: Obelix
magyar: Obelix
italiano: Obelix
ქართული: ობელიქსი
lietuvių: Obeliksas
norsk: Obelix
occitan: Obelix
polski: Obeliks
português: Obelix
русский: Обеликс
slovenčina: Obelix
slovenščina: Obelix
српски / srpski: Обеликс
svenska: Obelix
Türkçe: Hopdediks
中文: 奥勃利