Nuit des Longs Couteaux (Québec)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Nuit des Longs Couteaux (homonymie).

Au Québec, la nuit des Longs Couteaux est un terme utilisé en référence à la nuit du , au moment où l' acte constitutionnel de 1982 est accepté par le Premier ministre du Canada Pierre Elliott Trudeau, ainsi que 9 des 10 Premiers ministres provinciaux, à l'insu du premier ministre du Québec René Lévesque, qui dormait à Hull [1].

Dans le Canada anglais, le même événement est appelé le kitchen meeting [2] (en français : réunion de cuisine [3]) puisque les négociations ont eu lieu dans une cuisine de l'hôtel Château Laurier d' Ottawa où étaient hébergés les premiers ministres concernés.

Origine de l'expression

La phrase fait référence à la nuit des Longs Couteaux allemande survenue en 1934 durant laquelle des personnes menaçant le statut politique d' Adolf Hitler ont été écartées des hautes sphères du parti nazi et pour la plupart supprimées. Les observateurs des négociations constitutionnelles canadiennes de 1981 avaient rapidement utilisé cette expression au lendemain de l'entente, qui avait été conclue au cours de la nuit par le gouvernement fédéral et neuf des dix gouvernements provinciaux, et sans la participation du gouvernement québécois.

Other Languages