Noradrénaline

Noradrénaline
Structure chimique de la noradrénaline.
Structure chimique de la noradrénaline.
Structure chimique de la noradrénaline.
Identification
Nom UICPA 4-[(1R)-2-amino-1-hydroxyéthyl]benzène-1,2-diol
No CAS 51-41-2 (L)
138-65-8 (DL)
No EINECS 200-096-6
Code ATC CA03
DrugBank APRD00457
PubChem 2693426934
SMILES
InChI
Propriétés chimiques
Formule brute C8 H11 N O3   [Isomères]
Masse molaire [1] 169,1778 ± 0,0083  g/ mol
C 56,8 %, H 6,55 %, N 8,28 %, O 28,37 %,
pKa 8.58
Propriétés physiques
fusion 217 °C ( décomposition)
Précautions
Directive 67/548/EEC
Très toxique
T+



Transport
60/66
    2811   
[2]
Données pharmacocinétiques
Demi-vie d’Demi-vie d’élim. 2,1 à 3,4h
Excrétion
Considérations thérapeutiques
Classe thérapeutique Sympathomimétique
Voie d’administration injection intraveineuse
Caractère psychotrope
Autres dénominations

Noréphédrine

Composés apparentés
Autres composés
Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

La noradrénaline ou norépinéphrine est un composé organique qui joue le rôle d' hormone adrénergique et de neurotransmetteur. C'est une catécholamine comme la dopamine ou l' adrénaline.

Elle est principalement libérée au niveau du tronc cérébral et par les fibres nerveuses du système nerveux orthosympathique (ou sympathique) et agit comme neurotransmetteur au niveau des organes effecteurs. Elle est également le précurseur métabolique de l' adrénaline (NOR signifiant Nitrogen ohne Radikal en allemand, littéralement azote sans radical ou azote libre).

Elle est aussi libérée en faible quantité (10 %) [réf. nécessaire] [3] par les médullosurrénales et agit comme hormone. Elle joue alors un rôle dans l'excitation, l'orientation de nouveaux stimuli, l' attention sélective, la vigilance, les émotions, le réveil et le sommeil, le rêve et les cauchemars, l' apprentissage et le renforcement de certains circuits de la mémoire impliquant un stress chronique [4].
Que ce soit en tant qu'hormone ou neurotransmetteur, la noradrénaline agit sur les mêmes récepteurs, dits récepteurs adrénergiques alpha et bêta, tous couplés aux protéines G trimériques.

Localisation

Neuronale

Les neurones noradrénergiques se retrouvent au niveau du système nerveux central et du système nerveux périphérique.

Le locus cœruleus et ses projections.
Les neurones noradrénergiques du tronc cérébral.

Au niveau central, les corps cellulaires des neurones noradrénergiques [5] sont situés dans 7 groupes A1-A7, du tronc cérébral (bulbe et pont) :

  • le groupe A6 ou locus cœruleus est la structure noradrénergique la plus dense. Situé dans la partie dorsale du pont, à la jonction ponto-mésencéphalique, ce groupe donne naissance à la voie ascendante dorsale qui se projette sur les noyaux du raphé, le thalamus, l'hypothalamus, le néocortex, l'hippocampe et le cervelet. De ce groupe part aussi une voie descendante constituant une partie des neurones vasomoteurs présympathiques qui innervent les neurones préganglionnaires sympathiques.

Les neurones noradrénergiques du locus cœruleus ont une décharge tonique (continue) durant l'éveil [6], ils diminuent leur activité au cours du sommeil lent et sont silencieux pendant le sommeil paradoxal.

  • le groupe A1 du bulbe rachidien, nommé le noyau caudal ventro-latéral (area caudalis superficialis ventrolateralis, CVLM), il comprend des neurones noradrénergiques innervant le groupe noradrénergique A2 et le groupe adrénergique C1 où ils exercent une inhibition continue de l'activité des neurones vasomoteurs présympathiques.
  • le groupe A2, situé dans le noyau du faisceau solitaire (NTS), est constitué d'interneurones noradrénergiques. Ce noyau est situé dans la zone dorsomédiale du bulbe, là où se terminent les fibres sensibles du nerf vague (X) et du nerf glosso-pharyngien (IX) et toutes les fibres gustatives primaires.
  • les groupes A3, A4 et A7 rassemblent des corps cellulaires dont les axones se projettent sur le noyau moteur du nerf vague, le noyau du faisceau solitaire, la substance grise péri-aqueducale et l'hypothalamus.

Au niveau périphérique, les fibres postganglionnaires sympathiques produisent de la noradrénaline. Le système nerveux sympathique fonctionne sur un modèle à deux neurones : un neurone préganglionnaire (dont le corps cellulaire est localisé dans la moelle épinière) fait synapse sur un neurone post-ganglionnaire (dont le corps cellulaire est localisé dans un ganglion) qui lui-même innerve le tissu cible. Le neurone préganglionnaire est acétylcholinergique, le postganglionnaire est noradrénergique. La libération de noradrénaline par ces neurones est accompagnée de plusieurs co-médiateurs, ATP et neuropeptides.

Médullosurrénale

La noradrénaline est sécrétée au niveau des glandes surrénales et libérée dans la circulation générale, où elle peut être responsable de la décharge d' adrénaline, en cas de stress ou d'effort intense.

Other Languages
العربية: نورإبينفرين
azərbaycanca: Noradrenalin
български: Норадреналин
català: Noradrenalina
čeština: Noradrenalin
Deutsch: Noradrenalin
ދިވެހިބަސް: ނޯއެޑްރެނަލިން
Ελληνικά: Νορεπινεφρίνη
Esperanto: Noradrenalino
español: Noradrenalina
euskara: Noradrenalina
hrvatski: Noradrenalin
magyar: Noradrenalin
Հայերեն: Նորադրենալին
Bahasa Indonesia: Noradrenalin
íslenska: Noradrenalín
italiano: Noradrenalina
Кыргызча: Норадреналин
lietuvių: Noradrenalinas
latviešu: Noradrenalīns
македонски: Норадреналин
Nederlands: Noradrenaline
português: Noradrenalina
română: Noradrenalină
русский: Норадреналин
srpskohrvatski / српскохрватски: Noradrenalin
slovenčina: Noradrenalín
slovenščina: Noradrenalin
српски / srpski: Норадреналин
svenska: Noradrenalin
Türkçe: Noradrenalin
українська: Норадреналін
oʻzbekcha/ўзбекча: Noradrenalin