Nome (Égypte antique)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Nome.
Carte des nomes de Basse-Égypte et de Haute-Égypte.

Les nomes [1], au nombre de quarante-deux à l’époque ptolémaïque, sont les circonscriptions administratives de l’ Ancienne Égypte. Même si leur nombre, en Basse-Égypte, a varié entre seize, dix-sept et vingt, probablement en raison de la topographie fluctuante du delta, il est resté remarquablement stable en Haute-Égypte, de la Ve dynastie [2] aux Lagides [3].

L'organisation des nomes, de l'Ancien au Nouvel Empire

Chaque nome a sa métropole, centre administratif et judiciaire, un ou plusieurs sanctuaires, et son emblème totémique : faucon, crocodile, cobra, gazelle, sycomore, couteau, etc. Cette division de l'Égypte semble remonter à la période prédynastique, où les nomes étaient des territoires tribaux ou claniques autonomes, avant de devenir, sous les premières dynasties, des divisions territoriales administrées par un fonctionnaire.

En effet, les nomarques sont en principe des agents du roi. Ils perçoivent en son nom les impôts destinés au « Double Grenier » ; ils répriment au besoin les troubles de leur ressort et, en tant que ˁḏ-mr [4], ils veillent à l’entretien des canaux d’irrigation et des digues. À la fin de l’ Ancien Empire toutefois, ces grands seigneurs arrivent à s’émanciper, d’abord dans les nomes méridionaux, les plus éloignés de la Résidence [5], et finissent par former d’authentiques dynasties locales agissant en pleine indépendance. Ainsi, Ânkhtyfy, nomarque de Nekhen et d’ Edfou au temps d’un Néferkarê de la IXe dynastie hérakléopolitaine, se dit « grand chef » (ḥry-tp ˁ3 [6]) de son fief. Il conclut alliance avec le nomarque d’ Éléphantine et guerroie contre ses voisins de Thèbes et de Coptos : bref, en tant que « héros qui n’a pas son pareil » [7], il n’a apparemment de comptes à rendre à personne.

Au Moyen Empire, en revanche, l’autorité royale s’affirme prépondérante, grâce à la réorganisation administrative du pays en trois districts (wˁrt [8]) : celui du Nord, la Basse-Égypte, celui du Sud, la Moyenne-Égypte, et celui de « la Tête du Sud », la région en amont d’ Akhmîm. Chaque wˁrt est gouverné par un « rapporteur » ou wḥmw [9], désignation qui exprime clairement sa subordination au pouvoir central. En même temps, le titre de « grand chef » tombe en désuétude tandis que, dans les villes, des fonctionnaires appointés, les « maires » ou ḥ3ty-ˁ [10], prennent progressivement le relais des princes locaux. Par ailleurs, « la Tête du Sud » est placée sous l’autorité directe du vizir, lequel est représenté sur place par un délégué résidant à Thèbes. Par ces moyens, semble-t-il, la royauté réussit à faire pièce aux velléités d’indépendance des grandes familles seigneuriales.

L’administration provinciale du Nouvel Empire se caractérise par la même centralisation rigoureuse, avec comme corollaire la constitution de plusieurs échelons administratifs : le « directeur des champs » [11] du nome, qui supervise l’entretien du système d’irrigation et l’exploitation des ressources agricoles ; les « préposés de circonscription » [12], placés à la tête des districts ruraux ; et enfin, les héqa hout [13], chargés de l’administration des districts urbains. Ces fonctionnaires d’autorité ont à leur service un vaste personnel subalterne : scribes, conseillers, contrôleurs, appariteurs, contremaîtres, arpenteurs etc. Tout cet appareil administratif, strictement hiérarchisé, est subordonné au gouverneur de la province [14], lequel à son tour doit rendre compte de sa gestion aux « rapporteurs » du vizir, les wḥmw.

Other Languages
Afrikaans: Nomos
مصرى: كور مصر
български: Ном (Египет)
brezhoneg: Nom (Henegipt)
català: Nomós
čeština: Nom
English: Nome (Egypt)
Esperanto: Nomoso
español: Nomo
euskara: Nomo
suomi: Nomos
galego: Nomo
magyar: Nomosz
Bahasa Indonesia: Nome (Mesir)
italiano: Nomo (Egitto)
lietuvių: Nomas (Egiptas)
Nederlands: Nomos (Egypte)
norsk bokmål: Nome (Egypt)
polski: Nomy
português: Nomo
română: Nomă (Egipt)
Simple English: Nome (Egypt)
slovenčina: Nom (Egypt)
Türkçe: Nom
中文: 诺姆