Noël au Japon

Noël au Japon est une tradition moderne en plein développement, mais plus que la naissance du Christ, c'est surtout le mythe de Santa Claus ( saint Nicolas) (サンタクロース, Santa Kurōsu ?, équivalent américain et anglais du Père Noël) qui est mis en avant. Les Japonais profitent principalement de cette occasion pour se réunir entre amis. Les chrétiens étant peu nombreux au Japon, les célébrations de Noël (クリスマス, Kurisumasu ?, de l' anglais christmas) ne revêtent que rarement de véritables aspects religieux.

Avant le milieu du XXe siècle, Noël était nommé kōtansai (降誕祭 ?) ou seitansai (聖誕祭 ?), et le réveillon de Noël seiya (聖夜 ?) et non Christmas Eve (クリスマス・イヴ, Kurisumasu Ivu ?) [[réf. souhaitée]. Le premier Noël aurait été fêté en 1904 quand l’épicerie haut de gamme Meidi-ya dans le quartier de Ginza à Tokyo expose un sapin de Noël en vitrine [1].

Fête romantique et amicale

À la différence des pays occidentaux où l’on se rassemble en famille, les Japonais passent Noël en couple ou entre amis, car c'est pour le Nouvel An que les familles se réunissent au Japon [2]. Par conséquent c’est le réveillon de Noël qui, plus que Noël lui-même, prend de l’importance. Les couples se retrouvent autour d'un bon repas le soir du réveillon, dans un restaurant plus intimiste. Malgré le prix des menus qui flambe à cette occasion, les restaurants affichent souvent complets. Les amoureux peuvent s’échanger à ce moment des cadeaux [1]. Cependant, comme dans les pays occidentaux, Noël est aussi l'occasion d'offrir des cadeaux aux enfants (surtout aux plus petits).

La fête est également amicale. Des groupes d'amis se retrouvent autour d'un bon repas, au restaurant, ou au karaoké [3].

Other Languages