Noël Godin

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Godin.
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (avril 2013).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section «  Notes et références » (, comment ajouter mes sources ?).

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ou cette section d'une biographie doit être recyclé. (juillet 2013)

Une réorganisation et une clarification du contenu est nécessaire. Discutez des points à améliorer en page de discussion.

Noël Godin
Description de cette image, également commentée ci-après

De gauche à droite : Sylvie, sa femme ; Noël Godin ; Francis De Smet ; Jan Bucquoy, au Bucquoy's Palace à Harelbeke en avril 2003.

Alias
L'Entarteur
Georges Le Gloupier
Naissance (71 ans)
Liège, Province de Liège, Belgique
Nationalité Drapeau de la Belgique belge
Activité principale
Autres activités
Distinctions
Grand Prix de l'humour noir (1995)
Prix de la dent dure (1996)

Noël Godin, surnommé Georges Le Gloupier — en référence à un personnage imaginaire et multiface créé par Jean-Pierre Bouyxou [1] — ou l'Entarteur, né à Liège le , est un agitateur anarcho- humoristique belge.

Il s'est rendu célèbre pour ses jets de tarte à la crème, ou «  entartages », sur de nombreuses personnalités de différentes nationalités. Lorsqu'il a reçu le Grand Prix de l'humour noir en 1995 [2] et le Prix de la dent dure en 1996, il s'est entarté lui-même.

Parcours

L'entarteur

Ses activités d'« entarteur » semblent avoir commencé en novembre 1968. Avec un complice, il s'en prit à un professeur de l' université de Liège, Marcel De Corte, connu pour ses idées réactionnaires, sur lequel Godin déversa un pot de colle. Même si l'acte n'a pas été directement revendiqué, il est plausible de penser qu'il s'agissait bien de Noël Godin [3], [4].

Chroniqueur de cinéma pour un magazine belge, Noël Godin écrivit un jour que le réalisateur imaginaire Georges Le Gloupier avait jeté une tarte à la crème au visage de Robert Bresson. Dans le numéro suivant, il annonça que Marguerite Duras, amie de Bresson, l'avait vengé en attaquant Le Gloupier de la même manière. Peu après, à l'occasion d'un passage en Belgique de Marguerite Duras, venue présenter son film Détruire, dit-elle à l' université de Louvain, Noël Godin se livra sur celle-ci à son premier entartage.

Depuis, seul ou à la tête de véritables commandos pâtissiers, il a entarté d'innombrables personnalités qu'il considérait comme particulièrement détestables et infatuées. Parmi ses victimes : Bernard-Henri Lévy, Bill Gates, Doc Gynéco, le ministre belge Édouard Poullet [5], Jean-Luc Godard, Marco Ferreri, Maurice Béjart, Nicolas Sarkozy, Pascal Sevran, Patrick Bruel, Bernard Landry, Hélène Rollès, Patrick Poivre d'Arvor, Jean Charest.

Bernard-Henri Lévy prendra très mal sa tarte à la crème en 1985, flanquant rudement Le Gloupier par terre. Il lui intima ensuite, alors que Godin était maintenu au sol par deux agents de sécurité :

« Lève-toi vite, ou je t'écrase la gueule à coups de talon ! »

La scène fut filmée et diffusée, notamment par Coluche et Pierre Desproges, qui fit un commentaire acerbe de la réaction de BHL, déclarant qu'il y illustrait « la vraie nature des cuistres » [6].

Depuis lors, BHL est l'une des rares personnalités à avoir subi plusieurs entartages. Le , il a été entarté pour les 7e et 8e [7] fois par les « tueurs à gags » des « brigades pâtissières » de Noël Godin au 26e Salon du livre de Paris [8]. Godin a déjà déclaré plusieurs fois que ce qui pourrait ressembler à de l'acharnement prendra fin lorsque Lévy montrera que le « message » est passé en entonnant en public la chanson de Maurice Chevalier Le Chapeau de Zozo [9].

L'exemple de Noël Godin fait des émules dans de nombreux pays avec la création d'une anti-organisation appelée l'Internationale pâtissière dont Le Gloupier se déclare le porte-parole.

Le chroniqueur

Noël Godin a contribué, dès le début de sa parution, à l'hebdomadaire pamphlétaire Siné Hebdo, créé par le dessinateur Siné, et dans lequel il tenait la rubrique « L'Entarteur littéraire ». Après l'arrêt du journal, il poursuit ses chroniques anarcho-littéraires dans le mensuel satirique de Paul Carali Psikopat, dans les canards rebelles La Mèche, aujourd'hui disparu, Le Bateau ivre (en Belgique), Zélium, et CQFD, dans la revue en ligne ventscontraires.net et dans Siné Mensuel.

Other Languages
العربية: نويل غودين
Deutsch: Noël Godin
English: Noël Godin
español: Noël Godin
Malagasy: Noël Godin