New Deal

Wikipédia:Articles de qualité Vous lisez un « article de qualité ».

Page d'aide sur les redirections « Nouvelle donne » redirige ici. Pour les autres significations, voir Nouvelle donne (homonymie).
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir New Deal (homonymie).
Franklin Delano Roosevelt, instigateur du New Deal, bouleversa considérablement l'économie américaine pour la sortir de la Grande Dépression.

Le New Deal (« Nouvelle donne » en français) est le nom donné par le président américain Franklin Delano Roosevelt à sa politique interventionniste mise en place pour lutter contre les effets de la Grande Dépression aux États-Unis. Ce programme s'est déroulé entre 1933 et 1938, avec pour objectif de soutenir les couches les plus pauvres de la population, réussir une réforme innovante des marchés financiers et redynamiser une économie américaine meurtrie depuis le krach de 1929 par le chômage et les faillites en chaîne.

On distingue communément deux New Deals[note 1] : le premier, marqué notamment par les « Cent jours de Roosevelt » en 1933[1] visait à une amélioration de la situation à court terme. On y retrouve donc des lois de réforme des banques, des programmes d'assistance sociale d'urgence, des programmes d'aide par le travail, ou encore des programmes agricoles. Le gouvernement réalisa ainsi d'importants investissements et permit l'accès à des ressources financières à travers diverses agences gouvernementales. Les résultats économiques furent mitigés, mais la situation s'améliora[2]. Le « Second New Deal » s'étala entre 1935[3] et 1938, mettant en avant une redistribution des ressources et du pouvoir à une échelle plus large, avec les lois de protection syndicales[3], le Social Security Act[3], ainsi que des programmes d'aide pour les farmers et les travailleurs itinérants[4]. Cependant, la Cour suprême jugea de nombreuses réformes inconstitutionnelles, et certaines parties des programmes furent rapidement remplacées, à l'exception de la National Recovery Administration. Le second New Deal fut bien plus coûteux que le premier, et creusa le déficit public. Par ailleurs, malgré des programmes comme la Public Works Administration, le chômage touchait encore 11 millions d'Américains en 1938[5].

De nombreux programmes du New Deal restent toujours actifs, dont certains qui ont gardé leur nom originel : on peut ainsi citer la Federal Deposit Insurance Corporation (FDIC), la Federal Housing Administration (FHA), la Tennessee Valley Authority (TVA), mais aussi le Social Security System, première expérience d'État-providence aux États-Unis ainsi que la Securities and Exchange Commission dans le domaine de la régulation financière.

Sommaire

Other Languages
asturianu: New Deal
bosanski: New Deal
català: New Deal
čeština: New Deal
dansk: New Deal
Deutsch: New Deal
Ελληνικά: New Deal
English: New Deal
Esperanto: New Deal
español: New Deal
eesti: Uus kurss
euskara: New Deal
فارسی: نیو دیل
suomi: New Deal
galego: New Deal
עברית: ניו דיל
हिन्दी: न्यू डील
hrvatski: New Deal
magyar: New Deal
Bahasa Indonesia: New Deal
italiano: New Deal
한국어: 뉴딜
Limburgs: New Deal (VS)
lietuvių: Naujasis kursas
latviešu: Jaunais kurss
македонски: Њу дил
norsk nynorsk: New Deal
norsk: New Deal
polski: Nowy Ład
português: New Deal
română: New Deal
Scots: New Deal
srpskohrvatski / српскохрватски: New Deal
Simple English: New Deal
slovenčina: Nový údel
shqip: New Deal
српски / srpski: Њу дил
svenska: New Deal
Türkçe: New Deal
українська: Новий курс
ייִדיש: ניו דיל