Ndjili

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ndjili (homonymie).
Commune de Ndjili
Kinshasa
Administration
Pays Drapeau de la République démocratique du Congo  République démocratique du Congo
Province Kinshasa
Future province Kinshasa
Bourgmestre M. Biya Senghor
Nombre de députés 3
Démographie
Population 442 138 hab. ( 2004 est.)
Densité 38 784 hab./km2
Géographie
Coordonnées 4° 24′ 18″ sud, 15° 22′ 25″ est
Superficie 1 140 ha = 11,4 km2
Divers
Langue nationale Lingala
Localisation

Géolocalisation sur la carte : République démocratique du Congo

Voir la carte administrative de République démocratique du Congo
City locator 14.svg
Commune de Ndjili

Géolocalisation sur la carte : République démocratique du Congo

Voir la carte topographique de République démocratique du Congo
City locator 14.svg
Commune de Ndjili

Ndjili est une commune du district de Tshangu, dans la ville de Kinshasa, située au sud de la commune Masina dont elle est séparée par le boulevard Lumumba. Elle est l'une des vieilles cités planifiées par les Belges avec Bandalungwa, Lemba et Matete. Elle se situe à l'est de la ville, dans la plaine, au-delà de la rivière Ndjili dans sa partie ouest et est bornée au sud par la commune de Kimbanseke. Elle compte 13 quartiers populaires.

Ndjili, avec les communes de Masina et Kimbanseke, fait partie du district de Tshangu.

La commune a donné son nom à l' aéroport international de Ndjili, cependant situé sur la commune de Nsele. Le tribunal de paix de Kinshasa, le parquet de grande instance ainsi que le tribunal de grande instance de Kinshasa ont des extensions dans cette commune.

Commune

La Commune de N'djili est dirigée par un collège communal composé d'un bourgmestre et d'une bourgmestre adjointe. À ceux-ci,il conviendrait d'ajouter des échevins communaux chargés de matières spécifiques qui composent le collège échevinal, qui est une sorte de gouvernement de la commune avec un programme local (plan de développement de la commune), un budget et des objectifs clairs pour l'intérêt de la commune. Des conseillers communaux élus sur diverses listes électorales composent le parlement de la commune ou le collège communal, qui proposent leurs projets ou ceux de la population. Il faut leur associer les treize chefs de quartier.
Sur le plan administratif, le chef de bureau (secrétaire communal) est le responsable de l'administration communale qui est divisée en plusieurs services.

La 1re élection municipale se déroula les 7 et 14 décembre 1958 et une 2e élection le 31 janvier 1965 qui fut remportée par l'ABAKO à travers Georges Luemba.

Other Languages