NBA Most Valuable Player

Kareem Abdul-Jabbar, ici en 1974 sous le maillot des Bucks de Milwaukee, détient le record du nombre de titres de MVP (6).

Le trophée de Most Valuable Player (MVP) est une récompense attribuée chaque année par la National Basketball Association (NBA) au meilleur joueur de la saison régulière. Le trophée porte le nom de Maurice Podoloff, le premier président de la NBA (de 1946 à 1963). Avant la saison 2016-2017 le nom du MVP était généralement annoncé à la fin de la saison régulière, lors du deuxième tour des Playoffs. Depuis, l'ensemble des récompenses sont remises en juin lors d'une cérémonie après la fin des NBA Finals[1].

Tous les anciens MVP remplissant les conditions pour entrer au Basketball Hall of Fame y ont été introduits. Toutefois, certains joueurs classés parmi les meilleurs de l'histoire n'ont jamais obtenu le trophée, tels que Clyde Drexler, Patrick Ewing, Scottie Pippen, Robert Parish ou John Stockton.

Depuis la saison 1982-1983, le trophée a été remis chaque année à un joueur membre d'une équipe ayant remporté plus de 50 victoires en saison régulière[2] jusqu’à la saison 2016-2017 ou Russell Westbrook fut MVP avec un bilan collectif de 47 victoires et 35 défaites (notamment grâce à son record de triples-doubles de 42). L'actuel détenteur du trophée est Russell Westbrook, meneur du Thunder d'Oklahoma City.

Mode de désignation

Jusqu'à la saison 1979-1980, le MVP est désigné par le vote de joueurs de la ligue. À partir de la saison suivante, les votants sont issus d'un panel de journalistes sportifs et de commentateurs américains et canadiens. Chacun nomme cinq joueurs, classé par ordre de préférence. Une première place vaut dix points ; une deuxième en vaut sept ; une troisième en vaut cinq ; une quatrième en vaut trois et une cinquième en vaut un seul. Depuis 2010, un bulletin représentant le vote des internautes est ajouté au scrutin. Le joueur obtenant le plus grand nombre de points remporte le titre.

Jusqu'en 2016 et l'élection de Stephen Curry, aucun joueur n'avait été élu à l'unanimité[3]. Shaquille O'Neal et LeBron James sont ceux qui s'en étaient le plus rapprochés, échouant à une voix de l'unanimité (en 2000 pour O'Neal et en 2013 pour James)[4]. La plus petite marge de l'histoire séparant le MVP de son second a lieu lors de la saison 1989-1990 lorsque Magic Johnson devance Charles Barkley de 22 points, celui-ci devançant même le joueur des Lakers de Los Angeles au nombre de premières places[5]. Depuis cette date, l'écart le plus petit est de 29 pour Karl Malone qui devançant Michael Jordan en 1997, puis 34 en 2005 avec Steve Nash devant Shaquille O'Neal[6].

En plus de la performance individuelle, les résultats de l'équipe sont pris en compte dans le vote : le trophée est généralement décerné à un joueur membre d'une équipe classée parmi les premières de sa conférence.

Other Languages
slovenščina: NBA MVP