Néoconfucianisme

Le néoconfucianisme est un courant philosophique qui prit son essor sous la dynastie Song et devint la version officielle du confucianisme depuis le XIVe siècle jusqu’au tout début du XXe siècle, malgré la concurrence du courant Hanxue à partir de la dynastie Qing. Le canon des Quatre Livres proposé par Zhu Xi, son principal promoteur, constituait la base des examens impériaux. Le néoconfucianisme pénétra au Vietnam, au Japon et en Corée, jouant un rôle particulièrement important dans ces deux derniers pays, où il reçut parfois une interprétation originale.

Il est connu en Chine sous divers noms désignant ses multiples branches à différentes époques, dont les deux principales sont l’École du Principe (理學 pin. : Lǐxué) et l’École de l’Esprit (心學 pin. : Xinxué). Au XXe siècle, Feng Youlan 馮友蘭 (1895–1990) créa la Nouvelle École du principe Xin Lixue.

Ses penseurs ont popularisé à partir des XVIe-XVIIe siècles le symbole taijitu, représentation du concept de taiji du Livre des Mutations, parfois appelé en Occident « symbole taoïste ».

Other Languages
Bahasa Indonesia: Neo-Konfusianisme
日本語: 宋明理学
한국어: 성리학
português: Neoconfucionismo
srpskohrvatski / српскохрватски: Neokonfucijanizam
slovenčina: Neokonfucianizmus
українська: Неоконфуціанство
Tiếng Việt: Tân Nho giáo
中文: 宋明理學
粵語: 宋明理學