Nénuphar

Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Nénuphar (ballet).
Nénuphar
Nom vulgaire ou nom vernaculaire ambigu :
L'appellation « Nénuphar » s'applique en français à plusieurs taxons distincts.
Description de cette image, également commentée ci-après
Nénuphar géant à Londres

Taxons concernés

Sous-pages sur les Nénuphars

Les familles contenant des Nénuphars :

Le nénuphar[1] ou nénufar[2],[N 1] est une plante aquatique[1],[2],[3], dicotylédone[1], de la famille des Nymphéacées[1],[2],[3], de l'ordre des Nymphéales (contrairement au lotus qui fait partie des Nélumbonacées), à rhizome[1], pourvue de larges[2] feuilles arrondies flottantes[1] et de grandes[2] fleurs solitaires blanches, jaunes, violacées ou rougeâtres[1], se développant à la surface des eaux calmes dans les pays chauds et tempérés[1].

Ainsi défini, nénuphar est un nom vernaculaire ambigu en français car il est employé pour désigner tant des espèces du genre Nymphaea — telle le nénuphar blanc (Nymphaea alba[4]) — que des espèces du genre Nuphar — telles le nénuphar jaune (Nuphar lutea[5]), le nénuphar nain (Nuphar pumila[6]) et le nénuphar de Spenner (Nuphar x spenneriana[7]), ou encore du genre Victoria, nénuphars géants d'Amazonie, Victoria amazonica[8], et Victoria cruziana[9].

Par analogie avec le lis, le nénuphar est parfois désigné lis d'étang[10],[11] ou lis d'eau[10].

Par métonymie, nénuphar désigne le rhizome ou la fleur de la plante[1].

Faux-nénuphar désigne des Nymphoïdes tels que le limnanthème faux-nénuphar, ou petit nénuphar pelté (Nymphoides peltata[12]).

Other Languages
asturianu: Nenúfar
español: Nenúfar
euskara: Nenufar