Moso

Famille élargie Moso : enfants, adultes et anciens cohabitent.

Les Moso, Mosuo ou Musuo (chinois : 摩梭 ; pinyin : mósuō), autrefois retranscrit en Mossos, forment une ethnie habitant le Sud-Ouest de la Chine, à la frontière des provinces du Yunnan et du Sichuan, sur les contreforts de l'Himalaya. Elle compte de 30 000 à 60 000 habitants. Officiellement ainsi que linguistiquement, les Moso constituent un sous-ensemble de la nationalité Naxi et utilisent un sous-système de l'écriture daba à l'instar de ce peuple.

Ils forment une société matrilinéaire (les enfants sont rattachés au groupe parental maternel, qui les élève, leur transmet le nom et l'héritage), matrilocale (les femmes sont au centre de leur famille et ne la quittent pas pour rejoindre leur conjoint après une union) et avunculaire (la paternité des enfants est exercée par leur oncle maternel)[1],[2].

Les Moso présentent également dans leurs traditions certaines particularités qui leur a valu l'intérêt de nombreux ethnologues : le mariage n'existe pas et les amants ne résident pas ensemble[3]. Ces spécificités ont été mises à mal sous la révolution culturelle (1966-1976) par une propagande active en faveur du mariage et de la monogamie[4]. Le succès de cette politique fut tout de même limité, de nombreux Moso étant restés fidèles à leur modèle traditionnel ou y retournant par la suite[5].

Other Languages
azərbaycanca: Mosuolar
تۆرکجه: موسوو‌لار
català: Mosuo
dansk: Mosuo
Deutsch: Mosuo
English: Mosuo
español: Mosuo
فارسی: قوم موسو
galego: Pobo mosuo
עברית: מוסואו
italiano: Mosuo
한국어: 모쒀족
polski: Mosuo
português: Mosuo (povo)
русский: Мосо (народ)
Türkçe: Mosuolar
татарча/tatarça: Мосо халкы
українська: Мосуо
Tiếng Việt: Người Mosuo
中文: 摩梭人