Morrissey

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Morrissey (homonymie).
Morrissey
Description de l'image Morrissey-Alexander-Film-.jpg.
Informations générales
Nom de naissance Steven Patrick Morrissey
Naissance (58 ans)
Davyhulme, Lancashire, Angleterre
Activité principale Chanteur, auteur.
Genre musical Rock alternatif, rock indépendant, indie pop
Instruments Voix, piano
Années actives 1977 - auj.
Labels Etienne Records

Steven Patrick Morrissey, dit Morrissey, parfois abrégé en « Moz », est un chanteur de rock indépendant/ indie pop britannique né le .

Il fut le chanteur et auteur des Smiths avec à la guitare Johnny Marr. Quand le groupe se sépare en 1987, il commence une carrière en solo. Il atteint au Royaume-Uni le top 10 des singles.

Biographie

Morrissey est né au Park Hospital, maintenant connu sous le nom de Trafford General Hospital, à Davyhulme dans le Lancashire, le 22 mai 1959 de parents immigrés irlandais catholiques [1]. Son père, Peter Morrissey, travaillait dans un hôpital tandis que sa mère, Elizabeth Dwyer, était bibliothécaire. Ses parents émigrèrent vers l'Angleterre juste avant la naissance de Morrissey et il fut élevé avec sa sœur aînée Jackie à Harper Street à Hulme, Manchester. En 1965, la famille déménagea vers Queens Square à Hulme près de Moss Side. Ils déménagèrent en 1969 pour le 384 Kings Road dans la banlieue plus salubre de Stretford, lorsqu'un grand nombre d'anciennes rues en terrasses furent démolies. Morrissey a maintenu un attachement fort envers sa mère durant toute sa vie ; les relations avec son père se sont étriquées au fil des ans pour finalement devenir presque inexistantes.

Enfant, Morrissey développa un intérêt pour les girls bands des années 1960 ainsi que pour des chanteuses telles que Sandie Shaw, Marianne Faithfull et Timi Yuro. Il s'intéressa également au style kitchen sink des jeux télévisés de la fin des années 1950 et du début des années 60, à l'acteur James Dean ou encore aux écrivains Oscar Wilde et Shelagh Delaney  (en). The Moors Murders, ou meurtres de la lande, nom donné à une série de viols et d'assassinats perpétrés par un couple au début des années 1960 sur des enfants et des adolescents de Manchester, eurent un impact important sur lui. Il revient sur ces souvenirs en 1982 dans la chanson Suffer Little Children.

À l'adolescence, Morrissey évita en grande partie le bizutage grâce à sa forme athlétique. Néanmoins, il a décrit cette période de sa vie comme solitaire et dépressive. À cette époque, il commença à se faire prescrire des médicaments pour lutter contre la dépression qui le suivra toute sa vie. Il fréquenta la St Mary's Secondary Modern School et la Stretford Technical School, où il passa avec succès trois O levels, dont un en littérature anglaise. Il travailla ensuite brièvement pour l' Inland Revenue  (en), mais décida finalement de rester au chômage et s'enferma dans sa chambre chez sa mère afin de se concentrer sur l'écriture, la lecture et écouter de la musique. Vers 1974, il écrivit régulièrement des lettres (sous le nom de Steve Morrissey) [2] à des magazines musicaux tels que Melody Maker et New Musical Express [3], donnant son opinion sur divers groupes. Les lettres de Morrissey à un ami correspondant écrites en 1981 refirent surface plus de vingt ans plus tard [4].

Morrissey serait allé voir jouer plusieurs groupes dans de petites salles de Manchester, le premier ayant été T. Rex au Belle Vue en 1972 [5]. Son père l'en éloigna, ayant peur pour sa sécurité dans un quartier réputé malfamé.

Durant les années 1970, c'est un Morrissey adolescent qui présida la branche anglaise du fan club des New York Dolls. Cette influence des New York Dolls fit de Morrissey un converti précoce au punk rock. Morrissey, utilisant encore à cette époque son prénom, fit brièvement partie de The Nosebleeds en 1978, groupe qui à cette époque incluait Billy Duffy à la guitare (Duffy formera par la suite le groupe de post-punk The Cult). Ils jouèrent ainsi un certain nombre de concerts, dont un en première partie de Magazine, ce qui aboutit à un article dans NME par Paul Morley. Morrissey fonda aussi le fan club de The Cramps, The Legion of The Cramped, en compagnie d'un autre fan de leur musique, Lindsay Hutton. Toutefois son implication dans le club diminua progressivement à mesure que sa propre carrière musicale prenait de l'importance [6].

Morrissey écrivit plusieurs morceaux en compagnie de Duffy, tels que Peppermint Heaven, I Get Nervous et (I Think) I'm Ready for the Electric Chair, mais aucun ne fut enregistré durant la courte vie du groupe qui ne passa pas l'année [7]. Après la séparation des Nosebleeds, Morrissey suivit Duffy dans les Slaughter & The Dogs, remplaçant brièvement le chanteur original Wayne Barrett. Il enregistra quatre chansons avec le groupe puis auditionna pour l'enregistrement d'un disque à Londres. Après l'échec de l'audition, Slaughter & The Dogs devinrent The Studio Sweethearts mais sans Morrissey [7], [8].

Other Languages
български: Мориси
čeština: Morrissey
dansk: Morrissey
Deutsch: Morrissey
English: Morrissey
Esperanto: Morrissey
español: Morrissey
eesti: Morrissey
euskara: Morrissey
فارسی: موریسی
suomi: Morrissey
Gaeilge: Morrissey
galego: Morrissey
עברית: מוריסי
hrvatski: Morrissey
magyar: Morrissey
Bahasa Indonesia: Morrissey
íslenska: Morrissey
italiano: Morrissey
日本語: モリッシー
한국어: 모리세이
Kurdî: Morrissey
latviešu: Morisejs
Malagasy: Morrissey
Nederlands: Morrissey
polski: Morrissey
português: Morrissey
русский: Моррисси
Simple English: Morrissey
slovenčina: Morrissey
српски / srpski: Мориси
svenska: Morrissey
Türkçe: Morrissey
українська: Морріссі
中文: 莫里西