Morbihan

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Morbihan (homonymie).
Morbihan
Image illustrative de l'article Morbihan
Administration
Pays Drapeau de la France  France
Région Bretagne
Création du département
Chef-lieu
( Préfecture)
Vannes
Sous-préfectures Lorient
Pontivy
Président du
conseil départemental
François Goulard ( Les Républicains)
Préfet Raymond Le Deun [1]
Code Insee 56
Code ISO 3166-2 FR-56
Code Eurostat NUTS-3 FR524
Démographie
Gentilé Morbihannais
Population 741 051 hab. (2014)
Densité 109 hab./km2
Géographie
Superficie 6 823 km2
Subdivisions
Arrondissements 3
Circonscriptions législatives 6
Cantons 21
Intercommunalités 21
Communes 253

Le Morbihan est un département français situé en région Bretagne, qui doit son nom au golfe du Morbihan. Il correspond pour l'essentiel au royaume, devenu comté puis baillie de Broërec et plus anciennement à la cité des Vénètes. De tous les départements français, c'est le seul à avoir un nom fait entièrement de termes qui ne sont pas issus de la langue française. L' Insee et la Poste lui attribuent le code 56. Sa préfecture est Vannes.

Histoire

Article détaillé : Histoire du Morbihan.

Le département a été créé à la Révolution française, le en application de la loi du , à partir d'une partie de l'ancienne province de Bretagne, composée de l' évêché de Vannes (moins deux petites parties au nord, une autre à l'est et une dernière à l'ouest, de l'extrême est de la Cornouaille, du sud de l' évêché de Saint-Brieuc, du sud-ouest de l' évêché de Saint-Malo et du nord-ouest de l' évêché de Nantes.

Il est créé à partir de la circonscription du présidial de Vannes à laquelle on a retranché la sénéchaussée de Quimperlé et la moitié nord de celle de Ploërmel et ajouté la sénéchaussée de Gourin (à peu près).

Les communes de la Cornouaille morbihannaise (l’ancienne sénéchaussée de Gourin) qui n'avaient pas choisi d'être annexées au département du Morbihan ont régulièrement réclamé de rejoindre le Finistère, sans succès [réf. nécessaire]. Des pétitions circuleront à plusieurs reprises mais seule la commune de Locunolé réussira à obtenir gain de cause en 1847.

Les concepteurs des départements ont choisi de ne pas reprendre les noms portés par les circonscriptions antérieures pour en éradiquer les identités, cultures et particularismes, afin qu'il n'y ait plus ni Angevin, ni Corses, ni Alsaciens, ni Breton etc., mais seulement des Français. Les noms des départements sont choisis à partir de particularités géographiques, notamment des noms de fleuves, de mers ou de montagnes. On songea à nommer ce département « les Côtes du sud », par opposition aux Côtes-du-Nord, mais la présence de plusieurs golfes appelés mor bihan (« petite mer » en français) par les habitants, à Gâvres et au sud de Vannes, lui a fait préférer ce vocable géographique.

De 1791 à 1793, les 9 districts ( Auray, Le Faouët, Hennebont, Josselin, Pontivy, Ploërmel, La Roche-Bernard, Rochefort et Vannes) du département du Morbihan fournirent 4 bataillons de volontaires nationaux.

Les 1er et 2e bataillon de volontaires du Morbihan furent envoyés pour combattre la révolution haïtienne et participèrent à la bataille du Cap-français

Le département du Morbihan fait partie en 1919 de la Ve région économique ou région de Nantes (départements 37- 44- 49- 53-56- 72- 85), mais aussi de la région touristique de Bretagne ( 22- 29- 35-56). Plus tard, le Morbihan fait partie des régions « Bretagne » créées successivement en 1941, 1944 et 1956- 72- 88 (l'actuelle région Bretagne) et regroupant toutes les départements du Finistère, des Côtes-d'Armor et d' Ille-et-Vilaine.