Montou

Montou
Divinité égyptienne
Caractéristiques
Nom en hiéroglyphes
mn
n
T
w
Translittération Hannig Mnṯw
Représentation Homme à tête de faucon coiffé de deux grandes plumes, d'un disque solaire et de deux uræus
Culte
Région de culte Égypte antique
Temple(s) Hermonthis ( Erment)
Lieu principal de célébration Tôd, Karnak, Médamoud

Montou [1] est le dieu de l’antique ville d' Hermonthis (ou Erment ou Ermant, nome de Thèbes), lié à l’origine au culte du soleil et dieu faucon de Thèbes où il était vénéré en tant que dieu de la guerre et protecteur des armes. Son nom signifie « nomade ». On en a fait l’époux d’une divinité solaire, Tjenenet [2], Dame du ciel. Au cours de la période ptolémaïque il fut associé par les Grecs à Apollon.

Il est représenté comme un homme à tête de faucon coiffé de deux grandes plumes, d'un disque solaire et de deux uræus.

Linteau d'une porte du temple de Montou à Tôd (règne de Nebhépetrê Montouhotep, XIe dynastie) ; le texte mentionne le dieu Montou et la déesse Satet - Louvre

Lors de la XIe dynastie les rois l'inclurent dans leur titulature (les Montouhotep, Montou est satisfait) et se placèrent ainsi directement sous sa protection.

À la basse époque le taureau sacré Boukhis lui sera associé.

Son lieu de culte est la région thébaine où plusieurs sanctuaires lui sont consacrés :

  • Le temple d' Erment où il a pour parèdre la déesse Iounyt,
  • Le temple de Tôd où il est associé en triade avec les déesses Râttaouy qui avait fusionné avec la déesse Tjenenet,
  • Le temple de Karnak nord
  • Le temple de Médamoud, relié au précédent par un canal.
Amulette en bronze, musée des beaux-arts de Lyon.

On en a fait l'époux d'une divinité solaire, « le soleil femelle des deux terres ». Montou était vénéré à Thèbes en tant que dieu de la guerre et protecteur des armes. Il a surtout été très populaire lors des guerres de réunification à la fin de la Première Période intermédiaire, avant d'être écarté par Amon. Néanmoins, il restera une divinité importante dans des récits de campagnes militaires, comme le « bulletin de la bataille de Kadesh ».

La guerre et le combat sont associés dans la pensée mythique égyptienne, à la création du monde, ou à sa transformation [3].

Le dieu Montou est un des dieux guerriers les plus féroces et redoutés. Il garde magiquement le temple de Karnak.

Notes

  1. ou Montu, Month, Monthou, Mentou, Monthu
  2. ou Djenenet, Tyenenet, Ciernenet
  3. « Les divinités guerrières : du dieu créateur aux mythes », Revue Pharaon, no Hors série n°1,‎
Other Languages
Afrikaans: Montoe
العربية: منتو (إله)
مصرى: منتو
azərbaycanca: Montu
català: Menthu
Deutsch: Month
Ελληνικά: Μοντού
English: Montu
Esperanto: Montu
español: Montu
eesti: Month
euskara: Montu
suomi: Montu
hrvatski: Menthu
íslenska: Montjú
italiano: Montu
日本語: モンチュ
한국어: 몬수
lietuvių: Montas
Nederlands: Mentoe
norsk bokmål: Montu
occitan: Monto
polski: Montu
português: Montu
русский: Монту
srpskohrvatski / српскохрватски: Menthu
Simple English: Monthu
slovenčina: Moncu
svenska: Montu (gud)
українська: Монту
اردو: مونت
Tiếng Việt: Montu