Mont hydrothermal

Une cheminée hydrothermale dans l' océan Atlantique.

Les monts hydrothermaux, cheminées hydrothermales, sources hydrothermales ou fumeurs sont des évents hydrothermaux situés à proximité des dorsales océaniques. Ils sont une conséquence des mouvements des plaques tectoniques. Ils évacuent une partie de la chaleur interne de la Terre. C’est en 1977 que ces monts et la vie sous-marine luxuriante qui leur est associée ont été découverts par le submersible américain Alvin. Cet écosystème est basé sur une production primaire assurée par des bactéries chimiosynthétiques qui vivent libres ou en symbiose avec les organismes.

Historique

Le submersible Alvin en 1978, un an après la découverte des monts hydrothermaux.

En 1949, une étude des eaux profondes détecta des saumures anormalement chaudes dans la partie centrale de la mer Rouge. Plus tard, dans les années 1960, d'autres recherches ont confirmé la présence singulière d'eaux chaudes (60 °C) et de composés métalliques, en provenance d'un rift.

Les systèmes hydrothermaux sous-marins ont finalement été découverts en 1977 par le sous-marin américain Alvin, un submersible de 16 tonnes, équipé pour la recherche dans les abysses. Lors d'une plongée au niveau de l'Équateur, les géologues Jack Corliss et Tjeerd van Andel conduits par Jack Donnelly, le pilote, découvrirent le [1], à l'axe de la dorsale océanique des îles Galápagos, d'importantes structures minérales ressemblant à des termitières, par 2 630 m de fond [2]. Ils remarquent qu'un fluide, chargé en minéraux, en méthane et en sulfures d'hydrogène, s'en échappe. Lors d'une plongée postérieure menée en 1979 [3] sur la même zone et avec le même submersible, des biologistes trouvèrent un écosystème inédit, profitant des minéraux et de la chaleur émise par les monts hydrothermaux comme la base d'une chaîne alimentaire reposant sur la chimiosynthèse bactérienne. L'« oasis de vie », dans un milieu où règne l'obscurité totale et une pression hydrostatique importante, est riche et variée : les chercheurs y découvrent de nouvelles espèces de bivalves, de poissons, de crustacés, de poulpes dans des zones pensées jusqu'alors désertiques [4]. De nouvelles campagnes de plongée permirent une étude approfondie de ces environnements atypiques. Ainsi, entre 1982 et 1999, neuf campagnes ont été réalisées par l' Ifremer au large des côtes de la Californie et du Mexique.

On pense que des cheminées hydrothermales pourraient exister sur Encelade (une lune de Saturne) et sur Europe (une lune de Jupiter) [5], [6].

Other Languages