Molière

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Molière (homonymie) et Jean-Baptiste.
Molière
Description de cette image, également commentée ci-après

Molière dans le rôle de César dans La Mort de Pompée [n 1], portrait attribué à Nicolas Mignard ( 1658) [1], [n 2]. Collection Comédie-Française de Paris.

Nom de naissance Jean-Baptiste Poquelin
Alias
Molière
Naissance Baptisé le
Rue Saint-Honoré, Paris
Drapeau du Royaume de France  Royaume de France
Décès (à 51 ans)
Rue de Richelieu, Paris
Drapeau du Royaume de France  Royaume de France
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture français
Mouvement classicisme
Genres

Œuvres principales

Signature de Molière

Jean-Baptiste Poquelin, dit Molière, baptisé le en l'église Saint-Eustache à Paris, et mort dans la même ville le , est un comédien et dramaturge français, considéré de son vivant comme le meilleur acteur et auteur comique du royaume, et depuis sa mort comme l'un des génies de la littérature universelle.

Issu d’une famille de marchands parisiens, il choisit à vingt-et-un ans de devenir comédien, et participe sous le nom de Molière à l'éphémère expérience de l’ Illustre Théâtre (1643-1645), dans le cadre de laquelle il se lie à Madeleine Béjart et à sa famille. Il parcourt ensuite, pendant treize ans, les provinces méridionales du royaume dans une troupe itinérante entretenue par plusieurs protecteurs successifs. Il commence alors à composer des farces et des comédies, tout en cherchant, sans succès, à s’imposer comme acteur tragique. De retour à Paris en 1658, il devient rapidement, à la tête de la « Troupe de Monsieur » (devenue « Troupe du Roi » en 1665), le comédien et auteur favori du jeune Louis XIV et de sa cour, pour lesquels il conçoit de nombreux spectacles, en collaboration avec les meilleurs architectes scéniques, chorégraphes et musiciens du temps. Il meurt à l’âge de cinquante-et-un ans, quelques heures après avoir tenu pour la quatrième fois le rôle-titre du Malade imaginaire.

Acteur comique loué par ses contemporains et interprète du rôle principal de la plupart de ses pièces, Molière est sans doute le plus grand créateur de formes de l’histoire du théâtre français. Il a exploité les diverses ressources du comique — verbal, gestuel et visuel, de situation — et pratiqué tous les genres de comédie, de la farce à la comédie de caractère. Observateur lucide et pénétrant, il peint les mœurs et les comportements de ses contemporains, n'épargnant guère que les ecclésiastiques et les hauts dignitaires de la monarchie, pour le plus grand plaisir d'un public dont il partage les valeurs. Il a créé des personnages individualisés, à la psychologie complexe, qui sont rapidement devenus des archétypes.

Son œuvre, une trentaine de comédies en vers ou en prose, accompagnées ou non d'entrées de ballet et de musique, constitue depuis deux siècles un des piliers de l'enseignement littéraire en France. Elle continue de remporter un vif succès au théâtre, non seulement à la Comédie-Française, surnommée « la Maison de Molière », mais aussi à l'étranger. Signe de la place emblématique qu'elle occupe dans la culture nationale, le français est couramment désigné comme « la langue de Molière », de même que l'anglais est « la langue de Shakespeare ».

La vie de Molière a inspiré plusieurs réalisateurs et ses pièces ont fait l'objet de nombreuses adaptations au cinéma ou à la télévision.

Sommaire