Modèle de propagande

Le modèle de propagande (en anglais « propaganda model ») est une grille d'analyse des médias de masse américains mainstream proposée par Edward Herman et Noam Chomsky en 1988 dans leur livre La Fabrication du consentement[1]. Ce modèle leur sert de base pour montrer que ces médias, bien loin d'être un « quatrième pouvoir », proposent selon eux un traitement biaisé de l'information au service des élites politiques et économiques. Chomsky et Herman analysent – exemples détaillés à l'appui[2] – combien règne une forme particulière de désinformation dans la manière dont ces médias présentent certains événements internationaux. Dans une recension du livre, Jean Bricmont résume ainsi le propos des auteurs : « [le comportement des médias] résulte du fonctionnement d'un marché libre combiné à une distribution très inégalitaire du pouvoir, générateur naturel de « filtres » qui marginalisent l'information dérangeante pour les groupes dominants »[3]. Ce modèle, qui exerce une grande influence dans le domaine de l'étude des médias et du journalisme[4], reste controversé tant sur le plan méthodologique que sur celui de ses présupposés[5].

Siège social de NBCUniversal, situé dans le gratte-ciel GE Building à New York : la concentration de capital dans le domaine des grands médias aurait permis un alignement des points de vue, au détriment de l'indépendance journalistique.