Modèle OSI

Diagramme du modèle OSI.

Le modèle OSI (de l' anglais Open Systems Interconnection) est un standard de communication, en réseau, de tous les systèmes informatiques. C'est un modèle de communications entre ordinateurs proposé par l' ISO qui décrit les fonctionnalités nécessaires à la communication et l'organisation de ces fonctions.

Histoire

Le modèle OSI a été conçu dans les années 1970, sur fond de rivalités entre trois architectures de conceptions différentes : la DSA lancée par CII-Honeywell-Bull innove dans l' informatique distribuée en mettant en avant les mini-ordinateurs Mitra 15 puis Mini 6, tandis que Decnet, de DEC, et SNA d' IBM donnent une plus grande place au site central, contrôlant l’ensemble des ressources matérielles et logicielles, les utilisateurs y accédant pour une "session" via des terminaux passifs.

Hubert Zimmermann est recruté en 1971 à l' INRIA par Louis Pouzin pour développer le Datagramme, technologie qui suscite un enthousiasme international [1], appuyée par la CII [2]. Responsable et secrétaire [3] du groupe de travail "Architecture informatique", au sein de l' International Organization for Standardization, il est le concepteur de la première version de l’architecture OSI, selon Vinton Cerf [1], avec le renfort du spécialiste des bases de données Charles Bachman [4]. Dès 1975, les PTT ont en effet combattu le datagramme et le réseau Cyclades [5], pour lui préférer Transpac [6].

C'est en mars 1978 que Charles Bachman présente son modèle de communication en 7 couches dans le document ISO/TC97/SC16/N34. Les grands opérateurs télécoms européens, alors tous publics, la combattent. C'est à cause de ce retard et de son contexte trop peu ouvert, que la norme OSI sera supplantée par TCP/IP dans le domaine de l' Internet naissant puisqu'il sera adopté par le réseau Arpanet le 1er janvier 1983 (en remplacement du protocole NCP [7]). L'OSI devient une norme en 1984 : la norme ISO 7498:1984 [8] du 15 novembre 1984 qui sera révisée en 1994 sous la norme ISO/IEC 7498-1:1994, à un moment où il lui manque encore une vraie couche Internet [9] ;