Middle-office

Le middle office est un service qu'une institution financière ou bancaire a créé pour lui assigner un rôle distinct et complémentaire de ceux dévolus au front-office et au back office.

Dans son Vocabulaire économique et financier, la Délégation Générale à la Langue Française lui préfère pour le domaine financier le terme de suivi de marché[1] mais la mise en place d'un middle-office n'est pas obligatoire dans la réglementation bancaire française[2]. Dans le domaine de la banque de détail, le middle-office apparait comme un facilitateur au service du client assurant l'interface entre des front-office et des centres de productions de plus en plus centralisées, palliant ainsi le défaut de proximité et d'expertise induit par les centralisations en usines.

Rôle

Les banques d'investissement, sociétés de gestion d'actifs ou courtiers, qui créent un middle-office lui confient généralement les fonctions relatives au contrôle des risques :

  • la vérification des négociations effectuées par le front-office : celles-ci doivent être conformes à la réglementation et aux bonnes pratiques définies en interne ; par exemple, la contrepartie d'une opération doit avoir été dûment homologuée et ses caractéristiques documentées;
  • le contrôle de non-dépassement des limites d'engagement par contrepartie, le cas échéant ventilées selon les devises ou les tranches de maturité des contrats;
  • le contrôle de non-dépassement des limites de position, par trader, mais aussi par segment de marché. Comme les limites de contrepartie, elles sont normalement définies par la Direction des Risques, et le middle-office, qui ne lui est pas nécessairement rattaché, veille en permanence à leur respect,
  • l'envoi de confirmation, à la contrepartie, par fax, par mail, ou via un logiciel dédié ; la confirmation se réfère normalement à un contrat-cadre, qui dépend du type d'instrument traité;
  • le rapprochement des opérations traitées avec les confirmations reçues, puis avec les mouvements espèces, voire les mouvements titres, s'il y a lieu, constatés par le dépositaire.

Les banques de détail lui confient des fonctions complémentaires :

  • Suivi de la qualité de constitution des dossiers
  • Expertise à destination des conseillers ou des clients dématérialisés sur des produits complexes
Other Languages
English: Middle office
русский: Мидл-офис