Michel Destot

Michel Destot
Michel Destot lors de la cérémonie protocolaire du Critérium du Dauphiné 2012.
Michel Destot lors de la cérémonie protocolaire du Critérium du Dauphiné 2012.
Fonctions
Député de l' Isère
Élu dans la 3e circonscription

(28 ans, 11 mois et 27 jours)
Élection 12 juin 1988
Prédécesseur scrutin proportionnel
Successeur Émilie Chalas
Maire de Grenoble

(18 ans, 9 mois et 15 jours)
Prédécesseur Alain Carignon
Successeur Éric Piolle
Conseiller général de l' Isère
Élu dans le canton de Grenoble-3

(10 ans, 3 mois et 2 jours)
Prédécesseur Denise Belot
Successeur Denis Pinot
Biographie
Date de naissance (71 ans)
Lieu de naissance Malo-les-Bains ( Nord)
Parti politique Parti socialiste
Diplômé de ENSAM
Sciences Po Grenoble
Profession Ingénieur du génie atomique
Chef d'entreprise
Site web http://www.micheldestot.fr

Michel Destot, né le , à Malo-les-Bains ( Nord), est un homme politique français, membre du Parti socialiste et député de l' Isère entre 1988 et 2017, également maire de Grenoble entre 1995 et 2014 et, enfin, président de l' Association des maires de grandes villes de France (AMGVF) pour citer ses principaux mandats.

Tout d'abord proche de Michel Rocard, puis de Dominique Strauss-Kahn, Michel Destot devint très rapidement un cadre du Parti socialiste. Il fut notamment secrétaire national chargé de l'Industrie et des entreprises, président du Conseil national et membre du Bureau national.

Député durant presque 30 ans, Michel Destot fut battu lors des élections législatives françaises de 2017 alors qu'il briguait un nouveau mandat. Auparavant, la liste du candidat socialiste Jérome Safar, premier adjoint de la ville, désigné pour lui succéder fut, quant à elle, battue lors des Élections municipales de 2014 à Grenoble face à une coalition d'écologistes, d' alternatifs et de membres de la gauche non socialiste.

Études et carrière professionnelle

Études

Michel Destot est diplômé de l’ École nationale supérieure d'arts et métiers, puis obtient une licence de sciences et un doctorat en physique nucléaire à l' université Joseph-Fourier - Grenoble 1 (thèse soutenue sous la présidence du prix Nobel Louis Néel), tout en étant en parallèle diplômé de l' Institut d'études politiques de Grenoble.

Débuts professionnels

Ingénieur du génie atomique, il intègre le Commissariat à l'énergie atomique en tant qu'ingénieur de recherche, d'abord au service des piles nucléaires à Saclay en 1973, puis à Grenoble à partir de 1976 et jusqu'en 1988. Il prend alors la direction du Centre de formation et de simulation du CEA et, dans le cadre de la diversification des réacteurs de recherche, il imagine avec une équipe d'ingénieurs et de techniciens les premiers outils de formation des opérateurs de centrales nucléaires.

Chef d'entreprise

En 1989, il crée et devient PDG d'une start-up essaimée du CEA Grenoble, l'entreprise de haute technologie Corys [1], spécialisée dans la réalisation de simulateurs dans le domaine de l'énergie et des transports, où il travaille notamment avec Geneviève Fioraso chargée « des projets européens et de recherche et développement » [2]. Michel Destot quitte cette société lors des échéances municipales de Grenoble en 1995. Le 8 septembre 1997, le tribunal de commerce de Grenoble a approuvé la vente de Corys à la société belge TRACTEBEL, filiale de la Lyonnaise des Eaux [3]. Corys devient une PME qui existe encore aujourd'hui et compte près de 250 collaborateurs, avec des filiales aux États-Unis, et en Chine.

Other Languages
English: Michel Destot