Michel (archange)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint Michel, Saint-Michel et Michel.

Archange saint Michel
Image illustrative de l’article Michel (archange)
L’Archange Saint Michel, terrassant Satan représenté par un dragon, avec inscription Quis ut Deus ? sur son bouclier. Entrée principale de l'Université de Bonn.
Autres nomsMîkhâ'êl, en hébreu, Quis ut Deus ? en latin, « Qui est comme Dieu ? »
NationalitéCieux / Royaume de Dieu
Vénéré parReligion abrahamique (Judaïsme, Christianisme, Islam)
Fête29 septembre, 8 novembre, 8 mai, 6 septembre, 16 octobre, 2e dimanche après Pâques.
AttributsArchange chevalier en armure avec bouclier, lance ou épée (qui tranche le bien et le mal durant la Guerre des anges) et dragon ou Diable terrassé à ses pieds.
Balance du jugement dernier pour le jugement (psychostasie) et le salut des âmes pour l'Enfer ou le Paradis.
Saint patronCatholicisme, Gaules, France, Allemagne, Normandie, Bruxelles, Kiev, Arkhangelsk, Dumfries, parachutistes.

Michel (Mîkhâ'êl en hébreu, Quis ut Deus ? en latin, signifiant « Qui est comme Dieu ? ») est un des sept archanges majeurs (avec Gabriel et Raphaël notamment) des religions abrahamiques (judaïsme, christianisme, et islam).

Chef de la milice céleste des anges du Bien, il est principalement représenté au moment de la fin des temps (Apocalypse / fondation du Royaume de Dieu) en chevalier ailé sauroctone, qui terrasse le Diable durant la guerre des anges, et avec la balance de la Pesée des âmes du Jour du jugement, juge et guide du salut des âmes pour l'Enfer ou le Paradis (allégorie symbolique de la victoire finale du Bien sur le mal).

Il est désigné comme Saint par l'Église orthodoxe et l'Église catholique et figure donc au calendrier. Il est fêté principalement les 29 septembre et 8 novembre (le 21 en Russie et en Serbie), mais aussi le 8 mai, 6 septembre, 16 octobre et le troisième dimanche de Pâques (deuxième dimanche après Pâques).

Il est le saint patron de la Normandie, de la France (Ordre de chevalerie Ordre de Saint-Michel, avec également la Sainte Vierge dans son Assomption à partir de 1638 - vœu de Louis XIII), de l'Allemagne (avec saint Boniface de Mayence), de la Belgique (après saint Joseph) ainsi que de Bruxelles (il se retrouve d’ailleurs sur son blason) et, depuis avril 2017, de la Cité du Vatican (avec Saint Joseph), selon la consécration du pape François et selon le vœu du pape émérite Benoît XVI[1].

Other Languages
አማርኛ: ሚካኤል
অসমীয়া: মিকাইল
azərbaycanca: Mikayıl (mələk)
беларуская (тарашкевіца)‎: Міхаіл (арханёл)
brezhoneg: Arc'hael Mikael
Cymraeg: Mihangel
eesti: Miikael
فارسی: میکائیل
עברית: מיכאל
hrvatski: Sveti Mihael
Bahasa Indonesia: Mikhael
日本語: ミカエル
қазақша: Микаил
Ripoarisch: Michael (Erzengel)
kurdî: Mîxayîl
latviešu: Miķelis
македонски: Архангел Михаил
norsk nynorsk: Erkeengelen Mikael
Nouormand: Saint Miché
پښتو: میکائیل
português: Miguel (arcanjo)
srpskohrvatski / српскохрватски: Mihael (arhanđeo)
Simple English: Michael (archangel)
slovenčina: Michal (anjel)
slovenščina: Sveti Mihael
српски / srpski: Архангел Михаил
Kiswahili: Malaika Mikaeli
తెలుగు: మీకాయీల్
Türkçe: Mikâil
українська: Архангел Михаїл
اردو: میکائیل
中文: 米迦勒