Michael Moore

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Michael Moore (homonymie) et Moore.
Michael Moore
Description de cette image, également commentée ci-après

Moore à la Mostra de Venise 2009.

Naissance (62 ans)
Flint, Michigan ( Drapeau des États-Unis  États-Unis)
Nationalité Américain
Profession réalisateur écrivain
Films notables Roger et moi
Bowling for Columbine
Fahrenheit 9/11
Sicko
Capitalism: A Love Story

Michael Moore, né le à Flint dans le Michigan ( États-Unis), est un écrivain et un réalisateur américain de documentaires engagés.

Jeunesse et engagement politique

Né à Davison, banlieue de Flint ( Michigan), fils d'une secrétaire et d'un ouvrier employés dans l'usine General Motors basée à Flint ( Michigan), neveu d'un des fondateurs du Syndicat des Travailleurs de l'Automobile ( UAW), Michael Moore était prédestiné à devenir un col bleu.

À dix-huit ans, il est élu au conseil d'administration de son école (Davison High School), où il devient l'un des plus jeunes Américains à accéder à une fonction publique. Il se fait le porte-parole des étudiants.

Abandonnant ses études de journalisme sur le campus régional de Flint de l' université du Michigan, il fonde à vingt-deux ans le Flint Voice, un journal alternatif qu'il dirige pendant dix ans.

Ses premiers engagements politiques sont à l' extrême gauche américaine. Il apporte son soutien au gouvernement sandiniste de Daniel Ortega au Nicaragua et dénonce l'embargo contre Cuba. Dans les années 1980, il travaille pour Mother Jones avant de se faire licencier (les motifs du licenciement demeurent controversés).

Débuts dans le cinéma

En 1989, il vend tous ses biens et parvient à réaliser le film qui le consacrera, Roger et moi, dans lequel il dénonce l'application des mesures de restructuration décidées par Roger Smith  (en), président de General Motors, qui conduisent à la fermeture des usines automobiles de Flint (30 000 licenciés dans une agglomération de 150 000 habitants). C'est à l'époque le plus gros succès commercial jamais connu pour un documentaire.

En 1995, il réalise Canadian Bacon, film satirique se déroulant aux États-Unis juste après la Guerre froide, et mettant en scène le gouvernement américain tentant de monter les Américains contre les Canadiens pour relancer l'économie. Le film dénonce notamment la mentalité américaine vis-à-vis du port d'arme, ainsi que l'utilisation de la peur à travers les médias. Deux idées qui seront reprises de manière plus approfondie dans Bowling for Columbine. En 1999, il sort The Big One où il traite de l'appauvrissement de certaines tranches de la population aux États-Unis et des pratiques douteuses de certaines multinationales comme Nike.

The Awful Truth

En 1999, il crée, produit et présente l'émission The Awful Truth  (en) (transposable en français par « L'affreuse vérité ») dans laquelle il aborde des sujets graves avec humour. Lors de son premier rendez-vous mensuel, il dénonce le système des mutuelles de santé américaines (HMO) avides de profits — HMO d'où le jeu de mot de l'auteur : Hand the Money Over c'est-à-dire « par ici la monnaie ! ») en invitant une compagnie à l'enterrement d'un de ses clients pour lequel elle refuse de payer la transplantation d'un pancréas. La compagnie mise en cause décide de couvrir toutes les greffes de pancréas après le passage de Michael dans ses bureaux… L'émission connaît un vif succès durant ses deux années d'existence à la fois aux États-Unis mais aussi au Royaume-Uni où elle est diffusée sur Channel 4.

Campagnes

  • En 2000, il fait campagne à l'élection présidentielle pour le candidat écologiste Ralph Nader, et critique ouvertement tant le candidat démocrate Al Gore que le républicain George W. Bush. Durant les quatre années qui suivent, il est l'inlassable détracteur de l'administration de George W. Bush.
  • Michael Moore est en première ligne contre la guerre d'Afghanistan à la fin de l'année 2001 puis en 2003 contre l'intervention militaire des États-Unis en Irak.
  • Il fait de l'élection présidentielle de 2004 la « mère de toutes les batailles » contre George W. Bush et soutient dans un premier temps le général Wesley Clark lors des primaires démocrates. Avec un certain courage, mais entouré de gardes du corps, il participe à la convention républicaine sur les bancs de la presse en septembre 2004. Son site internet resta muet pendant trois jours après la réélection de George W. Bush le avant de se reprendre et de déclarer que l'avenir appartenait aux démocrates et à la gauche car la jeunesse avait voté majoritairement pour John Kerry, l'adversaire démocrate de Bush.
Michael Moore
Other Languages
العربية: مايكل مور
asturianu: Michael Moore
Boarisch: Michael Moore
беларуская (тарашкевіца)‎: Майкл Мур
български: Майкъл Мур
català: Michael Moore
čeština: Michael Moore
Cymraeg: Michael Moore
Deutsch: Michael Moore
Ελληνικά: Μάικλ Μουρ
English: Michael Moore
Esperanto: Michael Moore
español: Michael Moore
euskara: Michael Moore
فارسی: مایکل مور
עברית: מייקל מור
hrvatski: Michael Moore
Bahasa Indonesia: Michael Moore
íslenska: Michael Moore
italiano: Michael Moore
ქართული: მაიკლ მური
한국어: 마이클 무어
lietuvių: Michael Moore
Malagasy: Michael Moore
മലയാളം: മൈക്കൽ മൂർ
norsk nynorsk: Michael Moore
norsk bokmål: Michael Moore
occitan: Michael Moore
português: Michael Moore
română: Michael Moore
русский: Мур, Майкл
srpskohrvatski / српскохрватски: Michael Moore
Simple English: Michael Moore
slovenčina: Michael Moore
српски / srpski: Мајкл Мур
svenska: Michael Moore
Türkçe: Michael Moore
українська: Майкл Мур
ייִדיש: מייקל מאור