Maurice Papon

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Papon.

Maurice Papon
Illustration.
Maurice Papon en 1967.
Fonctions
Ministre du Budget

(3 ans, 1 mois et 7 jours)
PrésidentValéry Giscard d'Estaing
Premier ministreRaymond Barre
GouvernementBarre
PrédécesseurPierre Bernard-Reymond
SuccesseurLaurent Fabius
Député du Cher

(12 ans, 11 mois et 22 jours)
PrédécesseurLaurent Bilbeau
SuccesseurBerthe Fiévet
Maire de Saint-Amand-Montrond

(12 ans)
PrédécesseurRobert Lazurick
SuccesseurSerge Vinçon
Maire de Gretz-Armainvilliers

(3 ans)
PrédécesseurGeorges Travers
SuccesseurAnatole Gaucherot
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissanceGretz-Armainvilliers
(Seine-et-Marne, France)
Date de décès (à 96 ans)
Lieu de décèsPontault-Combault
(Seine-et-Marne, France)
NationalitéFrançaise
Parti politiqueproche PRS (1936-1968)
UDR (1968-1976)
RPR (à partir de 1976)
ProfessionHaut fonctionnaire

Maurice Papon
Complice de crimes contre l'humanité
Information
Condamnation
Sentence10 ans de réclusion criminelle pour complicité de crime contre l'humanité
Actions criminellesOrganisation de l'arrestation de Juifs
AffairesOccupation allemande
Période1942-1944
PaysDrapeau de la France France
RégionsAquitaine, Gironde
VilleBordeaux
Arrestation1984

Maurice Papon, né le à Gretz-Armainvilliers (Seine-et-Marne) et mort le à Pontault-Combault, est un haut fonctionnaire et un homme politique français.

Il est condamné en 1998 à dix ans de réclusion criminelle pour complicité de crimes contre l'humanité concernant des actes d'arrestation et de séquestration, lors de l'organisation de la déportation des Juifs de la région bordelaise vers le camp de Drancy, d'où ils sont ensuite acheminés vers le camp d'extermination d'Auschwitz, commis quand il était secrétaire général de la préfecture de Gironde, entre 1942 et 1944, sous l'occupation de la France par les forces armées du Troisième Reich. Mais, le tribunal estimant qu'il n'existait pas de preuve que Papon avait connaissance de l'extermination des Juifs à l'époque des faits, il est acquitté pour toutes les charges de « complicité d'assassinat » et des « tentatives de complicité d'assassinat ».

Préfet de police de Paris à partir de , il est également impliqué dans la répression sanglante de la 17 octobre 1961 organisée par le FLN, puis dans celle du , organisée par le PCF pour protester contre l'OAS et connue depuis sous le nom d'affaire de la station de métro Charonne.

Ayant par la suite mené une carrière de haut fonctionnaire, jusqu'à des postes ministériels, Maurice Papon est rattrapé par son passé en 1981, à la suite d'un article du Canard enchaîné paru entre les deux tours de l'élection présidentielle, alors qu'il est ministre du Budget du gouvernement Barre. Dix-sept années de batailles juridiques aboutissent à sa condamnation et à son incarcération, le , suivie de diverses péripéties jusqu'à sa mort.

Sommaire

Other Languages
čeština: Maurice Papon
Deutsch: Maurice Papon
Ελληνικά: Μορίς Παπόν
English: Maurice Papon
español: Maurice Papon
Bahasa Indonesia: Maurice Papon
italiano: Maurice Papon
Nederlands: Maurice Papon
português: Maurice Papon
русский: Папон, Морис
Simple English: Maurice Papon
svenska: Maurice Papon