Maurice Barrès

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Barrès.

Maurice Barrès
Illustration.
Maurice Barrès.
Fonctions
Président de la Ligue des patriotes
PrédécesseurPaul Déroulède
SuccesseurÉdouard de Castelnau
Député de Paris
Député de Nancy
Biographie
Date de naissance[1]
Lieu de naissanceCharmes, Vosges
Date de décès (à 61 ans)[2]
Lieu de décèsNeuilly-sur-Seine, Seine
NationalitéFrançaise
ConjointPaule Couche (1872-1935)
EnfantsPhilippe Barrès
ProfessionÉcrivain
Journaliste

Maurice Barrès [baʁɛs][3], né le à Charmes (Vosges) et mort le à Neuilly-sur-Seine (Seine), est un écrivain et homme politique français, figure de proue du nationalisme français.

Le premier axe de sa pensée est « le culte du Moi » : Barrès affirme que notre premier devoir est de défendre notre moi contre les « Barbares », c'est-à-dire contre tout ce qui risque de l'affaiblir dans l'épanouissement de sa propre sensibilité. Le second axe est résumé par l'expression « La terre et les morts » qu'approfondissent les trois volumes du Roman de l'énergie nationale : Les Déracinés (1897), L'Appel au soldat (1900) et Leurs Figures (1902) qui témoignent de l'évolution de Maurice Barrès vers le nationalisme républicain et le traditionalisme, l'attachement aux racines, à la famille, à l'armée et à la terre natale.

Il est resté l'un des maîtres à penser de la droite nationaliste durant l'entre-deux-guerres.

Other Languages
تۆرکجه: موریس باره
čeština: Maurice Barrès
Esperanto: Maurice Barrès
español: Maurice Barrès
italiano: Maurice Barrès
Lëtzebuergesch: Maurice Barrès
مازِرونی: موریس باره
Nederlands: Maurice Barrès
português: Maurice Barrès
română: Maurice Barrès
русский: Баррес, Морис
українська: Моріс Баррес