Matriarcat

Ne doit pas être confondu avec gynocratie.

Le terme de matriarcat a été construit, à la fin du e siècle sur le modèle de « patriarcat ». Initialement, « matriarcat » était employé dans le sens de « système de parenté matrilinéaire », tandis que le patriarcat désignait bien, comme l'indiquait son étymologie, un système social dominé par l'autorité masculine, symbolisée par la figure du père. Mais « matriarcat » fut très tôt compris comme le pendant symétrique du « patriarcat », pour désigner un type de société où les femmes détiennent les mêmes rôles institutionnels que les hommes dans les sociétés patriarcales. Il n'existe pas de société humaine connue où le matriarcat, entendu dans ce sens, ait existé [1]. Arguant que la composante -arcat (de archein, commander) est elle-même un vestige du patriarcat, et qu'une société moins patriarcale serait également moins hiérarchique, plusieurs chercheurs préfèrent rejeter ce terme ou le remplacer, comme Gimbutas, par des termes plus neutres, comme matristique.

Histoire et significations de la notion

En anthropologie, il est distingué

  • une société matrilocale : l'époux va habiter dans le village de l'épouse,
  • d'une société matrilinéaire où la transmission du statut social avec nom et fortune passe par la lignée maternelle.

Une société matriarcale est à la fois matrilocale et matrilinéaire [2].

Les sociétés ancestrales étaient matriarcales ou simplement matrilinéaires (dans le cas où l'épouse va habiter chez l'époux, la société est patrilocale, ce qui est la généralité dans le patriarcat). En Europe occidentale, les sociétés germano-scandinaves sont encore, dans leurs profondeurs, matriarcales et matrilinéaires [3].

Pour certains scientifiques, le matriarcat a précédé le patriarcat dans les sociétés de cueillette et de chasse, puis dans celles d'élevage avec la « Déesse Mère » [4]. Cette position n'a pas été confirmée. En fait, les sociétés africaines noires sont matriarcales et les sociétés occidentales sont patriarcales (Cheikh Anta Diop, L'Unité culturelle de l'Afrique noire précoloniale: domaine du patriarcat et du matriarcat)

Charles Fourier considérait le « matriarcat » dans son sens de « société matrilinéaire » comme la troisième de ses sept périodes de « l'enfance du genre humain », succédant à la « sauvagerie » et précédant la « barbarie ».

Johann Jakob Bachofen utilisa peu après le terme dans son sens actuel de société humaine où la dominance aurait été exercée par les femmes et fondée sur le concept du « droit maternel », c'est-à-dire sur un statut issu de la maternité.

Other Languages
العربية: نظام أمومي
asturianu: Matriarcáu
azərbaycanca: Madərşahlıq
беларуская: Матрыярхат
български: Матриархат
bosanski: Matrijarhat
català: Matriarcat
čeština: Matriarchát
dansk: Matriarkat
Deutsch: Matriarchat
Ελληνικά: Μητριαρχία
English: Matriarchy
Esperanto: Matriarkeco
español: Matriarcado
euskara: Matriarkatu
galego: Matriarcado
עברית: מטריארכיה
हिन्दी: मातृतंत्र
hrvatski: Matrijarhat
Bahasa Indonesia: Matriarki
italiano: Matriarcato
日本語: 家母長制
қазақша: Матриархат
한국어: 모권제
lietuvių: Matriarchatas
latviešu: Matriarhāts
македонски: Матријархат
Nederlands: Matriarchaat
norsk: Matriarkat
occitan: Matriarcat
polski: Matriarchat
português: Matriarcado
română: Matriarhat
русский: Матриархат
sicilianu: Matriarcatu
Scots: Matriarchy
srpskohrvatski / српскохрватски: Matrijarhat
Simple English: Matriarchy
slovenčina: Matriarchát
slovenščina: Matriarhat
српски / srpski: Матријархат
svenska: Matriarkat
тоҷикӣ: Модаршоҳӣ
Türkçe: Anaerkillik
українська: Матріархат
oʻzbekcha/ўзбекча: Matriarxat
მარგალური: მატრიარქატი
中文: 母權