Massilia (paquebot)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Massilia.

Massilia
Image illustrative de l’article Massilia (paquebot)
Le Massilia à Bordeaux, vers 1930.
TypePaquebot
Histoire
Chantier navalForges et Chantiers de la Méditerranée[1], La Seyne-sur-Mer
Lancement1914
Mise en service1920
StatutSabordé en 1944, ferraillé en 1945
Caractéristiques techniques
Longueur175,0 m (577,1 pieds)[1]
Maître-bau19,54 m (64,1 pieds)
Tonnage15 363 tonnes
Caractéristiques commerciales
Passagers1 000
Carrière
ArmateurCompagnie de navigation Sud-Atlantique
PavillonDrapeau de la France France - Bordeaux

Le Massilia est un paquebot de ligne de la Compagnie de navigation Sud-Atlantique, lancé en 1914. Il est célèbre pour avoir été réquisitionné lors de la défaite militaire de 1940 et pour avoir transporté des personnalités politiques vers les territoires français d'Afrique du Nord[2].

Le 17 juin 1940, lors d'un Conseil des ministres, le gouvernement Reynaud, replié sur Bordeaux, se déchire. D'un côté, les membres (dont Reynaud) favorables à une continuation de la lutte qui pourrait être dirigée hors de la métropole. De l'autre, les partisans de l'armistice représentés par Philippe Pétain. Au terme d'échanges tumultueux, la proposition d'union franco-britannique défendue par de Gaulle est rejetée, Reynaud mis en minorité et remplacé par Pétain à la tête d'un nouveau gouvernement. Toutefois, l'idée d'un départ de membres du gouvernement et de parlementaires vers l'Afrique du Nord n'est pas abandonnée. À titre d'exemple, le Président de la République Albert Lebrun pense que : « le gouvernement aura toujours avantage pour négocier librement [l'armistice] à se trouver hors de portée des troupes ennemies »[3]. Finalement, après de nombreuses défections, ce ne sont que quelques hommes politiques sans pouvoir de décision qui embarqueront le 21 juin 1940 à bord du Massilia, dont 27 parlementaires, à destination de Casablanca.

Other Languages