Massacre de Boston

The Bloody Massacre Perpetrated in King Street Boston on March 5th, 1770 (« Le massacre sanglant perpétré dans la rue King Street de Boston le 5 mars 1770 »), par Paul Revere d'après le graveur Henry Pelham et une colorisation de Benjamin Edes (en) (1770).

Le massacre de Boston (en anglais : Boston Massacre), connu comme l'incident sur la rue King (en anglais : Incident on King Street) par les Britanniques, est un épisode de l'opposition entre les Treize colonies d'Amérique du Nord et la Grande-Bretagne pendant la seconde moitié du e siècle. Cet incident s'est produit le durant lequel des soldats de l'armée britannique ont tué 5 civils et blessé 6 autres, le bilan faisant état de 7 morts. L'incident est aussitôt repris, aux fins de propagande, par les principaux Patriots, tels Paul Revere et Samuel Adams, afin d'alimenter la haine envers les autorités britanniques et accélérer le processus d'union indépendantiste.

Résumé de l'événement

Les troupes britanniques sont stationnées à Boston, capitale de la province de la baie du Massachusetts, depuis 1768 afin de protéger et de soutenir les fonctionnaires coloniaux tentant de faire respecter l'impopulaire législation votée au parlement de Londres, dont une série de taxes. Au milieu des relations tendues entre la population et les soldats, une foule se forme autour d'une sentinelle britannique, laquelle est bientôt injuriée et malmenée. Le soldat est finalement rejoint par huit hommes armés supplémentaires qui sont également soumis à des menaces verbales et à jets de projectiles. Les soldats tirent alors dans la foule, sans en avoir reçu l'ordre, tuant sur le coup cinq personnes et en blessant plusieurs autres. Deux autres personnes meurent plus tard de leurs blessures, portant le total à sept morts.

La foule s'est finalement dispersée après que le gouverneur colonial par intérim, Thomas Hutchinson, promette une enquête, mais qui fut annulée le lendemain. Face aux menaces grondantes, le retrait des troupes pour le fort de Castle Island est décidé. L'enquête reprend. Huit soldats, un officier et quatre civils sont arrêtés et accusés d'assassinat. Défendus par l'avocat et futur président américain, John Adams, six des soldats sont acquittés, tandis que les deux autres sont reconnus coupables d'homicide involontaire et condamnés à des courtes peines. Les hommes reconnus coupables d'homicide involontaire sont condamnés à être marqués sur leur main.

C'est le début d'une tension croissante entre Britanniques et colons, et cet épisode aboutit en 1775 à la Révolution américaine et à la guerre d'indépendance des États-Unis.

Other Languages