Marguerite Duras

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Duras.
Marguerite Duras
Marguerite Duras 1993.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 81 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nom de naissance
Marguerite Germaine Marie DonnadieuVoir et modifier les données sur Wikidata
Pseudonyme
Marguerite DurasVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Conjoints
Enfant
Autres informations
A travaillé pour
Mouvement
Distinctions
Œuvres principales
Pierre tombale Marguerite Duras.jpg

Vue de la sépulture.

Marguerite Duras — nom de plume de Marguerite Donnadieu — est une femme de lettres, dramaturge, scénariste et réalisatrice française, née le à Gia Định[1] (près de Saïgon), alors en Indochine française, et morte le à Paris.

Par la diversité et la modernité de son œuvre, qui renouvelle le genre romanesque et bouscule les conventions théâtrales et cinématographiques, elle est une auteure importante de la seconde moitié du XXe siècle, quelles que soient les critiques qui aient pu être adressées à ses œuvres.

En 1950, elle est révélée par un roman d'inspiration autobiographique, Un barrage contre le Pacifique. Associée, dans un premier temps, au mouvement du Nouveau Roman, elle publie ensuite régulièrement des romans qui font connaître sa voix particulière avec la déstructuration des phrases, des personnages, de l'action et du temps, et ses thèmes comme l'attente, l'amour, la sensualité féminine ou l'alcool : Moderato cantabile (1958), Le Ravissement de Lol V. Stein (1964), Le Vice-Consul (1966), La Maladie de la mort (1982), Yann Andréa Steiner (1992), dédié à son dernier compagnon Yann Andréa — qui, après sa mort, deviendra son exécuteur littéraire — ou encore Écrire (1993).

Elle rencontre un immense succès public avec L'Amant, prix Goncourt en 1984, autofiction sur les expériences sexuelles et amoureuses de son adolescence dans l'Indochine des années 1930, qu'elle réécrira en 1991 sous le titre de L'Amant de la Chine du Nord.

Elle écrit aussi pour le théâtre, souvent des adaptations de ses romans comme Le Square paru en 1955 et représenté en 1957, ainsi que de nouvelles pièces, telle Savannah Bay en 1982, et pour le cinéma : elle écrit en 1959 le scénario et les dialogues du film Hiroshima mon amour d'Alain Resnais, qui lui vaut d'être nommée pour l'Oscar du meilleur scénario original à la 33e cérémonie des Oscars et dont elle publie la transcription en 1960. Elle réalise elle-même des films originaux comme India Song, en 1975, avec Delphine Seyrig, Le Camion, en 1977, avec Gérard Depardieu, ou encore Les Enfants, en 1985, avec Daniel Gélin.

Sommaire

Other Languages
български: Маргьорит Дюрас
brezhoneg: Marguerite Duras
čeština: Marguerite Duras
Esperanto: Marguerite Duras
Kreyòl ayisyen: Marguerite Duras
Bahasa Indonesia: Marguerite Duras
Basa Jawa: Marguerite Duras
Lëtzebuergesch: Marguerite Duras
македонски: Маргерит Дирас
مازِرونی: مارگریت دوراس
Nederlands: Marguerite Duras
norsk nynorsk: Marguerite Duras
português: Marguerite Duras
srpskohrvatski / српскохрватски: Marguerite Duras
Simple English: Marguerite Duras
slovenčina: Marguerite Duras
српски / srpski: Маргерит Дирас
українська: Маргеріт Дюрас
Tiếng Việt: Marguerite Duras