Marcus Junius Brutus

  • marcus junius brutus
    portrait brutus massimo.jpg
    buste en marbre de marcus junius brutus.
    fonctions
    conditor romanae libertis (fondateur de la liberté romaine)
    consul
    gouverneur romain
    préteur
    biographie
    naissance
    voir et modifier les données sur wikidata
    romevoir et modifier les données sur wikidata
    décès
    voir et modifier les données sur wikidata
    philippesvoir et modifier les données sur wikidata
    Époque
    république romainevoir et modifier les données sur wikidata
    nationalité
    rome antiquevoir et modifier les données sur wikidata
    activités
    homme politique, philosophe, militaire, poètevoir et modifier les données sur wikidata
    père
    marcus junius brutus (en)voir et modifier les données sur wikidata
    mère
    servilia caepionisvoir et modifier les données sur wikidata
    fratrie
    junia tertia (en)
    marcus iunius silanus
    giunia seconda (en)
    junia prima (d)voir et modifier les données sur wikidata
    conjointe
    porcievoir et modifier les données sur wikidata
    autres informations
    parti politique
    optimatesvoir et modifier les données sur wikidata
    grade militaire
    légatvoir et modifier les données sur wikidata

    marcus junius brutus cæpio (vers 85 av. j.-c. - 23 octobre 42 av. j.-c.) est un sénateur romain, juriste et philosophe de la fin de la république romaine, fils de servilia, la maîtresse de jules césar, auquel il porta le dernier coup, en le poignardant le

    brutus possède à la fois l'image du traître par excellence, pour sa participation à la mort de césar, qui lui avait pardonné son adhésion au parti de pompée, et celle d'un homme vertueux, qui préféra toujours le salut de la république au sien.

    plutarque dresse de lui un portrait tragique et vertueux, constatant que « même ceux qui lui veulent du mal pour ce qu'il conjura à l'encontre de césar, s'il y a eu aucune chose généreuse faite en toute la conjuration, l'attribuent à brutus[1] ».

  • biographie
  • personnage littéraire
  • annexes
  • notes et références
  • annexes

Marcus Junius Brutus
Portrait Brutus Massimo.jpg
Buste en marbre de Marcus Junius Brutus.
Fonctions
Conditor romanae libertis (fondateur de la liberté romaine)
consul
gouverneur romain
préteur
Biographie
Naissance
Décès
Époque
Nationalité
Activités
Père
Marcus Junius Brutus (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mère
Fratrie
Junia Tertia (en)
Marcus Iunius Silanus
Giunia Seconda (en)
Junia Prima (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjointe
Autres informations
Parti politique
Grade militaire

Marcus Junius Brutus Cæpio (vers 85 av. J.-C. - 23 octobre 42 av. J.-C.) est un sénateur romain, juriste et philosophe de la fin de la République romaine, fils de Servilia, la maîtresse de Jules César, auquel il porta le dernier coup, en le poignardant le

Brutus possède à la fois l'image du traître par excellence, pour sa participation à la mort de César, qui lui avait pardonné son adhésion au parti de Pompée, et celle d'un homme vertueux, qui préféra toujours le salut de la République au sien.

Plutarque dresse de lui un portrait tragique et vertueux, constatant que « même ceux qui lui veulent du mal pour ce qu'il conjura à l'encontre de César, s'il y a eu aucune chose généreuse faite en toute la conjuration, l'attribuent à Brutus[1] ».

Other Languages
العربية: بروتس
asturianu: Marco Xunu Brutu
azərbaycanca: Mark Yuni Brut
беларуская: Марк Юній Брут
български: Марк Юний Брут
Esperanto: Marko Bruto
euskara: Marko Bruto
galego: Bruto
Bahasa Indonesia: Markus Yunius Brutus
Кыргызча: Брут Марк Юний
македонски: Марко Јуниј Брут
Bahasa Melayu: Marcus Junius Brutus
پنجابی: بروٹس
srpskohrvatski / српскохрватски: Marko Junije Brut
Simple English: Marcus Junius Brutus
slovenščina: Mark Junij Brut
српски / srpski: Марко Јуније Брут
українська: Марк Юній Брут
اردو: بروٹس
oʻzbekcha/ўзбекча: Brut Mark Yuniy
Tiếng Việt: Marcus Junius Brutus