Mansoor Hekmat

Mansoor Hekmat
Illustration.
Portraits de Karl Marx et de Mansoor Hekmat, sur une banderole du premier congrès du Parti de l'unité communiste-ouvrière, février 2011.
Biographie
Nom de naissanceZhoobin Razani
Date de naissance
Lieu de naissanceTéhéran, Drapeau de l'Iran Iran
Date de décès (à 51 ans)
Lieu de décèsLondres, Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
NationalitéIranienne
Parti politiqueUnion des combattants communistes (1978-1983)
Parti communiste d'Iran (1983-1991)
Parti communiste-ouvrier d'Iran (1991-2002)
ConjointAzar Majedi

Mansoor Hekmat (منصور حکمت), né Zhoobin Razani le à Téhéran et mort le à Londres, est un théoricien marxiste iranien.
Il est en opposition à la politique du Shah et, après la Révolution iranienne de 1979 a dirigé le Parti communiste-ouvrier d'Iran (WPI), opposé à la République islamique d'Iran.

Il est l'époux de sa compatriote Azar Majedi.

Biographie

Né à Téhéran, son père est professeur d’économie à l’université et travaille pour le gouvernement, sa mère est enseignante et juriste. Il est diplômé en économie de l'Université de Chiraz[1]. En 1973, il s’installe à Londres, où il découvre les idées marxistes et développe une critique des versions selon lui déformées du communisme telles le communisme russe, le communisme chinois, le mouvement de guérilla, la social-démocratie et le trotskysme[2].

Il fonde l'Union des combattants communistes en 1978[3], puis prend part à la Révolution iranienne de 1979 marquée par la création de conseils ouvriers (shoras) - et, contrairement à la majeure partie de la gauche iranienne, refuse de prêter allégeance à l'islamisme et au guide suprême Rouhollah Khomeini. Il a dénoncé le «mythe d'une bourgeoisie nationale progressiste».

Les vues d'Hekmat le mènent à chercher refuge au Kurdistan (1981), où en raison de la répression l’union d’Hekmat fusionne avec un groupe kurde ayant des racines maoïstes: «Komala - ensemble», et forme le Parti communiste d'Iran (CPI)[4].

En 1991, cependant, Hekmat et un groupe d'autres membres du CPI quittent le parti et fondent le WPI Parti communiste-ouvrier d'Iran.

Il a également aidé à créer le Parti communiste-ouvrier d'Irak.

Mansoor Hekmat est mort d'un cancer à Londres, où il était exilé, et est enterré dans le cimetière de Highgate, à quelques mètres de la tombe de Karl Marx[5].

Other Languages