Mangaka

Mangaka
Bow Ditama 20081102 Chibi Japan Expo 03.jpg

Bow Ditama (en) à Paris, 2008

Appellation
Mangaka
Secteur d'activité
Codes
ROME (France)
E1205

Un mangaka (漫画家?) est un auteur de manga, bande dessinée japonaise.

Il est soumis à des rythmes de parution très rapides et ne bénéficie pas toujours d'une liberté totale sur son œuvre, selon la réception et le succès auprès du public. Son éditeur peut lui demander de poursuivre ou arrêter la création.

Emploi

Un mangaka peut être uniquement scénariste comme le très mystérieux Tsugumi Ōba (Bakuman, Death Note, Platinum end) ou dessinateur comme Takeshi Obata (Hikaru no Go, Bakuman, Death Note, Platinum end) mais beaucoup de mangakas ont les deux facettes : Akira Toriyama (Dr Slump, Dragon Ball) ou Katsuhiro Ōtomo (Akira) pour n'en citer que deux.

Leurs œuvres sont généralement publiées sous forme de feuilleton dans des magazine de prépublication de manga hebdomadaires ou des mensuels en épisodes de dix à vingt pages, avant d'être finalement compilées en recueils[1].

En 2009, 5 300 mangaka ont eu les honneurs d'un titre édité en tome relié au Japon[2], à comparer avec la situation du territoire francophone européen en 2011 : « Sur le territoire francophone européen, 1 749 auteurs de la création de bande dessinée ont publié au moins un album en 2011 »[3], soit trois fois moins. La population japonaise (127 millions d'habitants), compte 5 300 mangaka, là où pour le territoire francophone européen existent 1 749 dessinateurs de bandes dessinées pour 70 millions d'habitants, soit une proportion 1,7 fois supérieure. Au Japon, le processus créatif des mangas a toujours été lié à une logique industrielle. On demande généralement aux mangaka une très grande productivité. Beaucoup d’entre eux doivent livrer en une semaine plus de vingt planches[4]. Mais si leur manga fonctionne bien, ils peuvent devenir très riches (le pourcentage versé en droits d'auteur étant généralement bien plus élevé qu'en Europe[[réf. souhaitée], et proportionnel à la notoriété du produit) et connaître la gloire en voyant leur série portée à la télévision, au cinéma… Le salaire moyen annuel d’un mangaka est estimé à 24 000 euros soit un peu moins que celui d’un employé de société estimé à 35 000 euros[2].

Les mangaka travaillent généralement en indépendance mais s'accompagnent d'assistants qui les déchargent des parties les plus fastidieuses de la création d'un manga (dessin des personnages de second plan, des décors, remplissage des noirs, tramage/gommage des planches…)[1]. Généralement, la carrière d'un mangaka commence d'ailleurs par l'assistance d'un autre mangaka. L'éditeur est souvent très impliqué dans l'orientation des histoires, comme Takashi Nagasaki, devenu même le scénariste de Naoki Urasawa[1].

Other Languages
العربية: مانغاكا
asturianu: Mangaka
azərbaycanca: Manqaka
беларуская: Мангака
български: Мангака
brezhoneg: Mangaka
català: Mangaka
Cebuano: Mangaka
کوردی: مانگاکا
čeština: Mangaka
dansk: Mangaka
Deutsch: Mangaka
English: Mangaka
español: Mangaka
euskara: Mangaka
فارسی: مانگاکا
galego: Mangaka
magyar: Mangaka
Bahasa Indonesia: Mangaka
íslenska: Mangaka
italiano: Mangaka
Basa Jawa: Mangaka
ქართული: მანგაკა
Latina: Mangaka
Lëtzebuergesch: Mangaka
Bahasa Melayu: Mangaka
Nāhuatl: Mangaka
Napulitano: Mangaka
Nederlands: Mangaka
polski: Mangaka
português: Mangaká
română: Mangaka
русский: Мангака
Scots: Mangaka
Simple English: Mangaka
slovenčina: Mangaka
shqip: Mangaka
српски / srpski: Мангака
svenska: Mangaka
Tagalog: Mangaka
Türkçe: Mangaka
українська: Манґака
Tiếng Việt: Mangaka