Madagascar

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Madagascar (homonymie).
Madagascar

Repoblikan'i Madagasikara (mg)

République de Madagascar (fr)

Drapeau
Drapeau de Madagascar.
Blason
Sceau de Madagascar.

Localisation de Madagascar en Afrique

Devise nationale Fitiavana, Tanindrazana, Fandrosoana
(Amour, Patrie, Progrès)
Hymne national Ry Tanindrazanay malala ô
(Ô, Notre chère terre des ancêtres)
Administration
Forme de l'État République semi-présidentielle
Président de la République Hery Rajaonarimampianina
Premier ministre Olivier Mahafaly Solonandrasana
Langues officielles Malgache et français
Capitale Antananarivo

18° 54′ 57″ S, 47° 31′ 18″ E

Géographie
Plus grande ville Antananarivo
Superficie totale 587 041 km2
( classé 46e)
Superficie en eau 0,95
Fuseau horaire UTC +3
Histoire
Indépendance De la France
Date
 
Démographie
Gentilé Malgache, Malagasy
Population totale (2016) 24 430 325 hab.
( classé 55e)
Densité 36,25 hab./km2
Économie
PIB nominal ( 2013) en augmentation 10,61 milliards de $ [1]
PIB (PPA) ( 2014) en augmentation 33,64 milliards de $ [2]
PIB (PPA) par hab. ( 2013) en augmentation 1 414 $
IDH ( 2013) 0.498 (faible  ; 155e)
Monnaie Ariary (depuis 2003) ( MGA​)
Divers
Code ISO 3166-1 MDG, MG​
Domaine Internet .mg
Indicatif téléphonique +261
Organisations internationales ONU ()
FMI ()
Francophonie ()
UA ()

Madagascar, en forme longue la République de Madagascar, en malgache Madagasikara et Repoblikan'i Madagasikara, est un État insulaire d' Afrique constitué d'une grande île de l' océan Indien que le canal de Mozambique sépare du reste du continent. C’est la cinquième plus grande île du monde après l' Australie, le Groenland, la Nouvelle-Guinée et Bornéo. Longue de 1 580 km et large de 580 km, Madagascar couvre une superficie de 587 000 km2. Sa capitale est Antananarivo [3] et le pays a pour monnaie l' ariary. Le pays est entouré par d'autres îles et archipels dont l' île Maurice, les Seychelles, les Comores et La Réunion.

Durant la majeure partie du e siècle, l' île est administrée par le Royaume de Madagascar, cette administration s'exerce dans le cadre du protectorat français de Madagascar après 1883, suite à la première expédition de Madagascar. Le protectorat étant peu appliqué par le gouvernement malgache, la France organise une deuxième expédition militaire à partir de 1895. Les établissements français de Diego Suarez, de Nosy-Be et de l' Île Sainte-Marie sont rattachés au protectorat le 28 janvier 1896. Les troubles consécutifs à l'intervention militaire française conduiront, en 1897, à la fin de l'autonomie malgache, à l'annexion de l'île par la France et à la réunion de l'ancien protectorat et d'autre territoires français au sein de la colonie de Madagascar et dépendances. Le premier gouvernement autonome malgache revoit le jour le lorsque la république de Madagascar est proclamée sur le territoire de l'ancien protectorat. En 1960, la République de Madagascar accède à l'indépendance, ce qui fait du pays un des premiers à devenir indépendant dans cette zone de l' océan Indien.

Le pays est aujourd'hui divisé en 06 faritany (« provinces »), qui s'articulent autour des villes qui portent le même nom que la province : (1) Antananarivo ou Tananarive, (2) Antsiranana ou Diego-Suarez, (3) Fianarantsoa, (4) Mahajanga ou Majunga, (5) Toamasina ou Tamatave et (6) Toliara ou Tuléar. Depuis vingt siècles, Madagascar a été façonnée par des peuples venant d'horizons divers : Afrique, Sud-Est asiatique (Indonésie), Proche-Orient, Europe… pour créer la société pluriculturelle malgache actuelle. Ce pays de 23 millions d’habitants est très diversifié sur le plan culturel et compte 18 ethnies distinctes (foko) ou nations autochtones et parlant des langues austronésiennes. Il appartient au groupe des pays les moins avancés selon l’ONU [4].

Géographie

Carte de Madagascar.

Située au sud de l’ équateur, dans l’océan Indien, Madagascar est la cinquième île du monde en superficie (592 040 km2 [5]) après l' Australie, le Groenland, la Nouvelle-Guinée et Bornéo. Elle fait partie de l' Afrique, le canal du Mozambique, d'une largeur d'environ 400 km, la séparant de l' Afrique de l'Est continentale.

La Grande Île, parfois appelée « l’île Rouge » en référence à la latérite qui colore ses plateaux, s’étire sur 1 580 km du nord au sud et 500 km d'est en ouest avec un maximum à 575 km. Elle est entourée de l' archipel des Comores (300 km au nord-ouest), des Seychelles (1 000 km au nord), de La Réunion (800 km à l’est, de l' île Maurice un peu plus à l’est), du Mozambique (400 km à l'ouest) et est ceinturé par les îles Éparses ( Tromelin, Glorieuses, Juan de Nova et Europa). Une chaîne montagneuse parsemée de massifs coupe la Grande Île dans le sens nord-sud à une altitude moyenne de 1000 à 1 500 mètres (les Hautes Terres représentent 70 % de la superficie du pays). La moitié ouest, la plus large et la plus étalée, est occupée par des plaines alluvionnaires à faible déclivité, depuis les hautes terres du centre jusqu’au canal du Mozambique, tandis qu’à l’est une étroite bande de falaises s’aplanit brusquement en une mince plaine côtière bordée par l’océan Indien. La région nord, volcanique, est isolée par le massif le plus élevé de l’île (où culmine le Tsaratanana de 2 876 m). Le « grand sud » semi-aride est partagé entre plateaux calcaires (sud-ouest), plaine sèche (pointe sud) et chaînes anosyennes (sud-est).

L’ Alaotra (182 km2) est le plus vaste des cinq grands lacs de Madagascar.

L’originalité de Madagascar, qui a pour emblème l’ arbre du voyageur (ravinala), réside dans son extrême diversité : la variété du relief et du climat a favorisé la biodiversité d’une flore et d’une faune caractérisées par un important taux d’ endémisme.

Relief

Le relief divise le pays en trois bandes, une bande côtière étroite à l'est, des hauts plateaux au centre et une zone de plateaux plus bas et de plaines à l'ouest.

Les hauts plateaux centraux ont une altitude oscillant entre 800 et 1 500 m et couvrent 60 % de l'île ; ils s'élèvent brusquement lorsqu'on approche le pays par la côte est et descendent beaucoup plus doucement vers les vastes plaines de l'ouest. Les hauts plateaux comptent trois principaux massifs : au nord, le Tsaratanana, qui possède le plus haut sommet de l'île (un pic volcanique de 2 876 m d'altitude, le Maromokotro), au centre le massif volcanique de l' Ankaratra avec 2 642 m d'altitude au Tsiafajavona et au sud l' Andringitra, qui culmine au pic Boby à 2 658 m.

Outre ces ensembles montagneux majeurs, on distingue aussi:

  • Au nord: A une trentaine de kilomètres au nord-ouest du Maromokotro, dans la région Diana, est localisée la chaîne Tsiafapandroaka, dont l'altitude moyenne est de 508 m. Toujours dans la même région, on trouve la chaîne de l'Andrafiamena, qui culmine à une altitude de 760 m. Elle fait partie de l' aire protégée Andrafiamena-Andavakoera.
  • Au sud-ouest: Répartie sur les régions Menabe et Atsimo-Andrefana, se situe la chaîne de Makay, d'une longueur de 120 km sur 50 km de large et culminant à environ 750 m d'altitude. Très sauvage, sillonné de nombreux canyons, cet ensemble montagneux est encore peu connu du grand tourisme. Plus au sud, dans la région d' Ihorombe, se dresse le massif de l'Isalo, très original par son relief ruiniforme et ses canyons, et qui, pour ces raisons, a fait l'objet d'un parc national. Son altitude atteint 1 304 m au Mitsinjoroy [6].
  • Au sud et sud-est: En se dirigeant vers la côte orientale, on rencontre les monts de l'Ivakoany, qui s'élèvent à 1 644 m. De là partent vers le nord les monts Kalambatritra (1 842 m) qui séparent la vallée de l' Onilahy (qui coule vers le canal du Mozambique) de celle de l'Ionaivo (qui coule vers le nord pour se jeter dans la Mananara) [7].

La côte orientale est bordée de lagons abrités par une barrière de corail. La côte nord-ouest (sur le canal de Mozambique) comporte de nombreuses îles dont celles de Nosy Be et Nosy Mitsio.

Hydrographie

Le pays dispose d'un large réseau de fleuves, surtout dans la partie Est :

Et de longs fleuves dans la partie Ouest :

  • Betsiboka.
  • Mahatsiatra
  • Mania
  • Mangoky
  • Tsiribihina
  • Fiherena

Climat

Madagascar est découpé en cinq zones climatiques :

  1. Au nord et nord-ouest, la région reçoit des pluies annuelles abondantes pendant la mousson, période qui dure de décembre à avril. Le climat est de type tropical et les températures varient de 15 à 37 °C.
  2. Sur la côte est, du nord-est au sud-est, règne un climat tropical humide et la côte rectiligne est exposée annuellement aux alizés et aux cyclones dévastateurs, entre les mois de janvier et mars.
  3. La grande région de l’ouest de Madagascar est moins pluvieuse que la précédente et se caractérise par des savanes. Les températures y varient de 6 °C à 37 °C.
  4. Au centre de l’île, les Hautes Terres se trouvent à une altitude qui varie de 1 200 à 1 500 m. Le climat peut être assimilé à un climat de type subtropical à pluies estivales dominantes, avec des températures annuelles moyennes de l’ordre de 20 °C.
  5. L’extrême sud de la Grande Île est très sec et les pluies sont rares. L’amplitude thermique est très élevée allant de −6 °C à 40 °C. Le climat est de type subdésertique.

L’île subit l’influence des alizés et de la mousson. Il existe deux saisons : la saison des pluies (saison chaude), de novembre à avril, et la saison sèche (saison fraîche), de mai à octobre.

Dans le passé, d'importantes variations climatiques et environnementales (« hypervariations ») semblent avoir touché certaines parties de la grande île [8], qui pourraient expliquer le « nanisme » de certaines espèces de lémuriens ( microcèbes) [9].

Géologie

La dérive des continents montre que l’ Inde, l’ Australie, l’ Antarctique, Madagascar, le sud de l’ Afrique et de l’ Amérique étaient réunies en une terre appelée Gondwana. Il y a 240 millions d’années, ce continent unique 'Gondwana' s'est disloqué pour former les 5 continents.

Dès le début de la période Quaternaire, Madagascar se trouve à peu près à l'endroit où elle se situe actuellement.

Cette origine permet d’expliquer l’existence d’une faune et d’une flore communes à Madagascar et au sud des continents africain, asiatique et américain, ainsi que des profils géologiques très proches.

Néanmoins, l'isolement de Madagascar au cours des temps géologiques a fait évoluer la faune et la flore de façon unique. On trouve donc sur la Grande Île des espèces particulières qui n'existent nulle part ailleurs ( endémiques), dont les lémuriens sont un exemple célèbre (bien qu'on puisse en trouver sur l' archipel des Comores). D'un point de vue géologique, on retrouve dans la structure de la Grande Île toutes les périodes de l’histoire de la planète.

Le point culminant de Madagascar est le Maromokotro dans le massif du Tsaratanana dans le massif volcanique nord, qui culmine à 2 876 m d’altitude.

Du fait de son relief, Madagascar réunit une véritable mosaïque de paysages. L’île est faite de contrastes entre le bush du grand Sud, les forêts humides de l’est, les hauts plateaux granitiques du centre, parfois surmontés de massifs volcaniques et les savanes des collines sédimentaires de l’ouest.

L'île de Madagascar bien que faisant partie de l' Afrique, est parfois surnommée « le huitième continent » [10].

Milieu naturel

La déforestation et l'érosion des sols sont deux grandes causes de dégradation environnementales.
Madagascar abrite une des faunes endémiques les plus riches du monde, en voie rapide de régression.

Très étirée entre l' équateur et le tropique du Capricorne, Madagascar présente une palette de paysages d'une diversité prodigieuse. Récifs de corail, plages de sable fin, arbres du voyageur, allées de baobabs, jungle aquatique, savanes. La côte nord-ouest est protégée par une barrière corallienne comme un atoll. Le littoral oriental est une chaîne de falaises couronnées d'arbres géants. À l'intérieur, au nord, des cuvettes fertiles ; au sud, une brousse d'épineux ; au centre, des montagnes.

L'île n’abrite plus qu’une partie de sa forêt primaire, mais elle reste un des endroits les plus riches en termes de biodiversité sur la planète, avec de nombreuses espèces de faune et de flore endémiques.

En 2003, Marc Ravalomanana a annoncé qu’il triplerait la superficie des aires protégées de l’île pour atteindre six millions d’ hectares. En , le pays a créé un million d’hectares d’aires protégées nouvelles. En 2007, plus d’un million d’hectares supplémentaires (soit un total de 3,7 millions d’hectares) incluant :

  • le corridor biologique / corridor forestier « Fandriana-Vondrozo » ;
  • le complexe de lacs, rivières et forêts des zones humides de Mahavavy-Kinkony (côte nord-ouest) dans le District de Mitsinjo (Sud-est) et incluant le second lac le plus grand du pays, à environ 80 km de Mahajanga. Bien qu'abritant l’industrie sucrière Sirama, ce complexe reste d'une extrême richesse en biodiversité et associe la rivière de Mahavavy, le lac Kinkony, la forêt de Tsiombikibo, la baie de Boeny Aranta et les mangroves littorales. Sur 30 espèces de poissons, cinq sont endémiques ; sur 18 espèces de reptiles, 12 sont endémiques ; sur 133 espèces d’oiseaux, 57 sont terrestres dont 45 endémiques et 76 sont aquatiques dont 23 sont endémiques ; quatre lémuriens, un rongeur et un carnivore bénéficient aussi de protection ;
  • la forêt sèche centrale du Menabe (sud-ouest de l'île).

Faune, flore et biodiversité

Articles détaillés : Flore de Madagascar et Faune de Madagascar.
Carte (modélisation) de la répartition de la biodiversité sur l'île
Le Ravinala, endémique à Madagascar.

L'isolement biogéographique de Madagascar, la variété des climats et des reliefs ont favorisé le développement d'une faune et flore unique au monde, en partie endémique (dont par exemple l’ hapalémur gris du lac Alaotra (Hapalemur alaotrensis), unique primate au monde à vivre dans des roseaux).

On découvre encore de nouvelles espèces dans le pays ; en 11 ans, au début du XXIe siècle, ce sont ainsi 41 mammifères, 61 reptiles, 69 amphibiens, 17 poissons, 42 invertébrés et 385 plantes qui ont été découvertes sur l’île, soit plus de 600 nouvelles espèces animales et végétales au total. Parmi elles figurent le plus petit primate du monde, un lémurien de 10 centimètre ( Microcebus berthae) ou encore un caméléon au museau inhabituellement long ( Calumma crypticum) [11].

Cette biodiversité est cependant très fragilisée par le développement de l' agriculture et par la déforestation en partie illégale. Les Malgaches pratiquent de façon intense la culture sur brûlis.

Article détaillé : Déforestation à Madagascar.

La faune marine est également très riche, bien qu'encore mal connue.

L'avifaune de Madagascar comprend 294 espèces dont 107 endémiques : voir la liste des espèces d'oiseaux de Madagascar.
Les amphibiens de Madagascar comportent 247 espèces dont 245 endémiques : voir la liste des amphibiens de Madagascar. Madagascar contient 6 faritany (provinces).

Other Languages
Acèh: Madagaskar
Afrikaans: Madagaskar
Alemannisch: Madagaskar
አማርኛ: ማዳጋስካር
aragonés: Madagascar
Ænglisc: Madagascar
العربية: مدغشقر
asturianu: Madagascar
azərbaycanca: Madaqaskar
башҡортса: Мадагаскар
žemaitėška: Madagaskars
Bikol Central: Madagaskar
беларуская: Мадагаскар
беларуская (тарашкевіца)‎: Мадагаскар
български: Мадагаскар
भोजपुरी: मेडागास्कर
Bislama: Madagaskar
Bahasa Banjar: Madagaskar
bamanankan: Madagaskar
বিষ্ণুপ্রিয়া মণিপুরী: মাদাগাস্কার
brezhoneg: Madagaskar
bosanski: Madagaskar
буряад: Мадагаскар
català: Madagascar
Mìng-dĕ̤ng-ngṳ̄: Madagascar
нохчийн: Мадагаскар
Cebuano: Madagascar
Tsetsêhestâhese: Madagascar
qırımtatarca: Madagaskar
čeština: Madagaskar
Cymraeg: Madagasgar
dansk: Madagaskar
Deutsch: Madagaskar
Zazaki: Madagaskar
dolnoserbski: Madagaskar
डोटेली: मडागास्कर
ދިވެހިބަސް: މަޑަގަސްކަރަ
eʋegbe: Malagasi
Ελληνικά: Μαδαγασκάρη
English: Madagascar
Esperanto: Madagaskaro
español: Madagascar
eesti: Madagaskar
euskara: Madagaskar
estremeñu: Madagascal
suomi: Madagaskar
Võro: Madagaskar
Na Vosa Vakaviti: Madagasikar
føroyskt: Madagaskar
arpetan: Madagascâr
Nordfriisk: Madagaskar
Frysk: Madagaskar
Gaeilge: Madagascar
Gagauz: Madagaskar
Gàidhlig: Madagascar
galego: Madagascar
Avañe'ẽ: Malagasikára
ગુજરાતી: મડાગાસ્કર
Gaelg: Madagascar
客家語/Hak-kâ-ngî: Madagascar
עברית: מדגסקר
हिन्दी: मेडागास्कर
Fiji Hindi: Madagascar
hrvatski: Madagaskar
hornjoserbsce: Madagaskar
Kreyòl ayisyen: Madagaskar
magyar: Madagaszkár
Հայերեն: Մադագասկար
interlingua: Madagascar
Bahasa Indonesia: Madagaskar
Interlingue: Madagascar
Ilokano: Madagascar
íslenska: Madagaskar
italiano: Madagascar
Patois: Madagiaska
Basa Jawa: Madagaskar
ქართული: მადაგასკარი
Qaraqalpaqsha: Madagaskar
Taqbaylit: Madagaskar
Kabɩyɛ: Madakasɩkarɩ
Kongo: Malagasi
Gĩkũyũ: Madagascar
қазақша: Мадагаскар
kalaallisut: Madagascar
Kurdî: Madagaskar
kernowek: Madagaskar
Кыргызча: Мадагаскар
Latina: Madagascaria
Ladino: Madagaskar
Lëtzebuergesch: Madagaskar
Luganda: Madagascar
Limburgs: Madagaskar
Ligure: Madagascar
lumbaart: Madagascar
lingála: Madagasikari
lietuvių: Madagaskaras
latgaļu: Madagaskars
latviešu: Madagaskara
Malagasy: Madagasikara
Māori: Marakāhia
Baso Minangkabau: Madagaskar
македонски: Мадагаскар
മലയാളം: മഡഗാസ്കർ
монгол: Мадагаскар
кырык мары: Мадагаскар
Bahasa Melayu: Madagaskar
Malti: Madagaskar
مازِرونی: ماداگاسکار
Nāhuatl: Madagascar
Plattdüütsch: Madagaskar
Nedersaksies: Madagaskar
नेपाली: माडागास्कर
नेपाल भाषा: मादागास्कर
Nederlands: Madagaskar
norsk nynorsk: Madagaskar
norsk: Madagaskar
Novial: Madagaskar
Sesotho sa Leboa: Madagascar
occitan: Madagascar
Livvinkarjala: Madagaskar
Oromoo: Madagaskaar
ਪੰਜਾਬੀ: ਮਾਦਾਗਾਸਕਰ
Kapampangan: Madagascar
Papiamentu: Madagascar
Deitsch: Madagascar
Norfuk / Pitkern: Madagascar
polski: Madagaskar
Piemontèis: Madagascar
پنجابی: مڈغاسکر
Ποντιακά: Μαδαγασκάρην
português: Madagáscar
Runa Simi: Madagaskar
română: Madagascar
русский: Мадагаскар
Kinyarwanda: Madagasikari
संस्कृतम्: मडगास्कर
саха тыла: Мадагаскар
sicilianu: Madagascar
Scots: Madagascar
sámegiella: Madagaskar
Sängö: Madagaskära
srpskohrvatski / српскохрватски: Madagaskar
Simple English: Madagascar
slovenčina: Madagaskar
slovenščina: Madagaskar
Gagana Samoa: Madagascar
chiShona: Madagascar
Soomaaliga: Madagaskar
српски / srpski: Мадагаскар
SiSwati: IMadagasikha
Sesotho: Madagascar
Seeltersk: Madagaskar
Basa Sunda: Madagaskar
svenska: Madagaskar
Kiswahili: Madagaska
ślůnski: Madagaskar
తెలుగు: మడగాస్కర్
тоҷикӣ: Мадагаскар
ትግርኛ: ማዳጋስካር
Türkmençe: Madagaskar
Tagalog: Madagascar
Türkçe: Madagaskar
Xitsonga: Madagascar
татарча/tatarça: Мадагаскар
reo tahiti: Matatatihata
удмурт: Мадагаскар
ئۇيغۇرچە / Uyghurche: ماداگاسكار
українська: Мадагаскар
اردو: مڈغاسکر
oʻzbekcha/ўзбекча: Madagaskar
vèneto: Madagascar
vepsän kel’: Madagaskar
Tiếng Việt: Madagascar
Volapük: Malagaseän
Winaray: Madagascar
მარგალური: მადაგასკარი
ייִדיש: מאדאגאסקאר
Yorùbá: Madagáskàr
Zeêuws: Madahaskar
Bân-lâm-gú: Madagascar
isiZulu: IMadagasika