Machine Head (album)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Machine Head.
Machine Head
Album de Deep Purple
Sortie25
Enregistré6-21 décembre 1971
Grand Hotel du Territet, Montreux, Suisse
Durée37:25
GenreHard rock, heavy metal
ProducteurDeep Purple
LabelPurple (EMI) / Warner Bros.
Critique

AllMusic 5/5 étoilesAllMusic 5/5 étoilesLien

Albums de Deep Purple

Singles

  1. Never Before
    Sortie : 18 mars 1972
  2. Highway Star
    Sortie : septembre 1972
  3. Smoke on the Water
    Sortie : mai 1973

Machine Head est le sixième album studio du groupe de hard rock anglais Deep Purple. Il est sorti le 25 mars 1972 sur le propre label du groupe, Purple Records et a été produit par le groupe. Cet album contient la plus célèbre chanson de Deep Purple, Smoke on the Water.

Historique

Contexte

Deep Purple avait initialement prévu d'enregistrer son nouvel album studio au casino de Montreux avec l'aide du studio mobile Rolling Stones. Le groupe avait joué dans ce lieu le [1], il avait apprécié le lieu et son propriétaire, Claude Nobs et voulait avoir un son proche du « live ». Le casino fermait chaque hiver pour des travaux de rafraichissement, ainsi le groupe arriva le 3 décembre sur la Riviera suisse. Un dernier concert est prévu le 4 décembre, Frank Zappa et les Mothers of Invention en étaient la tête d'affiche, puis le groupe pourra installer son matériel et commencer l'enregistrement.

Enregistrement

Le concert de Zappa tourna au désastre lorsqu'un fan utilisa un pistolet de détresse et mit le feu à la salle de spectacle. Les musiciens de Deep Purple étaient dans la salle et eurent le temps d'évacuer les lieux en compagnie de tous les autres spectateurs[2]. Le bâtiment brula complètement, ruinant ainsi les plans du groupe. Heureusement, deux de leur roadies avaient eu la présence d'esprit d'éloigner le camion contenant le studio mobile hors de portée de l'incendie[2]. Dans un premier temps, Claude Nobs les installa dans le « Pavillon » mais les riverains se plaignirent du bruit et le groupe fut dans l'obligation de se trouver un nouveau lieu. Ils eurent des propositions diverses comme un abri anti-atomique, une cave à vin, ou un château dans les montagnes avoisinantes[2] mais Claude Nobs leur proposa le Grand Hôtel du Territet, un hôtel fermé pendant l'hiver. Le groupe s'y installa, le studio mobile fut garé devant l'hôtel ; les couloirs et les pièces où le groupe enregistra furent calfeutrés avec des matelas et des couvertures pour trouver une bonne acoustique. Les titres qui composent cet album furent enregistrés en moins de trois semaines entre le 6 et le 21 décembre 1971, le groupe profitant pleinement de son temps pour enregistrer, n'ayant aucune contrainte d'horaires[2]. Le groupe enregistra huit chansons, mais When a Blind Man Cries ne fut pas intégré à l'album, elle sortit en face B du single Never Before et figura sur la réédition du 25e anniversaire de l'album. Cette chanson et Pictures of Home, qui fut au contraire intégrée à l'album, comptèrent par la suite parmi les titres que Blackmore a toujours écarté.

Smoke on the Water

Cette chanson, qui deviendra un tube planétaire, fut inspirée par l'incendie qui ravagea le Casino. Le riff fut travaillé le premier jour lors du soundcheck alors que le groupe était installé au Pavillon. Un ou deux jours après l'incendie, Roger Glover se réveilla un matin en prononçant la phrase « Smoke on the Water », une image de la fumée se dissipant sur le Lac Léman trottait dans sa tête depuis l'incendie. Il en parla à Ian Gillan qui écrivit les paroles de la chanson avant que le projet ne soit abandonné, le titre évoquant trop une chanson sur la drogue[2]. Peu avant de quitter le lieu de l'enregistrement, l'ingénieur du son, Martin Birch fit remarquer au groupe qu'il manquait sept minutes d'enregistrement pour conclure l'album[3]. Le groupe décida donc de reprendre le travail sur la chanson Smoke on the Water et de l'intégrer à l'album.

Réception

L'album se classa à la première place des charts britanniques, mais aussi allemands, canadiens et australiens. En France, il atteignit également la première place, se vendant à plus de 320 600 exemplaires[4] et étant certifié double disque d'or.

Aux États-Unis il se classa à la septième place du Billboard 200, chart dans lequel il restera classé pendant plus de deux ans (118 semaines). Il y fut certifié double disque de platine en octobre 1986 pour plus de 2 000 000 d'exemplaires vendus.

Other Languages