Macédoine (pays)

Wikipédia:Articles de qualité Vous lisez un «  article de qualité ».
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Macédoine.

République de Macédoine [N 1]

Република Македонија (mk-Cyrl)  Prononciation du titre dans sa version originale  Écouter

Republika Makedonija (mk-Latn)

Drapeau
Drapeau de la Macédoine.
Blason
Armoiries de la Macédoine.
Description de l'image Europe-Macedonia.svg.
Devise nationale aucune
Hymne national Denes Nad Makedonija
Administration
Forme de l'État République parlementaire
Président de la République Gjorge Ivanov
Président du gouvernement Zoran Zaev
Langues officielles Macédonien [1], [2]
Capitale Skopje

41° 59′ 44″ N, 21° 25′ 52″ E

Géographie
Plus grande ville Skopje
Superficie totale 25 713 km2
( classé 149e)
Superficie en eau 1,09 %
Fuseau horaire

UTC +1 ( CET) ;

heure d’été : UTC+2 ( CEST)
Histoire
Indépendance De la RFS de Yougoslavie
Proclamation
Démographie
Gentilé Macédonien
Population totale (2012) 2 082 370 [3] hab.
( classé 143e)
Densité 80 hab./km2
Économie
PIB nominal ( 2011) 10,3 milliards de USD ( 106e)
PIB (PPA) ( 2011) 21,32 milliards de USD ( 124e)
IDH ( 2010) en augmentation 0,701 [4] (élevé  ; 71e)
Monnaie Denar ( MKD​)
Divers
Code ISO 3166-1 MKD, MK​
Domaine Internet .mk
Indicatif téléphonique +389
Organisations internationales ONU (8 avril 1993 [5])
Conseil de l'Europe (9 novembre 1995 [6])

La Macédoine, en forme longue la République de Macédoine (en macédonien : Македонија et Република Македонија) est un État d' Europe du Sud situé dans la péninsule des Balkans. Elle est l'un des États successeurs de la République fédérative socialiste de Yougoslavie, vis-à-vis de laquelle elle a déclaré son indépendance en 1991. Elle est membre des Nations unies depuis 1993, mais à la suite d'un différend sur son nom avec la Grèce, elle a été admise sous le nom provisoire d'Ancienne république yougoslave de Macédoine ou Ex-république yougoslave de Macédoine, abrégé en ARYM (Поранешна Југословенска Република Македонија) [7], [8].

Sans accès à la mer, elle partage ses frontières avec la Grèce, la Bulgarie, la Serbie, le Kosovo [9] et l’ Albanie. Le pays, qui compte deux millions d'habitants, occupe approximativement la moitié nord de la Macédoine géographique, qui s'étend aussi en Bulgarie et en Grèce. Sa capitale et plus grande ville est Skopje, suivie par Koumanovo, Bitola, Prilep et Tetovo. Le pays est essentiellement montagneux et compte une cinquantaine de lacs.

Par sa position en Europe, le territoire de la république a connu de nombreuses occupations et migrations, les plus marquantes étant l' âge byzantin, l'arrivée des Slaves au e siècle, puis une domination ottomane longue de cinq siècles. Ces présences ont façonné une culture riche en influences ainsi qu'une population hétérogène, puisqu'en plus de citoyens appartenant au peuple macédonien, le pays compte d'importantes minorités albanaise, turque et rom. La Macédoine compte ainsi une majorité d'habitants slaves et orthodoxes, mais aussi une forte communauté musulmane.

La République de Macédoine possède un régime politique démocratique et parlementaire. Longtemps isolée, elle ne possède pas de tradition industrielle ancienne et elle a connu, après son indépendance, un passage à l'économie de marché très difficile. Elle se classe parmi les États européens les moins riches, à cause de son isolement géopolitique, du manque d'investissements extérieurs et de la fragilité de son économie. L'adhésion à l' Union européenne a été définie comme la principale priorité stratégique par le gouvernement macédonien.

Géographie

Géographie physique

Carte physique de la République de Macédoine
Carte physique de la République de Macédoine.

La Macédoine est un État d' Europe du Sud-Est, situé au centre de la péninsule balkanique. Sans accès à la mer, elle est bordée au sud par la Grèce, à l'est par la Bulgarie, au nord par la Serbie et le Kosovo et à l'ouest par l' Albanie. Elle couvre 25 713 kilomètres carrés ; par comparaison, elle est ainsi un peu plus petite que la Belgique. Son territoire se trouve entre 40°50' et 42°20' de latitude nord et 20°27' et 23°05' de longitude est [10].

La Macédoine est un pays essentiellement montagneux et il compte 34 sommets s'élevant à plus de 2 000 mètres d'altitude. Son point culminant, le mont Korab, atteint les 2 764 mètres d'altitude [11]. Le pays compte aussi des collines, des plateaux, des ravins et des vallées fluviales [10]. Le principal cours d'eau macédonien est le Vardar, fleuve qui traverse le pays sur 301 kilomètres [11]. Il prend sa source dans le Nord-Ouest du pays, traverse la frontière grecque au sud-est et rejoint la mer Égée près de Thessalonique. Il possède plusieurs affluents, comme la Bregalnitsa, longue de 225 kilomètres, ou la Tsrna, longue de 207 kilomètres [12]. Le bassin du Vardar comprend en outre 80 % du territoire du pays [12] et seuls deux grands cours d'eau n'en sont pas tributaires, il s'agit du Drin noir, qui rejoint l' Albanie et se jette dans la mer Adriatique, et de la Stroumitsa, qui se jette dans la Strouma en Bulgarie [13].

Photographie du lac d'Ohrid
Le lac d'Ohrid est le plus vieux lac d'Europe ainsi que l'un des plus profonds.

La Macédoine compte aussi 53 lacs naturels et artificiels. Le plus grand, qui est aussi le plus ancien d'Europe, est le lac d'Ohrid qui couvre 349 kilomètres carrés [11]. Il est suivi par le lac Prespa, qui couvre 274 kilomètres carrés. Ces deux grands lacs sont frontaliers : celui d'Ohrid est partagé avec l' Albanie et celui de Prespa avec l' Albanie et la Grèce ; la Macédoine possède toutefois la grande majorité de leur surface [11]. Le plus grand lac artificiel est celui de Tikvech, il couvre 14 kilomètres carrés, fait 30 kilomètres de long et a une profondeur de 95 mètres [14] ; il fut créé en 1968 grâce à un barrage hydroélectrique [15]. Le pays possède enfin de nombreuses sources d'eau thermale, exploitées depuis l' Antiquité. La plus chaude de ces sources a une eau à 73 °C [16].

La vallée du Vardar sépare deux ensembles géographiques distincts. Dans l'Ouest, le relief est très accentué : de grandes chaînes de montagnes appartenant au système dinarique, comme les monts Šar, et au massif du Pinde, alternent avec des plaines encaissées comme le Polog ou la Pélagonie. Dans l'Est, le relief est plus doux car plus ancien ; il est lui aussi entrecoupé de plaines et appartient au système des Rhodopes [17]. Le territoire macédonien connaît une activité sismique importante et il fut principalement formé au Cénozoïque [18], bien que des massifs rocheux datent du Précambrien [19]. Le pays connaît des tremblements de terre réguliers et intenses ; le dernier grand séisme en date a eu lieu en 1963 et a détruit 80 % de Skopje, sa capitale. Une ancienne activité volcanique a enfin laissé des poches souterraines de sulfure d'hydrogène [20].

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Climat

Le massif de la Bistra enneigé
Le massif de la Bistra couvert de neige en hiver.

La Macédoine connaît trois climats : le climat continental dans les régions du Nord, le climat méditerranéen dans le Sud et le climat montagnard dans les zones de haute altitude [21]. Tout le pays connaît quatre saisons bien distinctes, avec des étés chauds et secs et des hivers froids avec d'abondantes chutes de neige. L'amplitude des températures est très importante puisque si le pays peut connaître −20 °C en hiver, il peut faire 40 °C en été. Les basses températures d'hiver sont influencées par des vents du nord tandis que les chaleurs estivales sont dues à la pression subtropicale que connaît la mer Égée ainsi qu'à des influences du Proche-Orient. Ces dernières sont souvent responsables de la sécheresse du pays. Celui-ci connaît en effet très peu de précipitations : la vallée du Vardar ne reçoit ainsi que 450 mm d'eau par an [22]. La diversité de climats et l'irrigation permettent aux Macédoniens de cultiver des plantes très variées, comme du blé, du maïs, des pommes de terre, du pavot somnifère, de l' arachide ou encore du riz [23].

Quelques données climatiques : [24], [25], [26], [27]
Station Région Latitude Longitude Altitude (m) Précipitations annuelles (mm) Températures moyennes en janvier
(°C)
Températures moyennes en juillet
(°C)
Skopje Nord de la vallée du Vardar 42° 00’ 21° 26’ 245 940 -2,48 20,86
Kotchani Est 41° 50’ 22° 00’ 400 538 -2,65 21,01
Lac d'Ohrid Sud-Ouest 41° 03’ 20° 42’ 693 759 -1,48 22,15

Faune et flore

La République de Macédoine possède de grandes richesses naturelles [28]. Les forêts couvrent 35 % de son territoire [29] ; dans les régions de basse montagne, le hêtre et le châtaignier dominent, tandis qu'au-dessus de 1 200 mètres d'altitude, poussent surtout des conifères, comme le pin et le sapin. Le figuier, le cyprès et le noyer poussent autour des lacs d'Ohrid et de Prespa. Les forêts de basse altitude abritent de nombreux animaux sauvages, comme le cerf, la martre et le sanglier. Dans les montagnes vivent des chamois, des bouquetins, des lynx et des ours. Les grands lacs sont des lieux riches en poissons, dont certains, comme la truite d'Ohrid, sont endémiques, et en oiseaux, notamment des cormorans et des pélicans [30]. Afin de protéger les régions naturelles les plus riches, trois parcs nationaux ont été créés : le parc de Galitchitsa, qui englobe le massif du même nom, entre les lacs d'Ohrid et de Prespa, le parc de Mavrovo, situé dans les montagnes du Nord-Ouest, et le parc du Pelister qui englobe le massif éponyme, situé dans le Sud-Ouest du pays. Ensemble, ils regroupent une surface de 1 064,88 kilomètres carrés, soit 4 % du territoire national [31]. Le lac d'Ohrid est quant à lui classé au Patrimoine mondial de l' Unesco [29].

Au niveau biogéographique, la République de Macédoine est principalement recouverte des forêts tempérées de l' écorégion des forêts mixtes des Balkans. Elle comprend également une petite partie des forêts mixtes d'altitude des Rhodopes ( région de l'Est) et des forêts sclérophylles et mixtes de la mer Égée et de Turquie occidentale ( région du Sud-Est), ainsi que l'extension septentrionale des forêts mixtes des monts Pinde (massifs du Pelister et de la Galitchitsa).

Bien que la République de Macédoine ait conservé un environnement très propre, celui-ci est soumis à de nombreuses menaces. Ainsi, les forêts, déjà largement diminuées depuis le Moyen Âge, sont victimes de coupes illégales et d'incendies. Les chèvres ont aussi joué un grand rôle dans la dégradation des massifs forestiers ; une loi de 1947, supprimée dans les années 1990, avait d'ailleurs interdit leur élevage. Depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, le gouvernement entreprend des programmes de reforestation, mais la nature aride des sols et le manque de moyens financiers rendent la tâche difficile [32]. La pollution liée à l'activité humaine touche principalement les cours d'eau et les lacs, victimes de l'irrigation agricole, de l'écoulement des engrais, des rejets industriels et du dépôt d'ordures [29]. La pollution atmosphérique atteint surtout les villes ; elle est due à quelques centrales électriques, à des usines chimiques et métallurgiques et surtout à la circulation automobile. L'impact de cette dernière est aggravé par l'âge élevé du parc automobile et par l'utilisation de carburants de mauvaise qualité [33]. Plusieurs organisations écologiques militent pour la préservation de la nature macédonienne, la plus ancienne et la plus importante étant la Société écologique macédonienne, fondée en 1972 [34].

Répartition humaine

Photographie d'un panorama sur la ville de Prilep
Panorama de Prilep, quatrième plus grande ville du pays.

La République de Macédoine est caractérisée par une capitale macrocéphale, qui concentre un tiers de la population du pays, et par un grand nombre de moyennes et petites villes, vingt-neuf au total. Le pays compte aussi 1 637 villages et hameaux [35]. En 2010, 59 % de la population vivait en milieu urbain [3]. L'exode rural, qui ne s'est jamais arrêté, a laissé 150 villages abandonnés et plus de 450 sont menacés de désertification [36].

Les régions les plus densément peuplées sont celles de Skopje et du Polog, qui forment ensemble un arc dans le Nord-Ouest du pays, dans la haute vallée du Vardar. Elles comprennent les villes de Tetovo, Gostivar et Skopje et regroupent environ 43 % de la population macédonienne. Ce sont elles qui connaissent la plus forte croissance démographique, expliquée par l'exode rural vers Skopje ainsi que par le fort taux de natalité parmi la minorité albanaise, largement majoritaire dans le Polog. Les régions du Sud et de l'Est ont une croissance démographique faible et une population rurale plus importante mais elles comptent aussi des villes moyennes, comme Bitola, Prilep, Chtip ou Stroumitsa [37].

Population des dix villes de Macédoine les plus peuplées (2002) [38]

Stroumitsa Gostivar Ohrid Chtip Vélès (ville) Tetovo (Macédoine) Prilep (Macédoine) Koumanovo (République de Macédoine) Bitola Skopje

Axes de communication

Photographie de l'autoroute M4
L' autoroute M4 entre Skopje et Tetovo.

La vallée du Vardar est le principal axe naturel du pays ; il traverse la Macédoine du nord au sud et relie l'intérieur des Balkans à la mer Égée. Cet axe est emprunté par l' autoroute M1, qui fait partie de la route européenne 75 reliant la Finlande à la Grèce, ainsi que par la voie ferrée qui relie Belgrade à Thessalonique. Le long du fleuve se trouvent quelques-unes des plus grandes villes du pays, comme Skopje, la capitale, Gostivar et Vélès. Un autre axe important est le corridor européen VIII, qui relie la mer Adriatique à la mer Noire en traversant la Macédoine d'ouest en est. Cet axe traverse notamment Ohrid, Tetovo, Skopje et Koumanovo [39].

Le réseau routier est le moyen de transport le plus efficace du pays ; la Macédoine possède 13 736 kilomètres de route, dont 216 kilomètres appartiennent à l' autoroute M1. Le réseau autoroutier est modeste mais connaît d'importantes campagnes d'amélioration et d'extension, comme la construction de l' autoroute M2, qui reliera en 2016 Koumanovo à la frontière bulgare [40]. Les Macédoniens ne disposant pas de ressources financières pour entretenir et agrandir le réseau, c'est la Banque européenne pour la reconstruction et le développement qui finance les travaux de voirie importants [41]. Le réseau routier macédonien satisfait les critères de l' Union européenne sur la plupart des points, seule l'absence de campagne pour la sécurité routière faisant défaut [42].

Le réseau ferroviaire est long de 699 kilomètres, dont 234 kilomètres de lignes électrifiées. Il est opéré par une compagnie d'État, les Chemins de fer macédoniens, mais l'ouverture au marché est prévue. Il satisfait aux critères de l' Union européenne [42], mais il est délabré et seules les activités de fret sont rentables. Le gouvernement a toutefois prévu l'achat de nouveaux wagons et locomotives en 2013 afin de remplacer le matériel, renouvelé pour la dernière fois en 1979 [43]. La rénovation des lignes existantes ainsi que la construction d'une ligne reliant l' Albanie à la Bulgarie et passant par Skopje sont en cours [44].

La Macédoine possède enfin deux aéroports internationaux, ceux de Skopje et d' Ohrid, et 12 autres aéroports plus petits, dont 8 ont des pistes en dur [3].

Other Languages
Acèh: Makèdonia
Alemannisch: Republik Mazedonien
Boarisch: Mazedonien
žemaitėška: Makeduonėjė
беларуская (тарашкевіца)‎: Рэспубліка Македонія
भोजपुरी: मेसीडोनिया
Bislama: Macedonia
বিষ্ণুপ্রিয়া মণিপুরী: মেসিডোনিয়া
bosanski: Makedonija
нохчийн: Македони
corsu: Macedonia
qırımtatarca: Makedoniya Cumhuriyeti
čeština: Makedonie
kaszëbsczi: Macedońskô
словѣньскъ / ⰔⰎⰑⰂⰡⰐⰠⰔⰍⰟ: Макєдонїꙗ
dansk: Makedonien
Deutsch: Mazedonien
dolnoserbski: Makedońska
ދިވެހިބަސް: މެސެޑޯނިއާ
eesti: Makedoonia
Fulfulde: Masedoniya
suomi: Makedonia
Nordfriisk: Mazedoonien
furlan: Macedonie
Frysk: Masedoanje
Gagauz: Makedoniya
Gàidhlig: Masadoinia
Avañe'ẽ: Masendoña
गोंयची कोंकणी / Gõychi Konknni: मॅसिडोनिया
ગુજરાતી: મેસેડોનિયા
客家語/Hak-kâ-ngî: Macedonia Khiung-fò-koet
עברית: מקדוניה
हिन्दी: मैसिडोनिया
hrvatski: Makedonija
hornjoserbsce: Makedonska
Kreyòl ayisyen: Repiblik d Masedoni
magyar: Macedónia
Bahasa Indonesia: Republik Makedonia
Interlingue: Macedonia
Igbo: Macedonia
Ilokano: Macedonia
ქართული: მაკედონია
Qaraqalpaqsha: Makedoniya
Kongo: Makedonia
kalaallisut: Makedonia
къарачай-малкъар: Македония
Кыргызча: Македония
Ladino: Makedonia
Lëtzebuergesch: Republik Mazedonien
Ligure: Maçedònia
lumbaart: Macedonia
lietuvių: Makedonija
latviešu: Maķedonija
мокшень: Македоние
Malagasy: Masedonia
олык марий: Македоний
Māori: Makerōnia
македонски: Македонија
Bahasa Melayu: Republik Macedonia
Mirandés: Macedónia
مازِرونی: مقدونیه
Dorerin Naoero: Matedoniya
Plattdüütsch: Republiek Makedonien
Nedersaksies: Massedonië (laand)
नेपाल भाषा: म्यासेडोनिया
Nederlands: Macedonië (land)
norsk nynorsk: Republikken Makedonia
Livvinkarjala: Makedounii
Oromoo: Maqedooniyaa
Pangasinan: Masedoniya
Papiamentu: Macedonia
Norfuk / Pitkern: Repablik o' Masedoenya
polski: Macedonia
Piemontèis: Macedònia
پنجابی: مقدونیہ
Ποντιακά: ΠΓΔΜ
Runa Simi: Makidunya
armãneashti: Republica Machedonia
Kinyarwanda: Masedoniya
संस्कृतम्: मेसेडोनिया
davvisámegiella: Makedonia
srpskohrvatski / српскохрватски: Republika Makedonija
Simple English: Republic of Macedonia
slovenčina: Macedónsko
slovenščina: Makedonija
chiShona: Macedonia
Sranantongo: Masedoniyakondre
SiSwati: IMakhedoniya
Seeltersk: Makedonien
Basa Sunda: Makédonia
svenska: Makedonien
ślůnski: Macedůńijo
తెలుగు: మేసిడోనియా
tetun: Masedónia
ئۇيغۇرچە / Uyghurche: ماكېدونىيە
oʻzbekcha/ўзбекча: Makedoniya Respublikasi
vepsän kel’: Makedonii
Tiếng Việt: Cộng hòa Macedonia
West-Vlams: Macedonië (land)
Volapük: Makedoniyän
吴语: 马其顿
хальмг: Масидин Орн
მარგალური: მაკედონია
ייִדיש: מאקעדאניע
Zeêuws: Macedonië
isiZulu: IMakedoniya