Méthane
English: Methane

  • méthane
    methane-crc-mw-dimensions-2d.pngmethane-3d-space-filling.svg
    ch4-structure.png

    structure de la molécule de méthane.
    identification
    nom uicpa méthane
    synonymes

    hydrure de méthyle[1]

    no cas 74-82-8
    no echa 100.000.739
    no ce 200-812-7
    pubchem 297
    smiles
    inchi
    apparence gaz comprimé ou liquéfié, incolore et inodore[2]
    propriétés chimiques
    formule brute ch4  [isomères]
    masse molaire[3] 16,0425 ± 0,0011 g/mol
    c 74,87 %, h 25,13 %,
    propriétés physiques
    fusion −182,47 °c[4]
    ébullition −161,52 °c[4]
    solubilité 22 mg·l-1 (eau, 25 °c)[5]
    paramètre de solubilité δ 11,0 mpa1/2 (25 °c)[6]
    masse volumique 422,62 kg·m-3 (−161 °c, liquide)
    0,6709 kg·m-3 (15 °c, 1 bar, gaz)[4]
    d'auto-inflammation 537 °c[2]
    point d’éclair gaz inflammable[2]
    limites d’explosivité dans l’air 4,417 %vol[4]
    pression de vapeur saturante 2 atm (−152,3 °c);

    5 atm (−138,3 °c);
    10 atm (−124,8 °c);
    20 atm (−108,5 °c);
    40 atm (−86,3 °c);
    4,66×105 mmhg (25 °c)[5]

    point critique 4 600 kpa[8], −82,6 °c[9]
    vitesse du son 1 337 m·s-1 (liquide, −161,5 °c)
    450 m·s-1 (gaz, 27 °c, 1 atm)[10]
    thermochimie
    gaz -74,87 kj·mol-1[11]
    cp
    pcs 890,8 kj·mol-1[13] (25 °c, gaz)
    pci 803,3 kj·mol-1[14]
    propriétés électroniques
    1re énergie d'ionisation 12,61 ± 0,01 ev (gaz)[15]
    précautions
    sgh[17]
    sgh02 : inflammablesgh04 : gaz sous pression
    danger
    h220,
    simdut[18]
    a : gaz compriméb1 : gaz inflammable
    a, b1,
    transport
    23
       1971   

    223
       1972   
    Écotoxicologie
    logp 1,09[2]

    unités du si et cntp, sauf indication contraire.

    le méthane est un composé chimique de formule chimique ch4, découvert et isolé par alessandro volta entre 1776 et 1778. c'est l'hydrocarbure le plus simple, et le premier terme de la famille des alcanes.

    assez abondant dans le milieu naturel, le méthane est un combustible à fort potentiel. gazeux dans les conditions normales de température et de pression, il peut être transporté sous cette forme, généralement par gazoduc, ou à l'état liquéfié par des méthaniers et plus rarement des camions.

    d'énormes quantités de méthane sont enfouies dans le sous-sol sous forme de gaz naturel. l'essentiel du méthane des terrains sédimentaires est produit de façon anaérobie par les archées dites méthanogènes. de grandes quantités, difficiles à évaluer, sont également produites par réaction de l'eau de mer sur les péridotites des dorsales océaniques et présentes sur le plancher océanique sous forme d'hydrates de méthane (stables à basse température et haute pression). les volcans de boue, les énergies fossiles les décharges publiques, la digestion du bétail (notamment des ruminants), les rizières, les estuaires pollués et les feux de forêts dégagent aussi beaucoup de méthane.

    le méthane est naturellement présent dans l'atmosphère terrestre, mais les apports anthropiques ont plus que doublé sa concentration depuis la révolution industrielle. elle atteignait 1 748 ppb en 1998. après une période de stabilisation (à environ 1 774 ppb, de 1999 à 2006) la croissance de sa concentration a repris en 2007 avec un nouveau record en 2016 (1 853 ppb, soit +257 % par rapport au niveau préindustriel) puis en 2018 (1 860 ppb). des analyses isotopiques suggèrent que cet accroissement récent du méthane atmosphérique serait principalement d'origine non fossile.

    le méthane persiste moins de dix ans dans l'atmosphère où il est détruit par des radicaux hydroxyle oh, mais c'est un gaz à effet de serre bien plus puissant que le co2, avec un potentiel de réchauffement global 28 fois plus élevé, responsable, au niveau actuel de sa concentration, de quelques pour cent de l'effet de serre total à l'œuvre dans notre atmosphère. ainsi, à titre comparatif, sur un horizon de 100 ans, relâcher une certaine quantité de méthane dans l'atmosphère a un effet sur le réchauffement climatique environ neuf fois plus important que de brûler cette même quantité de méthane en dioxyde de carbone (co2).

  • histoire
  • méthane, paléo-environnement et paléoclimats
  • formation, stockages naturels
  • propriétés physico-chimiques
  • dans l'univers
  • utilisation
  • environnement : contribution à l'effet de serre
  • réduire les émissions de méthane
  • vers une synthèse photocatalytique du méthane ?
  • biosynthèse du méthane
  • méthane et biodiversité
  • notes et références
  • voir aussi

Méthane
Methane-CRC-MW-dimensions-2D.pngMethane-3D-space-filling.svg
Ch4-structure.png

Structure de la molécule de méthane.
Identification
Nom UICPA méthane
Synonymes

hydrure de méthyle[1]

No CAS 74-82-8
No ECHA 100.000.739
No CE 200-812-7
PubChem 297
SMILES
InChI
Apparence gaz comprimé ou liquéfié, incolore et inodore[2]
Propriétés chimiques
Formule brute CH4  [Isomères]
Masse molaire[3] 16,0425 ± 0,0011 g/mol
C 74,87 %, H 25,13 %,
Propriétés physiques
fusion −182,47 °C[4]
ébullition −161,52 °C[4]
Solubilité 22 mg·l-1 (eau, 25 °C)[5]
Paramètre de solubilité δ 11,0 MPa1/2 (25 °C)[6]
Masse volumique 422,62 kg·m-3 (−161 °C, liquide)
0,6709 kg·m-3 (15 °C, 1 bar, gaz)[4]
d'auto-inflammation 537 °C[2]
Point d’éclair Gaz Inflammable[2]
Limites d’explosivité dans l’air 4,417 %vol[4]
Pression de vapeur saturante 2 atm (−152,3 °C);

5 atm (−138,3 °C);
10 atm (−124,8 °C);
20 atm (−108,5 °C);
40 atm (−86,3 °C);
4,66×105 mmHg (25 °C)[5]

Point critique 4 600 kPa[8], −82,6 °C[9]
Vitesse du son 1 337 m·s-1 (liquide, −161,5 °C)
450 m·s-1 (gaz, 27 °C, 1 atm)[10]
Thermochimie
gaz -74,87 kJ·mol-1[11]
Cp
PCS 890,8 kJ·mol-1[13] (25 °C, gaz)
PCI 803,3 kJ·mol-1[14]
Propriétés électroniques
1re énergie d'ionisation 12,61 ± 0,01 eV (gaz)[15]
Précautions
SGH[17]
SGH02 : InflammableSGH04 : Gaz sous pression
Danger
H220,
SIMDUT[18]
A : Gaz compriméB1 : Gaz inflammable
A, B1,
Transport
23
   1971   

223
   1972   
Écotoxicologie
LogP 1,09[2]

Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

Le méthane est un composé chimique de formule chimique CH4, découvert et isolé par Alessandro Volta entre 1776 et 1778. C'est l'hydrocarbure le plus simple, et le premier terme de la famille des alcanes.

Assez abondant dans le milieu naturel, le méthane est un combustible à fort potentiel. Gazeux dans les conditions normales de température et de pression, il peut être transporté sous cette forme, généralement par gazoduc, ou à l'état liquéfié par des méthaniers et plus rarement des camions.

D'énormes quantités de méthane sont enfouies dans le sous-sol sous forme de gaz naturel. L'essentiel du méthane des terrains sédimentaires est produit de façon anaérobie par les archées dites méthanogènes. De grandes quantités, difficiles à évaluer, sont également produites par réaction de l'eau de mer sur les péridotites des dorsales océaniques et présentes sur le plancher océanique sous forme d'hydrates de méthane (stables à basse température et haute pression). Les volcans de boue, les énergies fossiles les décharges publiques, la digestion du bétail (notamment des ruminants), les rizières, les estuaires pollués et les feux de forêts dégagent aussi beaucoup de méthane.

Le méthane est naturellement présent dans l'atmosphère terrestre, mais les apports anthropiques ont plus que doublé sa concentration depuis la révolution industrielle. Elle atteignait 1 748 ppb en 1998. Après une période de stabilisation (à environ 1 774 ppb, de 1999 à 2006) la croissance de sa concentration a repris en 2007 avec un nouveau record en 2016 (1 853 ppb, soit +257 % par rapport au niveau préindustriel) puis en 2018 (1 860 ppb). Des analyses isotopiques suggèrent que cet accroissement récent du méthane atmosphérique serait principalement d'origine non fossile.

Le méthane persiste moins de dix ans dans l'atmosphère où il est détruit par des radicaux hydroxyle OH, mais c'est un gaz à effet de serre bien plus puissant que le CO2, avec un potentiel de réchauffement global 28 fois plus élevé, responsable, au niveau actuel de sa concentration, de quelques pour cent de l'effet de serre total à l'œuvre dans notre atmosphère. Ainsi, à titre comparatif, sur un horizon de 100 ans, relâcher une certaine quantité de méthane dans l'atmosphère a un effet sur le réchauffement climatique environ neuf fois plus important que de brûler cette même quantité de méthane en dioxyde de carbone (CO2).

Other Languages
Afrikaans: Metaan
العربية: ميثان
asturianu: Metanu
azərbaycanca: Metan
تۆرکجه: متان
беларуская: Метан
беларуская (тарашкевіца)‎: Мэтан
български: Метан
भोजपुरी: मीथेन
বাংলা: মিথেন
brezhoneg: Metan
bosanski: Metan
català: Metà
Cebuano: Metano
čeština: Methan
словѣньскъ / ⰔⰎⰑⰂⰡⰐⰠⰔⰍⰟ: Мєѳанъ
Cymraeg: Llosgnwy
dansk: Metan
Deutsch: Methan
Ελληνικά: Μεθάνιο
English: Methane
Esperanto: Metano
español: Metano
eesti: Metaan
euskara: Metano
فارسی: متان
suomi: Metaani
Nordfriisk: Metaan
Gaeilge: Meatán
galego: Metano
ગુજરાતી: મિથેન
Gaelg: Meetane
עברית: מתאן
हिन्दी: मिथेन
hrvatski: Metan
magyar: Metán
հայերեն: Մեթան
Bahasa Indonesia: Metana
Ido: Metano
íslenska: Metan
italiano: Metano
日本語: メタン
Jawa: Metana
ქართული: მეთანი
Taqbaylit: Amitan
қазақша: Метан
ಕನ್ನಡ: ಮೀಥೇನ್
한국어: 메테인
kurdî: Metan
Кыргызча: Метан
Latina: Methanum
Lëtzebuergesch: Methan
Limburgs: Methaan
Ligure: Metano
lumbaart: Metan (chimega)
lietuvių: Metanas
latviešu: Metāns
македонски: Метан
മലയാളം: മീഥെയ്ൻ
मराठी: मिथेन
Bahasa Melayu: Metana
မြန်မာဘာသာ: မီသိန်း
эрзянь: Ведь тол
Plattdüütsch: Methan
नेपाली: मिथेन
Nederlands: Methaan
norsk nynorsk: Metan
norsk: Metan
occitan: Metan
Oromoo: Mitteenii
ਪੰਜਾਬੀ: ਮੀਥੇਨ
polski: Metan
Piemontèis: Metan
پنجابی: میتھین
português: Metano
română: Metan
русский: Метан
sicilianu: Mitanu
Scots: Methane
srpskohrvatski / српскохрватски: Metan
Simple English: Methane
slovenčina: Metán
slovenščina: Metan
shqip: Metani
српски / srpski: Метан
Seeltersk: Methan
svenska: Metan
Kiswahili: Methani
ślůnski: Metůn
தமிழ்: மீத்தேன்
తెలుగు: మీథేన్
тоҷикӣ: Метан
ไทย: มีเทน
Tagalog: Metano
Türkçe: Metan
татарча/tatarça: Metan
українська: Метан
اردو: میتھین
oʻzbekcha/ўзбекча: Metan
Tiếng Việt: Mêtan
Winaray: Methane
吴语: 甲烷
Yorùbá: Methane
中文: 甲烷
文言: 甲烷
Bân-lâm-gú: Methane
粵語: 甲烷