Météorite

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Météorite (homonymie).

Une [a] météorite est un corps solide naturel d'un système planétaire qui en traversant l'atmosphère d'un autre corps n'a pas perdu toute sa masse et qui atteint la surface de la Terre ou d'un autre astre ( planète, exoplanète, satellite naturel, astéroïde) sans être complètement volatilisé lors de l' impact avec cette surface.

La majorité des météorites proviennent de petits corps célestes du Système solaire appelés météoroïdes (99,4 % des météorites analysées proviennent de fragments d' astéroïdes, quelques centaines de spécimens sont d' origine lunaire ou martienne), elles sont plus rarement produites par l' impact de gros astéroïdes.

La traînée lumineuse produite par l'entrée dans l'atmosphère du météoroïde à des vitesses de l'ordre de dizaines de km/s s'appelle un météore qui est soit une étoile filante (petit météoroïde dont la combustion illumine le ciel la nuit), soit un bolide (gros météoroïde brillant assez pour être visible même le jour), ce météore lumineux s'éteignant à une altitude le plus souvent de 20 km et prenant le nom de météorite lorsque son ablation dans la troposphère n'est pas complète et qu'il atteint le sol en chute libre. La réaction de la météorite lors de son contact avec l'atmosphère, et ensuite éventuellement avec le sol, peut se traduire par un champ de dispersion.

Le chasseur de météorites distingue les « chutes », météorites qu'on a vu tomber sur Terre et qu'on a retrouvées peu après leur atterrissage, des « trouvailles », météorites découvertes par hasard sans que leur chute soit observée.

En 2016, il y a plus de 54 000 météorites classifiées (nom officiel validé) par la Meteoritical Society qui publie chaque année un catalogue des nouvelles météorites analysées, le Meteoritical Bulletin. Ce nombre augmente d’environ 1 500 chaque année.

Définitions

Météoroïde → météore → météorite.

La XIe assemblée générale de l' Union astronomique internationale donne les définitions suivantes en 1958 [2], définitions toujours en vigueur [3] :

  • La météorite est un fragment de météoroïde qui a atteint la surface de la Terre sans être détruit par la traversée de l'atmosphère ni par l'impact.
  • Le météoroïde est « un objet se déplaçant dans le milieu interplanétaire, qui a une taille beaucoup plus petite qu'un astéroïde mais bien plus grande qu'un atome ou une molécule ».

La Royal Astronomical Society précise en 1995 ces dimensions : un météoroïde a une taille comprise entre 100 µm et 10 m. En dessous de 100 µm il s'agit de poussière interplanétaire trop petite pour produire une étoile filante. Au-delà de 10 mètres, ce sont des astéroïdes, petits corps du Système solaire mais suffisamment grands pour réfléchir une lumière comme les étoiles détectables au télescope [4].

Le Near-Earth Object Program de la NASA propose une limite supérieure à 50 mètres. Chaque jour, la masse de la Terre s'accroit de 100 tonnes provenant de petits météroïdes de taille inférieure au mètre, ces petits objets ne pouvant atteindre la surface terrestre que sous forme de poussière. La définition du NEO Program permet d'inclure des objets de taille moyenne suffisante (entre 1 et 50 mètres) pour pouvoir atteindre la Terre sous forme de météorite visible (taille dépendant de la composition du météroïde, de sa vitesse et de son angle d'entrée dans l'atmosphère). Au-delà de 50 mètres, ce sont des objets géocroiseurs de type astéroïde ou comètes dont l'impact avec la Terre peut créer un hiver nucléaire (objet de diamètre de 2 km) voire des extinctions de masse pour des diamètres supérieurs [5].

Les limites de la Royal Astronomical Society ne constituent pas une définition officielle et définitive puisqu'elles fluctuent en fonction de l'avancée des sciences et technologies. La puissance des télescopes est aujourd'hui telle qu'ils peuvent détecter des astéroïdes de plus en plus petits, inférieurs à 10 mètres actuellement pour les instruments du réseau de surveillance optique américain Ground-based Electro-Optical Deep Space Surveillance (GEODSS) (tel l'astéroïde 2008 TC3), rendant caduque la limite supérieure. Il en est de même pour la limite inférieure : alors que le plus petit météoroïde est défini comme un objet d'au moins 100 µm pour produire une étoile filante lors de sa rentrée atmosphérique (il perd son énergie cinétique par ablation, sa combustion illuminant le ciel la nuit alors qu'une poussière plus petite perd son énergie par radiation qui est incapable d' ioniser et d'illuminer l'air [b]), des particules de 10 µm peuvent parfois produire ce type de météore selon leur vitesse, densité, structure et angle d'entrée dans l'atmosphère [6].

Le chasseur de météorites a une définition pratique en fonction de la manière dont il les collecte : une météorite est un objet de taille comprise entre le centimètre et la centaine de mètres [7].

La définition la plus récente prend en compte ces évolutions (puissance des instruments d'observation, découverte de météorites lunaires ou martiennes, etc.). Une météorite est un objet solide naturel de taille supérieure à 10 µm, issu d'un corps céleste qui a été transporté par des moyens naturels, à partir d'un corps-parent dont il est issu, vers une région de l'espace échappant à l'attraction gravitationnelle de ce corps-parent et dont la trajectoire croise celle d'un corps naturel ou artificiel plus grand que lui-même. Il pénètre dans son atmosphère et atteint sa surface car il n'a pas été complètement volatilisé lors de sa rentrée atmosphérique et de l' impact avec cette surface. L' altération météoritique ne modifie pas le statut de la météorite aussi longtemps que certains de ses minéraux ou de sa structure initiale n'ont pas disparu. Cet objet perd son statut de météorite s'il est incorporé dans une roche plus grande qui devient elle-même une météorite. Un météoroïde est un objet de taille comprise entre 10 µm et 1 m se déplaçant dans le milieu interplanétaire, il peut être le corps principal ou provenir de la fragmentation de corps célestes plus grands (notamment mais pas seulement les astéroïdes). De 100 μm à 2 mm se classent les micrométéoroïdes ainsi que les micrométéorites [8].

Other Languages
العربية: حجر نيزكي
asturianu: Meteoritu
žemaitėška: Metėorits
беларуская: Метэарыт
беларуская (тарашкевіца)‎: Мэтэарыт
български: Метеорит
brezhoneg: Meteorit
bosanski: Meteorit
буряад: Солир
català: Meteorit
čeština: Meteorit
dansk: Meteorit
Deutsch: Meteorit
Ελληνικά: Μετεωρίτης
English: Meteorite
Esperanto: Meteorŝtono
español: Meteorito
eesti: Meteoriit
euskara: Meteorito
فارسی: شهاب‌سنگ
galego: Meteorito
עברית: מטאוריט
hrvatski: Meteorit
Kreyòl ayisyen: Meteyorit
magyar: Meteorit
Հայերեն: Երկնաքար
interlingua: Meteorite
Bahasa Indonesia: Meteorit
íslenska: Loftsteinn
italiano: Meteorite
日本語: 隕石
Basa Jawa: Meteorit
Qaraqalpaqsha: Meteorit
қазақша: Метеорит
한국어: 운석
къарачай-малкъар: Метеорид
Кыргызча: Метеорит
Latina: Meteorites
Lëtzebuergesch: Meteorit
Limburgs: Meteoriet
lietuvių: Meteoritas
latviešu: Meteorīts
македонски: Метеорит
Bahasa Melayu: Meteorit
Mirandés: Meteorito
Nāhuatl: Citlalmitl
Nederlands: Meteoriet
norsk nynorsk: Meteoritt
norsk: Meteoritt
occitan: Meteorit
ਪੰਜਾਬੀ: ਉਲਕਾ ਪਿੰਡ
polski: Meteoryt
português: Meteorito
Runa Simi: Pachakawri rumi
română: Meteorit
русский: Метеорит
саха тыла: Метеориит
sicilianu: Mitiuriti
srpskohrvatski / српскохрватски: Meteorit
slovenčina: Meteorit
slovenščina: Meteorit
shqip: Meteori
српски / srpski: Метеорит
svenska: Meteorit
Tagalog: Meteorita
татарча/tatarça: Метеорит
тыва дыл: Метеорит
українська: Метеорит
oʻzbekcha/ўзбекча: Meteoritlar
Tiếng Việt: Vẫn thạch
Winaray: Meteyorito
中文: 隕石
Bân-lâm-gú: Ún-se̍k
粵語: 隕石