Lymphocyte B à mémoire

Les lymphocytes B à mémoires dérivent des lymphocytes B. Après reconnaissance des antigènes par les lymphocytes B (lors de la réponse immunitaire primaire), certains se différencient en lymphocytes B mémoires et d'autre en plasmocytes.Les lymphocytes B à mémoires ont pour rôle de mémoriser les propriétés de l'antigène les ayant activés, afin de créer une réponse immunitaire plus rapide, plus longue, plus intense et plus spécifique dans le cas d'une seconde infection par ce même antigène (réponse immunitaire secondaire). De plus, les lymphocytes B à mémoires ont une durée de vie beaucoup plus longue que les plasmocytes.

C'est sur le principe de cette mémoire immunitaire que les vaccins sont réalisés. Mais le rôle de ces cellules n'est toutefois pas clair, car leur nombre ne semble pas varier au cours du temps, contrairement au taux d'anticorps spécifiques[1].

Cette caractéristique de la réponse immunitaire spécifique a été reconnue il y a 2 400 ans par l'historien grec Thucydide d'Athènes qui remarqua que « nul ne souffrait de la peste à deux reprises »[2].

Other Languages