Londres

Londres
À partir du haut et de gauche à droite : la City, le Big Ben, Trafalgar Square, le London Eye et le Tower Bridge.
À partir du haut et de gauche à droite : la City, le Big Ben, Trafalgar Square, le London Eye et le Tower Bridge.
Administration
Pays Drapeau : Royaume-Uni  Royaume-Uni
Nation Drapeau de l'Angleterre  Angleterre
Région Londres
Comté Cité et Grand Londres
District Cité et 32 districts
Statut Région et subdivision administrative
Maire
Mandat
Sadiq Khan ( Labour)
2016- 2020
Indicatif 020
Démographie
Gentilé Londonien
Population 8 673 713 hab. [1] (2015)
Densité 5 518 hab./km2
Population de l' aire urbaine 12 317 800 hab. (2015)
Géographie
Coordonnées 51° 30′ 26″ nord, 0° 07′ 39″ ouest
Altitude Min. 0 m
Max. 24 m
Superficie 157 200 ha = 1 572 km2
Divers
Devise Domine Dirige Nos
Traduction Seigneur, guide-nous
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Royaume-Uni

Voir la carte administrative du Royaume-Uni
City locator 14.svg
Londres

Géolocalisation sur la carte : Royaume-Uni

Voir la carte topographique du Royaume-Uni
City locator 14.svg
Londres
Liens
Site web london.gov.uk

Londres ( prononcé [ l ɔ̃ d ʁ] ; en anglais London [ ˈ l ʌ n . d ə n]), située dans le sud-est de la Grande-Bretagne, est la capitale et la plus grande ville de l' Angleterre et du Royaume-Uni. Longtemps capitale de l' Empire britannique, elle est désormais le siège du Commonwealth of Nations.

Fondée il y a presque 2 000 ans par les Romains sous le nom de Londinium, Londres était au e siècle la ville la plus peuplée du monde. Bien que largement dépassée dans ce domaine par de nombreuses mégapoles, elle reste une métropole de tout premier plan [2], en raison de son rayonnement et de sa puissance économique, dû notamment à sa place de premier centre financier mondial [3]. Londres se place dans le rang des grands centres financiers et culturels du monde avec  New York et  Hong Kong, cette trilogie est appelée par les médias anglophones « Nylonkong » [4].

La région de Londres, composée de l' Inner London et de l' Outer London, comptait environ 8 673 000 habitants en 2015 et réalise un cinquième du produit intérieur brut du Royaume-Uni [5]. En 2015, l' aire urbaine de Londres comptait 9 787 426 habitants et son aire métropolitaine 12 317 800 d'habitants. En Europe, seules les agglomérations de Moscou, Istanbul et Paris [6] ont un poids démographique comparable. Ses habitants s'appellent les Londoniens (en anglais : Londoners).

Londres, la seule ville du monde à avoir organisé trois fois les Jeux olympiques ( 1908, 1948, 2012), est dynamique et très diverse sur le plan culturel. Elle joue un rôle important dans l'art et dans la mode. Elle reçoit 28 millions de touristes par an et compte quatre sites inscrits au patrimoine mondial ainsi que de nombreux monuments emblématiques : le Palais de Westminster, le Tower Bridge, la Tour de Londres, l' Abbaye de Westminster, le Palais de Buckingham, ainsi que des institutions renommées comme le British Museum ou la National Gallery.

Géographie

Définition de Londres

Situation du Grand Londres en Angleterre.

La dénomination courante Londres peut désigner plusieurs ensembles géographiques ou administratifs différents, pouvant parfois porter à confusion.

L'emploi le plus courant fait référence au Grand Londres (Greater London), une des neuf subdivisions régionales de l' Angleterre, formé du territoire sous l'autorité du Greater London Authority et du maire de Londres. Le Grand Londres est considéré comme une région NUTS-1 au sein de l'Union européenne. C'est cet ensemble d'environ 1 600 km2 pour 7,5 millions d'habitants qui est couramment désigné lorsque l'on parle de la capitale britannique. Le Grand Londres est divisé en deux zones, Inner London et Outer London. Les deux zones sont considérées des régions NUTS-2. Cependant, le Grand Londres n'est pas officiellement une cité, dont le statut, strictement défini au Royaume-Uni, est attribué à une ville par le monarque britannique sur des critères précis. Avant sa création en 1965, le territoire du Grand Londres faisait partie des comtés du Kent, Middlesex, Surrey, Essex et du Hertfordshire.

La cité de Londres (City of London, abrégé en City, ou bien Square Mile en référence à sa superficie de 1 mile carré), située au cœur du Grand Londres, correspond à la définition historique de Londres. C'est là que la ville moderne est née et c'est aujourd'hui le plus ancien quartier de la capitale. C'est également une circonscription à part entière avec un statut spécial. La cité de Londres et le reste du Grand Londres [7] forment deux régions dites de « lieutenance » (Lieutenancy areas) différentes.

La vaste agglomération londonienne peut être décrite par la région urbaine de Londres, qui correspond à la zone occupée par les banlieues, et qui occupe un territoire à peu près similaire à la région du Grand Londres mais avec une population légèrement supérieure. Au-delà de la région urbaine se trouve l' aire urbaine de Londres (London commuter belt ou London Metropolitain Area) qui regroupe les territoires habités par des personnes se déplaçant quotidiennement (commuters) pour aller travailler à Londres. La région urbaine de Londres s'est considérablement agrandie durant l' époque victorienne puis de nouveau pendant l' entre-deux-guerres. Son expansion s'est arrêtée dans les années 1940 à cause de la Seconde Guerre mondiale et de la politique dite de la ceinture verte et sa superficie n'a pas beaucoup évolué depuis. Les limites du district de la Metropolitan Police et de la zone desservie par les transports londoniens ont évolué au fil du temps mais correspondent aujourd'hui approximativement à celle du Grand Londres.

D'autres termes tels que Inner London, Outer London, Central London, North London, South London, East London, East End of London, West London ou bien West End of London sont parfois utilisés, non traduits, pour désigner des quartiers, des unités statistiques ou des circonscriptions de Londres,

Contrairement à de nombreuses autres capitales, le statut de « capitale du Royaume-Uni » de Londres n'a jamais été officiellement accordé à la ville par décret ou par charte écrite. Sa position actuelle s'est établie par convention constitutionnelle, Londres étant le siège du pouvoir britannique. Son statut de capitale de facto en fait un élément de la constitution non écrite du Royaume-Uni. La capitale de l'Angleterre a été transférée de Winchester à Londres après la conquête normande.

Il se peut que les Romains aient marqué le centre de Londinium avec la pierre de Londres, toujours visible à Cannon Street [8]. Les coordonnées du centre de Londres (traditionnellement situé à la Croix d'Éléonore à Charing Cross, près de l'intersection de Trafalgar Square et de 51° 30′ 29″ N, 0° 07′ 29″ O. Trafalgar Square est également devenu un lieu central de célébration et de manifestation.

Relief et hydrographie

Vue satellite de Londres.

Le Grand Londres se situe à 50 km à l'ouest de l'estuaire de la Tamise et s'étend sur une superficie de 1 579 km2 (37e rang mondial [9]).

L'altitude y varie du niveau de la mer jusqu'à 245 m ( Biggin Hill, au sud de l'agglomération [10]).

Le fleuve, qui traverse la ville d'ouest en est, a eu une influence majeure sur le développement de la ville. Londres a été fondée à l'origine sur la rive nord de la Tamise et n'a disposé, pendant plusieurs siècles, que d'un seul pont, le pont de Londres (London Bridge). Le foyer principal de la ville s'est en conséquence cantonné sur cette rive de la Tamise, jusqu'à la construction, au e siècle, d'une série d'autres ponts. La ville s'est alors étendue dans toutes les directions, cette expansion n'étant gênée par aucun obstacle naturel, dans une campagne presque dépourvue de reliefs, à l'exception de quelques collines (Parliament Hill, Primrose Hill).

La Tamise était autrefois plus large et moins profonde qu'aujourd'hui. Les rives du fleuve ont été massivement aménagées, la plupart des affluents ont été détournés et sont à présent souterrains, parfois transformés en égouts (ainsi, la rivière Fleet dont le nom subsiste dans Fleet Street, l'ancienne rue des journaux). La Tamise est sujette à la marée et Londres est largement inondable. Les menaces d'inondation augmentent d'ailleurs avec le temps compte tenu de l'élévation régulière du niveau de l'eau à marée haute et de la lente inclinaison de la Grande-Bretagne (relèvement au nord, abaissement au sud) causée par un phénomène de relèvement isostatique. Un barrage, la Barrière de la Tamise, a été construit à travers la Tamise à Woolwich dans les années 1970, pour pallier cette menace. En 2005 cependant, il a été suggéré la construction d'un barrage d'une quinzaine de kilomètres de long plus en aval afin de parer les risques futurs d'inondation.

Quartiers

Articles connexes : Central London, Inner London et Outer London.

On décrit souvent Londres par quartiers ( Bloomsbury, Mayfair, Whitechapel par exemple). Ces noms n'ont pas d'utilisation officielle mais désignent souvent des paroisses (parishes) ou des circonscriptions (city wards) et sont restés en usage par tradition, chacun faisant référence à un quartier distinct avec ses propres caractéristiques mais sans délimitation officielle.

Il existe cependant une zone centrale de Londres qui possède une définition et un statut stricts, la Cité de Londres (City of London). Souvent appelée simplement la City, c'est l'un des plus grands quartiers financiers ( central business district) mondiaux [11]. La City possède son propre corps gouvernant et ses propres frontières, lui donnant ainsi une complète autonomie politique et administrative. Le nouveau quartier financier et commercial des docklands se situe à l'est de la City et est dominé par Canary Wharf. L'autre quartier d'affaires se trouve dans la Cité de Westminster qui abrite également le gouvernement britannique et l' Abbaye de Westminster.

Le West End est le principal quartier commerçant et regroupe les principales attractions telles que Oxford Street, Leicester Square, Covent Garden et Piccadilly Circus. West London regroupe des zones résidentielles huppées telles que Notting Hill, Knightsbridge ou le district de Kensington et Chelsea où le prix moyen d'une maison dans certains quartiers est d'environ 5 500 000 livres [12] et où une maison a été vendue 60 millions de livres [13]. D'après un classement 2007 réalisé par le groupe immobilier Knight Frank et Citi Private Bank, filiale de Citigroup, Londres est la ville la plus chère du monde dans le domaine de l'immobilier résidentiel de luxe : 36 800 euros en moyenne par mètre carré dans ce secteur [14].

Un autre quartier huppé est celui de Hampstead dans le Borough de Camden, où vivent d'ailleurs de nombreuses personnalités londoniennes.

Les zones situées à l'est de Londres regroupent l'East End et les banlieues de l' Essex. Ces zones, situées au plus près du port de Londres, sont connues pour avoir une proportion élevée d'immigrants et pour être une des plus pauvres de la capitale [réf. nécessaire]. La zone appelée East London a vu naître le développement industriel de Londres. Les nombreux terrains abandonnés qu'on y trouve aujourd'hui sont en plein redéveloppement, notamment grâce au plan Thames Gateway, qui inclut London Riverside et la Lower Lea Valley, qui a pu accueillir le parc olympique ainsi que le stade des Jeux olympiques d'été de 2012. North London et South London sont également des termes utilisés pour désigner les deux zones de Londres séparées par la Tamise.

Urbanisation

La densité de population varie considérablement à Londres. Le centre regroupe de nombreux emplois tandis que la périphérie de la ville regroupe des zones résidentielles plus ou moins densément peuplées, la densité étant plus élevée dans la proche banlieue ( Inner London) que dans les banlieues plus éloignées ( Outer London). Les zones densément peuplées regroupent principalement des immeubles de grande hauteur et les gratte-ciel de Londres sont concentrés dans les deux quartiers d'affaires, tels que le 30 St Mary Axe, Tower 42 et l' immeuble de la Lloyd dans la Cité de Londres, One Canada Square, 8 Canada Square et 25 Canada Square à Canary Wharf.

Récemment, la construction de très grands bâtiments a été encouragée par le plan londonien et de nombreux hauts bâtiments devraient voir le jour, particulièrement dans la cité de Londres et à Canary Wharf [15]. Le Shard London Bridge, de 310 m pour 72 étages, près de London Bridge station, la tour Bishopsgate Tower de 288 m ainsi que 30 autres projets de gratte-ciel de plus de 150 m de hauteur proposés ou en construction, tels que le One Blackfriars de 163 m, pourraient transformer l'apparence de la ville.

Gratte-ciel de la City (premier plan à gauche).

Au nombre des bâtiments remarquables de Londres figurent également la mairie à Southwark, le Muséum d'histoire naturelle de Londres [16], la British Library à Somers Town, la grande cour du British Museum et le Dôme du millénaire près de la Tamise à Canary Wharf. La centrale électrique de Battersea, aujourd'hui désaffectée mais en voie de réhabilitation, est un symbole marquant, tandis que certaines gares, notamment Saint-Pancras et Paddington, sont de bons exemples de l' architecture victorienne.

Il n'existe pas un unique style architectural permettant de décrire Londres. Différents styles et influences se sont accumulés et mélangés au fil des années. De nombreux bâtiments sont construits en briques de couleur rouge-orangé ou brun foncé comme à Downing Street, décorés de ciselures et de moulures. Nombre de quartiers sont caractérisés par des bâtiments en stuc ou blanchis à la chaux. Peu de constructions sont antérieures au grand incendie de 1666 à l'exception de quelques restes romains, de la tour de Londres et de quelques restes de l' époque Tudor. La majorité des constructions datent de l' époque édouardienne ou victorienne.

De nombreux monuments célèbrent des personnalités ou des événements qui ont marqué la ville. Le Monument, situé dans la cité de Londres, commémore le grand incendie de 1666, offrant une vaste perspective sur le cœur historique de la ville, où l'incendie a débuté. Marble Arch et Wellington Arch, situées respectivement à l'extrémité nord et sud de Park Lane, sont liées à la monarchie britannique de même que l' Albert Memorial et le Royal Albert Hall à Kensington. La Colonne Nelson est un monument national situé à Trafalgar Square et sert généralement à marquer le centre de Londres.

Climat

Le climat de Londres symbolise parfaitement le climat de type océanique. Les précipitations sont régulières toute l'année souvent sous forme de bruine, contrairement à l'ouest du Royaume-Uni où elles sont d'intensité plus forte. La moyenne annuelle des précipitations s'établit à 622,5 mm [17], février étant le mois le plus sec de l'année. Ce niveau est inférieur à Rome ou Sydney. Londres est en fait une des capitales européennes les plus sèches, disposant de ressources d'eau par personne inférieures à celles d'Israël par exemple [18], l'impression de temps maussade vient surtout du fait que l'ensoleillement annuel est faible. Des villes aussi pluvieuses mais avec un ensoleillement élevé ne provoquent pas cette impression de temps maussade qu'on trouve à Londres.

Tamise gelée à Londres en 1677.

Les étés sont tempérés, les jours de fortes chaleurs sont rares et les hivers sont froids mais rarement glaciaux. Le mois le plus chaud est juillet avec une température moyenne à Kew Gardens de 18.0 °C n'excédant que rarement les 33 °, quoique des niveaux plus élevés soient devenus plus fréquents récemment, les températures estivales en journée varient généralement entre 20 et 25 °C. La plus haute température fut de 38,1 °C, mesurée dans les jardins botaniques royaux de Kew, le , pendant la canicule de 2003 [19]. Le mois le plus froid est janvier avec des températures moyennes de 2,4 °C à 7,9 °C. La température la plus froide fut de −16,1 °C, le à Northolt [20].

Les chutes de neige abondantes sont presque inconnues. Au cours des hivers les plus récents, la neige a rarement excédé un pouce d'épaisseur (soit moins de 3 cm). Ceci est notamment dû au fait que la vaste agglomération londonienne crée un microclimat, avec une chaleur enfermée par les immeubles de la ville. La nuit, la température y est parfois de 5 à 9 °C supérieure aux zones environnantes [21]. Le célèbre smog londonien, mélange de brouillard et de fumée, est devenu rarissime dans les rues de la capitale anglaise. En 1954, il avait provoqué la mort de 4 000 personnes [22].

Relevé météorologique de Londres Kew Gardens (période : 1981-2010)
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne ( °C) 1,8 1,7 3,4 4,7 7,9 10,8 13 12,7 10,3 7,4 4,1 2,1 6,7
Température moyenne (°C) 5 5,2 7,5 9,6 13 15,9 18,3 18 15,2 11,6 7,7 5,3 11,1
Température maximale moyenne (°C) 8,2 8,7 11,6 14,4 18 21 23,5 23,2 20 15,8 11,3 8,5 15,4
Ensoleillement ( h) 59,8 79,9 118,2 173,3 205,3 203,6 218,4 211,1 146,4 117,2 70,6 49,6 1 653,3
Précipitations ( mm) 57,2 41,9 42,8 45,3 48,8 49,3 46,8 51,2 52,2 69,7 60,6 56,6 622,5
Source : Met Office [23]


Patrimoine naturel

Une fantaisie végétale dans un parc de Londres. Août 2015.

Avec ses 40% d'espaces verts et aquatiques, Londres est considérée comme une des capitales les plus vertes au monde. La société d'histoire naturelle de Londres y a recensé plus de deux mille espèces de plantes à fleurs à travers la ville ainsi que 60 espèces d'oiseaux, 47 variétés de papillons et 270 sortes d'araignées. Les amphibiens sont également très présents sur l’ensemble de la ville, avec les tritons, les grenouilles rousses et les crapauds notamment. Les reptiles, avec les lézards vivipares, les couleuvres et les vipères se trouvent en revanche quasi exclusivement dans l'Outer London. La ville compte ainsi 38 sites d'intérêt scientifique particulier, 2 réserves naturelles nationales ainsi que 76 réserves naturelles locales. Parmi la faune présente à Londres, on trouve également une population de 10000 renards. Ceux- ci sont nettement moins craintifs que leurs congénères de la campagne. Ils côtoient les piétons dans la rue, et élèvent leurs petits dans les jardins des maisons.

Other Languages
Аҧсшәа: Лондан
Acèh: London
адыгабзэ: Лондон
Afrikaans: Londen
Alemannisch: London
አማርኛ: ለንደን
aragonés: Londres
Ænglisc: Lunden
العربية: لندن
ܐܪܡܝܐ: ܠܘܢܕܘܢ
مصرى: لندن
asturianu: Londres
Aymar aru: London
azərbaycanca: London
تۆرکجه: لندن
башҡортса: Лондон
Boarisch: London
žemaitėška: Londons
Bikol Central: Londres
беларуская: Лондан
беларуская (тарашкевіца)‎: Лёндан
български: Лондон
भोजपुरी: लंदन
Bislama: London
bamanankan: London
বাংলা: লন্ডন
བོད་ཡིག: ལོན་ཊོན།
brezhoneg: Londrez
bosanski: London
буряад: Лондон
català: Londres
Chavacano de Zamboanga: London
Mìng-dĕ̤ng-ngṳ̄: Lùng-dŭng
нохчийн: Лондон
Cebuano: London
کوردی: لەندەن
corsu: Londra
qırımtatarca: London
čeština: Londýn
kaszëbsczi: Londin
словѣньскъ / ⰔⰎⰑⰂⰡⰐⰠⰔⰍⰟ: Лондонъ
Чӑвашла: Лондон
Cymraeg: Llundain
dansk: London
Deutsch: London
Zazaki: Londra
dolnoserbski: London
डोटेली: लण्डन
eʋegbe: London
Ελληνικά: Λονδίνο
emiliàn e rumagnòl: Lòndra
English: London
Esperanto: Londono
español: Londres
eesti: London
euskara: Londres
estremeñu: Londri
فارسی: لندن
Fulfulde: London
suomi: Lontoo
Võro: London
Na Vosa Vakaviti: Lodoni
føroyskt: London
arpetan: Londro
Nordfriisk: London
Frysk: Londen
Gaeilge: Londain
Gagauz: London
贛語: 倫敦
Gàidhlig: Lunnainn
galego: Londres
Avañe'ẽ: Lóndyre
गोंयची कोंकणी / Gõychi Konknni: London
ગુજરાતી: લંડન
Gaelg: Lunnin
客家語/Hak-kâ-ngî: Lùn-tûn
Hawaiʻi: Lākana
עברית: לונדון
हिन्दी: लंदन
Fiji Hindi: London
hrvatski: London
hornjoserbsce: London
Kreyòl ayisyen: Lonn
magyar: London
Հայերեն: Լոնդոն
interlingua: London
Bahasa Indonesia: London
Interlingue: London
Igbo: London
Ilokano: Londres
Ido: London
íslenska: London
italiano: Londra
日本語: ロンドン
Patois: Landan
la .lojban.: london
Basa Jawa: London
ქართული: ლონდონი
Qaraqalpaqsha: London
Taqbaylit: London
Адыгэбзэ: Лондон
Kabɩyɛ: Lɔndrɩ
қазақша: Лондон
kalaallisut: London
ಕನ್ನಡ: ಲಂಡನ್
한국어: 런던
Перем Коми: Лондон
къарачай-малкъар: Лондон
Ripoarisch: London
Kurdî: London
коми: Лондон
kernowek: Loundres
Кыргызча: Лондон
Latina: Londinium
Ladino: Londra
Lëtzebuergesch: London
лакку: Лондон
лезги: Лондон
Limburgs: Londe
Ligure: Londra
lumbaart: Lundra
lingála: Lóndɛlɛ
لۊری شومالی: لندن
lietuvių: Londonas
latviešu: Londona
मैथिली: लण्डन
Basa Banyumasan: London
Malagasy: London
олык марий: Лондон
Māori: Rānana
македонски: Лондон
മലയാളം: ലണ്ടൻ
монгол: Лондон
मराठी: लंडन
кырык мары: Лондон
Bahasa Melayu: London
Malti: Londra
Mirandés: Londres
မြန်မာဘာသာ: လန်ဒန်မြို့
эрзянь: Лондон ош
مازِرونی: لندن
Dorerin Naoero: London
Napulitano: Londra
Plattdüütsch: London
Nedersaksies: Londen
नेपाली: लण्डन
नेपाल भाषा: लन्दन
Nederlands: Londen
norsk nynorsk: London
norsk: London
Novial: London
Nouormand: Londres
Chi-Chewa: London
occitan: Londres
Livvinkarjala: London
Oromoo: Landan
ଓଡ଼ିଆ: ଲଣ୍ଡନ
Ирон: Лондон
ਪੰਜਾਬੀ: ਲੰਡਨ
Papiamentu: London
Picard: Londe
Deitsch: London
Norfuk / Pitkern: London
polski: Londyn
Piemontèis: Londra
پنجابی: لندن
Ποντιακά: Λονδίνο
پښتو: لندن
português: Londres
Runa Simi: London
rumantsch: Londra
Romani: London
română: Londra
armãneashti: Londra
tarandíne: Londre
русский: Лондон
русиньскый: Лондон
संस्कृतम्: लन्डन्
саха тыла: Лондон
sardu: Londra
sicilianu: Londra
Scots: Lunnon
davvisámegiella: London
srpskohrvatski / српскохрватски: London
සිංහල: ලන්ඩන්
Simple English: London
slovenčina: Londýn
slovenščina: London
Gagana Samoa: Lonetona
chiShona: London
Soomaaliga: London
shqip: Londra
српски / srpski: Лондон
Sranantongo: London
Sesotho: London
Seeltersk: London
svenska: London
Kiswahili: London
ślůnski: Lůndůn
தமிழ்: இலண்டன்
తెలుగు: లండన్
tetun: Londres
тоҷикӣ: Лондон
Türkmençe: London
Tagalog: Londres
Tok Pisin: Landen
Türkçe: Londra
татарча/tatarça: Лондон
Twi: London
удмурт: Лондон
ئۇيغۇرچە / Uyghurche: London
українська: Лондон
اردو: لندن
oʻzbekcha/ўзбекча: London
vèneto: Łondra
vepsän kel’: London
Tiếng Việt: Luân Đôn
West-Vlams: Londn
Volapük: London
walon: Londe
Winaray: London
Wolof: Londar
吴语: 伦敦
მარგალური: ლონდონი
ייִדיש: לאנדאן
Yorùbá: Lọndọnu
Zeêuws: Londen
中文: 伦敦
文言: 倫敦
Bân-lâm-gú: Lûn-tun
粵語: 倫敦
isiZulu: ILondon