Loi de Moore

Croissance du nombre de transistors dans les microprocesseurs Intel par rapport à la loi de Moore. En vert, la prédiction initiale voulant que ce nombre double tous les 18 mois.

Les lois de Moore sont des lois empiriques qui ont trait à l'évolution de la puissance des ordinateurs et de la complexité du matériel informatique. Au sens strict, on ne devrait pas parler de « lois de Moore » mais de « conjectures de Moore » puisque les énoncés de Moore ne sont en fait que des suppositions.

Il existe en fait trois « lois » de Moore, deux authentiques (au sens où elles furent émises par Gordon E. Moore), et une série de « lois » qui ont en commun de se prétendre « loi de Moore » mais qui n'en sont que des simplifications inexactes.

Énoncés

Le premier microprocesseur ( Intel 4004) a été inventé en 1971. Il s’agissait d’une unité de calcul de 4 bits, cadencée à 740 kHz et intégrant 2 300 transistors. La capacité d’intégration des transistors et l'augmentation de la finesse de gravure ont amélioré les performances des processeurs.

  1. La loi de Moore a été exprimée en 1965 dans le magazine   (en) par Gordon E. Moore, ingénieur de Fairchild Semiconductor, un des trois fondateurs d' Intel. Constatant que la « complexité des semi-conducteurs proposés en entrée de gamme » doublait tous les ans à coût constant depuis 1959, date de leur invention, il postulait la poursuite de cette croissance (en 1965, le circuit le plus performant comportait 64 transistors). Cette augmentation exponentielle fut rapidement nommée « loi de Moore » ou, compte tenu de l'ajustement ultérieur, « première loi de Moore » [1].
  2. En 1975, Moore réévalua sa prédiction en posant que le nombre de transistors des microprocesseurs (et non plus de simples circuits intégrés moins complexes car formés de composants indépendants) sur une puce de silicium double tous les deux ans [2]. Bien qu'il ne s'agisse pas d'une loi physique mais seulement d'une extrapolation empirique, cette prédiction s'est révélée étonnamment exacte. Entre 1971 et 2001, la densité des transistors a doublé chaque 1,96 année. En conséquence, les machines électroniques sont devenues de moins en moins coûteuses et de plus en plus puissantes.
  3. Une version commune, variable et sans lien avec les énoncés réels de Moore est : « quelque chose » double tous les dix-huit mois, cette chose étant « la puissance », « la capacité », « la vitesse », « la fréquence d'horloge » et bien d'autres variantes mais très rarement la densité des transistors sur une puce. Ces pseudo « lois de Moore » sont celles le plus souvent diffusées, car elles fleurissent dans des publications grand public et sur de nombreux sites Internet. Leur seul point commun est donc ce nombre de dix-huit mois, qu'on ne trouve pourtant dans aucun des deux énoncés de Moore.
Other Languages
Afrikaans: Moore se wet
العربية: قانون مور
български: Закон на Мур
català: Llei de Moore
čeština: Mooreův zákon
dansk: Moores lov
Ελληνικά: Νόμος του Μουρ
English: Moore's law
Esperanto: Leĝo de Moore
español: Ley de Moore
فارسی: قانون مور
Gaeilge: Dlí Moore
galego: Lei de Moore
עברית: חוק מור
Հայերեն: Մորի Օրենք
Bahasa Indonesia: Hukum Moore
íslenska: Lögmál Moores
italiano: Legge di Moore
한국어: 무어의 법칙
Latina: Lex Mooriana
latviešu: Mūra likums
македонски: Муров закон
മലയാളം: മൂർ നിയമം
монгол: Мурын хууль
Nederlands: Wet van Moore
norsk: Moores lov
português: Lei de Moore
română: Legea lui Moore
русский: Закон Мура
Simple English: Moore's law
slovenčina: Moorov zákon
slovenščina: Moorov zakon
српски / srpski: Муров закон
svenska: Moores lag
Türkmençe: Mur kanuny
Türkçe: Moore yasası
українська: Закон Мура
Tiếng Việt: Định luật Moore
West-Vlams: Wette van Moore
中文: 摩尔定律