Liste des monarques d'Angleterre

Roi d'Angleterre ou roi des Anglais
image illustrative de l’article Liste des monarques d'Angleterre
Les armes des rois d'Angleterre à partir de Richard Cœur de Lion : de gueules à trois léopards d'or armés et lampassés d'azur. Au fil du temps, il se complexifie avec l'ajout des armes de France, d'Écosse et d'Irlande.

image illustrative de l’article Liste des monarques d'Angleterre
Anne Stuart , dernière reine d'Angleterre .

Après 1707, elle devient reine de Grande-Bretagne et d'Irlande


Création927
Abrogation1707 (acte d'Union)
Premier titulaireÆthelstan
Dernier titulaireAnne Stuart
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne les monarques d'Angleterre avant 1707. Pour les monarques de Grande-Bretagne, puis du Royaume-Uni, voir Liste des monarques britanniques.
Page d'aide sur les redirections « Reine d'Angleterre » redirige ici. Pour l'actuel souverain britannique, voir Élisabeth II.

La liste des monarques d'Angleterre réunit les rois et reines qui ont régné sur le royaume d'Angleterre de sa création au début du Xe siècle jusqu'à sa disparition en 1707.

Histoire du titre

Origines

Les différents royaumes fondés en Grande-Bretagne par les Anglo-Saxons sont progressivement unifiés durant le Haut Moyen Âge. Le titre de bretwalda porté par certains souverains durant cette période pourrait refléter une sorte de super-royauté, mais le sens exact de ce terme reste débattu. Au VIIIe siècle, le roi Offa de Mercie (757-796) se donne le titre de rex Anglorum, « roi des Anglais », mais l'hégémonie qu'il exerce sur le sud de l'Angleterre ne lui survit pas longtemps. Au début du IXe siècle, Egbert de Wessex (802-839) écrase la Mercie et inaugure une période de domination saxonne. L'Angleterre ne compte alors plus que quatre royaumes : la Northumbrie au nord, l'Est-Anglie à l'est, le Wessex au sud et la Mercie au centre. Les invasions vikings du milieu du siècle bouleversent la situation : en quelques années, la Northumbrie et l'Est-Anglie sont conquises par les Danois, de même que l'est de la Mercie.

Sous l'autorité du roi Alfred le Grand (871-899), le Wessex parvient à préserver son indépendance et entreprend la conquête des territoires soumis aux Vikings. Signe d'une conscience nationale naissante, il est le premier à adopter le titre de rex Angulsaxonum, « roi des Anglo-Saxons ». Son fils Édouard l'Ancien, puis son petit-fils Æthelstan poursuivent la guerre contre les Vikings. En 927, la Northumbrie est reconquise et Æthelstan se donne le titre de rex Anglorum, « roi des Anglais ». La Northumbrie reste cependant une région disputée dans les décennies qui suivent et elle n'est définitivement acquise à la maison de Wessex qu'en 954, sous le règne d'Eadred.

Le royaume d'Angleterre ne possède pas de date de naissance unanimement acceptée et différentes listes de rois adoptent différents points de départ : Egbert de Wessex[1], Alfred le Grand ou Æthelstan[2].

Évolution

Disparition

En 1603, le roi d'Écosse Jacques VI devient également roi d'Angleterre sous le nom de Jacques Ier. Les deux royaumes sont dès lors gouvernés en union personnelle, tout en demeurant des entités séparées.

Un siècle plus tard, en 1707, l'Acte d'Union entérine la fusion de l'Angleterre et de l'Écosse au sein d'un nouveau royaume de Grande-Bretagne, dont Anne Stuart devient le premier souverain. Elle clot ainsi la liste des monarques anglais et inaugure celle des monarques britanniques. Depuis cette date, le titre de « roi (ou reine) d'Angleterre » est formellement inexact, même s'il continue d'être employé dans le langage courant.

Other Languages
Ænglisc: Engla Cyning
български: Крал на Англия
Bahasa Indonesia: Daftar Penguasa Inggris
Bahasa Melayu: Senarai raja England
srpskohrvatski / српскохрватски: Popis engleskih kraljeva
Simple English: List of English monarchs
українська: Монархи Англії