Liste de gentilés

Sommaire : Haut - A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Le gentilé, ethnonyme ou nom ethnique [1], est le nom donné aux habitants d'un lieu géographique – ville, pays, continent, planète, etc. Il est le plus souvent dérivé morphologiquement du toponyme désignant ce lieu, mais peut parfois être entièrement différent.

Typographie du gentilé

En français

Selon les conventions typographiques du français :

  1. le gentilé substantif prend la majuscule,
  2. l' adjectif correspondant ne prend pas la majuscule,
  3. les noms de langue (ou glottonymes), qui souvent correspondent à des gentilés, ne prennent pas non plus la majuscule.

Exemples :

  • Les Français ont répandu partout le bon goût français.
  • J'apprends le français.

Cela permet aussi de distinguer :

  1. un savant allemand, qui est un savant de nationalité allemande,
  2. un savant Allemand, c'est-à-dire un Allemand qui sait beaucoup de choses (dans ce cas, on fait la liaison).

On prendra garde aux adjectifs composés en tête de phrase ou de titre (ils ne prennent qu'une seule majuscule) comme dans l'exemple :

  • « Tarn-et-garonnaise est mon âme, tarn-et-garonnais est mon cœur, s'écria le Tarn-et-Garonnais en songeant à son Tarn-et-Garonne natal. »

Dans les autres langues

  1. L'anglais emploie la majuscule dans les trois cas : gentilé substantif et adjectif et nom de langue.
  2. L'espagnol emploie la minuscule dans les trois cas également (selon les recommandations de l'Académie espagnole [[réf. souhaitée]).
  3. L'allemand exige la majuscule pour tous les noms, même les noms communs, la question ne se pose donc pas. L'adjectif deutsch (« allemand ») forme l'adjectif substantivé der Deutsche, qui est bien un nom, même s'il se déclinera comme un adjectif. Ainsi, on n'aura aucun mal à distinguer ein tauber Deutscher (« un Allemand sourd ») de ein deutscher Tauber (« un sourd qui est allemand »). Il existe, comme en français, plusieurs manières de composer les gentilés proprement dits, mais la plupart de ces noms sont faibles, ex : Frankreich (« la France ») ⇒ französisch (« français » l'adjectif) ⇒ der Franzose (« le Français »), nom faible qui donnera à l'accusatif den Franzosen, au datif dem Franzosen, etc. Le nom dérivé de l'adjectif servira à former le nom de la langue, das Französisch, (« le français »). Le gentilé concernant une ville se forme en ajoutant le suffixe -er (masculin/masculin pluriel, ex : Paris ⇒ der Pariser), -in (féminin, ex: Berlin ⇒ die Berlinerin) et -innen (féminin pluriel, ex : London ⇒ die Londonerinnen). Il est à noter que les adjectifs qui en découlent portent une majuscule et sont indéclinables : In Norddeutschland habe ich sehr schöne Lübecker Geschäfte besichtigt (« En Allemagne du Nord, j'ai visité de très beaux magasins lübeckois. »)