Liban
English: Lebanon

  • république libanaise

    (ar) الجمهورية اللبنانية

    drapeau
    drapeau du liban.
    blason
    armoiries du liban.
    hymne hymne national du liban
    administration
    forme de l'État république parlementaire
    président de la république michel aoun
    président du conseil hassane diab
    président de la chambre des députés nabih berri
    langues officielles arabe
    capitale beyrouth

    33° 52'48. n, 35° 29'60e

    géographie
    plus grande ville beyrouth
    superficie totale 10 452 km2
    (classé 166e)
    superficie en eau 3 %
    fuseau horaire utc +2
    histoire
    indépendance de la france
    date
    démographie
    gentilé libanais, libanaise
    population totale (2018[1]) 6 100 075 hab.
    densité 584 hab./km2
    Économie
    pib nominal (2015) en augmentation 54,40 milliards usd[1]
    pib (ppa) (2016) en augmentation 85,16 milliards usd[1] (91e)
    idh (2017) en augmentation0,757[2] (élevé  ; 80e)
    monnaie livre libanaise (lbp​)
    divers
    code iso 3166-1 lbn, lb​
    domaine internet .lb
    indicatif téléphonique +961
    organisations internationales g24

    le liban (en arabe : لبنان / lubnān), en forme longue la république libanaise[3] (en arabe : الجمهورية اللبنانية / al-jumhūriyya al-lubnāniyya), est un pays du proche-orient. en grande partie montagneux[4], il partage ses frontières avec la syrie au nord et à l'est sur 376 km, israël au sud sur 79 km et, au large de ses 220 km de côtes dans le bassin levantin (partie orientale de la mer méditerranée) à l'ouest, avec chypre (soit l'union européenne). beyrouth en est la capitale.

    la langue officielle est l'arabe[3]. le français, ayant perdu ce statut (il garde tout de même sa présence dans la constitution), est la langue secondaire, employée notamment dans l'enseignement (tout comme l'anglais)[5]. la monnaie officielle est la livre libanaise.

    du fait de sa composition pluriconfessionnelle, le liban est doté d'un système politique fondé sur une répartition du pouvoir proportionnelle au poids de chaque communauté religieuse, c'est le confessionnalisme[6].

    comme entité géopolitique et tel qu'il existe dans ses frontières actuelles, l'État libanais est créé en 1920 sous le nom de grand liban par la france (le haut commissaire français au liban est alors le général gouraud) par adjonction au territoire du moutassarrifat du mont-liban (entité autonome de l'empire ottoman) de territoires qui appartenaient aux deux wilaya ottomans de beyrouth et de damas. la france avait été alors, à la suite du démantèlement de l'empire ottoman, mandatée par la société des nations pour développer et moderniser certains territoires ex-ottomans.

    en 1926, le pays adopte sa première constitution, devient officiellement une république, prend le nom de république libanaise et crée les postes de président de la république et de président du conseil des ministres.

    son histoire, son système politique et la variété de sa culture, de sa démographie religieuse et de sa géographie en font un pays à part et original du proche-orient. le liban a été occupé au cours des siècles par diverses civilisations. il est aussi réputé pour sa gastronomie et pour sa musique. entre son indépendance et le début de la guerre civile qui le ravage de 1975 à 1990, le pays connaît une période de relative prospérité économique et de stabilité politique, permises par la forte croissance des secteurs du tourisme, de l'agriculture ainsi que du secteur des finances et des services (banque, assurances...)[7]. dans cette période, le pays est de ce fait considéré comme le coffre-fort du levant et comme « la suisse du moyen-orient », en raison de son poids et de sa puissance financière. le liban attire alors de nombreux touristes, en grande partie parce que beyrouth, la capitale, est connue comme le « paris du moyen-orient ». beyrouth est d'ailleurs classée par the new york times comme la première ville à visiter pour l'année 2009.

    immédiatement après la fin de la guerre civile, de grands efforts sont faits pour reconstruire les infrastructures du pays et une économie viable, par le biais d'investissements colossaux de l'État, de l'arabie saoudite, de l'union européenne et de quelques pays du golfe persique. ainsi, l'idh du liban passe de 0,677 en 1990 à 0,803 en 2008. en outre, au début 2006, le pays atteint un niveau de stabilité relativement élevé et la reconstruction de beyrouth est entrée dans sa phase intensive[8]. cette année-là, un nombre toujours croissant de touristes est enregistré. cependant, la guerre israélo-libanaise de 2006 met un terme à l'afflux touristique et cause des dommages estimés à environ 3 milliards de dollars américains sans compter le ralentissement économique qui s'est ensuivi[9]. le liban reste aussi un pays très inégalitaire, où les 1 % les plus riches détiennent 40 % des richesses[10].

  • Étymologie
  • drapeau
  • histoire
  • politique
  • subdivisions
  • géographie
  • Économie
  • démographie
  • culture
  • médias
  • notes et références
  • bibliographie
  • voir aussi

République libanaise

(ar) الجمهورية اللبنانية

Drapeau
Drapeau du Liban.
Blason
Armoiries du Liban.
Hymne Hymne national du Liban
Administration
Forme de l'État République parlementaire
Président de la République Michel Aoun
Président du Conseil Hassane Diab
Président de la Chambre des députés Nabih Berri
Langues officielles Arabe
Capitale Beyrouth

33° 52'48. N, 35° 29'60e

Géographie
Plus grande ville Beyrouth
Superficie totale 10 452 km2
(classé 166e)
Superficie en eau 3 %
Fuseau horaire UTC +2
Histoire
Indépendance de la France
Date
Démographie
Gentilé Libanais, Libanaise
Population totale (2018[1]) 6 100 075 hab.
Densité 584 hab./km2
Économie
PIB nominal (2015) en augmentation 54,40 milliards USD[1]
PIB (PPA) (2016) en augmentation 85,16 milliards USD[1] (91e)
IDH (2017) en augmentation0,757[2] (élevé  ; 80e)
Monnaie livre libanaise (LBP​)
Divers
Code ISO 3166-1 LBN, LB​
Domaine Internet .lb
Indicatif téléphonique +961
Organisations internationales G24

Le Liban (en arabe : لبنان / lubnān), en forme longue la République libanaise[3] (en arabe : الجمهورية اللبنانية / al-jumhūriyya al-lubnāniyya), est un pays du Proche-Orient. En grande partie montagneux[4], il partage ses frontières avec la Syrie au nord et à l'est sur 376 km, Israël au sud sur 79 km et, au large de ses 220 km de côtes dans le bassin levantin (partie orientale de la mer Méditerranée) à l'ouest, avec Chypre (soit l'Union européenne). Beyrouth en est la capitale.

La langue officielle est l'arabe[3]. Le français, ayant perdu ce statut (il garde tout de même sa présence dans la constitution), est la langue secondaire, employée notamment dans l'enseignement (tout comme l'anglais)[5]. La monnaie officielle est la livre libanaise.

Du fait de sa composition pluriconfessionnelle, le Liban est doté d'un système politique fondé sur une répartition du pouvoir proportionnelle au poids de chaque communauté religieuse, c'est le confessionnalisme[6].

Comme entité géopolitique et tel qu'il existe dans ses frontières actuelles, l'État libanais est créé en 1920 sous le nom de Grand Liban par la France (le haut commissaire français au Liban est alors le général Gouraud) par adjonction au territoire du Moutassarrifat du Mont-Liban (entité autonome de l'Empire ottoman) de territoires qui appartenaient aux deux Wilaya ottomans de Beyrouth et de Damas. La France avait été alors, à la suite du démantèlement de l'Empire ottoman, mandatée par la Société des Nations pour développer et moderniser certains territoires ex-ottomans.

En 1926, le pays adopte sa première constitution, devient officiellement une République, prend le nom de République libanaise et crée les postes de président de la République et de président du Conseil des ministres.

Son histoire, son système politique et la variété de sa culture, de sa démographie religieuse et de sa géographie en font un pays à part et original du Proche-Orient. Le Liban a été occupé au cours des siècles par diverses civilisations. Il est aussi réputé pour sa gastronomie et pour sa musique. Entre son indépendance et le début de la guerre civile qui le ravage de 1975 à 1990, le pays connaît une période de relative prospérité économique et de stabilité politique, permises par la forte croissance des secteurs du tourisme, de l'agriculture ainsi que du secteur des finances et des services (banque, assurances...)[7]. Dans cette période, le pays est de ce fait considéré comme le coffre-fort du Levant et comme « La Suisse du Moyen-Orient », en raison de son poids et de sa puissance financière. Le Liban attire alors de nombreux touristes, en grande partie parce que Beyrouth, la capitale, est connue comme le « Paris du Moyen-Orient ». Beyrouth est d'ailleurs classée par The New York Times comme la première ville à visiter pour l'année 2009.

Immédiatement après la fin de la guerre civile, de grands efforts sont faits pour reconstruire les infrastructures du pays et une économie viable, par le biais d'investissements colossaux de l'État, de l'Arabie saoudite, de l'Union européenne et de quelques pays du Golfe Persique. Ainsi, l'IDH du Liban passe de 0,677 en 1990 à 0,803 en 2008. En outre, au début 2006, le pays atteint un niveau de stabilité relativement élevé et la reconstruction de Beyrouth est entrée dans sa phase intensive[8]. Cette année-là, un nombre toujours croissant de touristes est enregistré. Cependant, la guerre israélo-libanaise de 2006 met un terme à l'afflux touristique et cause des dommages estimés à environ 3 milliards de dollars américains sans compter le ralentissement économique qui s'est ensuivi[9]. Le Liban reste aussi un pays très inégalitaire, où les 1 % les plus riches détiennent 40 % des richesses[10].

Other Languages
Acèh: Lubnan
адыгабзэ: Ливан
Afrikaans: Libanon
Alemannisch: Libanon
አማርኛ: ሊባኖስ
aragonés: Liban
Ænglisc: Libanus
العربية: لبنان
ܐܪܡܝܐ: ܠܒܢܢ
مصرى: لبنان
অসমীয়া: লেবানন
asturianu: El Líbanu
azərbaycanca: Livan
تۆرکجه: لوبنان
башҡортса: Ливан
Bali: Lébanon
Boarisch: Libanon
žemaitėška: Lėbans
Bikol Central: Lebanon
беларуская: Ліван
беларуская (тарашкевіца)‎: Лібан
български: Ливан
भोजपुरी: लेबनान
bamanankan: Lubenan
বাংলা: লেবানন
བོད་ཡིག: ལེ་པ་ནོན།
বিষ্ণুপ্রিয়া মণিপুরী: লেবানন
brezhoneg: Liban
bosanski: Liban
ᨅᨔ ᨕᨘᨁᨗ: Lebanon
буряад: Ливан
català: Líban
Chavacano de Zamboanga: Líbano
Mìng-dĕ̤ng-ngṳ̄: Lé-bă-nâung
нохчийн: Ливан
Cebuano: Libano
کوردی: لوبنان
qırımtatarca: Lübnan
čeština: Libanon
kaszëbsczi: Liban
Чӑвашла: Ливан
Cymraeg: Libanus
dansk: Libanon
Deutsch: Libanon
Zazaki: Lubnan
dolnoserbski: Libanon
डोटेली: लेवनान
ދިވެހިބަސް: ލުބުނާން
Ελληνικά: Λίβανος
English: Lebanon
Esperanto: Libano
español: Líbano
eesti: Liibanon
euskara: Libano
estremeñu: Líbanu
فارسی: لبنان
suomi: Libanon
Võro: Liibanon
føroyskt: Libanon
arpetan: Liban
Nordfriisk: Liibanon
Frysk: Libanon
Gaeilge: An Liobáin
Gagauz: Livan
kriyòl gwiyannen: Liban
Gàidhlig: Leabanon
galego: Líbano
Avañe'ẽ: Lívano
गोंयची कोंकणी / Gõychi Konknni: लेबनॉन
ગુજરાતી: લેબેનાન
Gaelg: Yn Livaan
Hausa: Lebanon
客家語/Hak-kâ-ngî: Lì-pâ-nun
Hawaiʻi: Lepanona
עברית: לבנון
हिन्दी: लेबनान
Fiji Hindi: Lebanon
hrvatski: Libanon
hornjoserbsce: Libanon
Kreyòl ayisyen: Liban
magyar: Libanon
հայերեն: Լիբանան
Արեւմտահայերէն: Լիբանան
interlingua: Libano
Bahasa Indonesia: Lebanon
Interlingue: Libano
Igbo: Lebanon
Ilokano: Lebanon
Ido: Libano
íslenska: Líbanon
italiano: Libano
日本語: レバノン
Patois: Lebanan
la .lojban.: lu'orgu'e
Jawa: Libanon
ქართული: ლიბანი
Qaraqalpaqsha: Livan
Taqbaylit: Lubnan
Адыгэбзэ: Ливан
Kabɩyɛ: Liibaŋ
Kongo: Lebanon
Gĩkũyũ: Lebanon
қазақша: Ливан
kalaallisut: Lebanon
ភាសាខ្មែរ: លីបង់
ಕನ್ನಡ: ಲೆಬನನ್
한국어: 레바논
kurdî: Libnan
коми: Ливан
kernowek: Lebnon
Кыргызча: Ливан
Latina: Libanus
Ladino: Levanon
Lëtzebuergesch: Libanon
лезги: Ливан
Lingua Franca Nova: Lubnan
Limburgs: Libanon
Ligure: Libano
lumbaart: Liban
lingála: Liban
لۊری شومالی: لوبنان
lietuvių: Libanas
latviešu: Libāna
मैथिली: लेबनान
мокшень: Ливан
Malagasy: Libana
олык марий: Ливан
Minangkabau: Lebanon
македонски: Либан
മലയാളം: ലെബനാൻ
монгол: Ливан
मराठी: लेबेनॉन
Bahasa Melayu: Lubnan
Malti: Libanu
မြန်မာဘာသာ: လက်ဘနွန်နိုင်ငံ
مازِرونی: لبنان
Dorerin Naoero: Ribanon
Nāhuatl: Libano
Napulitano: Libbano
Plattdüütsch: Libanon
नेपाली: लेबनान
नेपाल भाषा: लेबानन
Nederlands: Libanon
norsk nynorsk: Libanon
norsk: Libanon
Novial: Liban
occitan: Liban
Livvinkarjala: Livanu
Oromoo: Libaanon
ଓଡ଼ିଆ: ଲେବାନନ
Ирон: Ливан
ਪੰਜਾਬੀ: ਲਿਬਨਾਨ
Kapampangan: Libano
Papiamentu: Líbano
Picard: Liban
पालि: लेबनान
Norfuk / Pitkern: Lebanon
polski: Liban
Piemontèis: Lìban
پنجابی: لبنان
Ποντιακά: Λίβανος
پښتو: ليبنان
português: Líbano
Runa Simi: Libanu
română: Liban
русский: Ливан
русиньскый: Лібанон
Kinyarwanda: Libani
संस्कृतम्: लेबनान
саха тыла: Либан
ᱥᱟᱱᱛᱟᱲᱤ: ᱞᱮᱵᱟᱱᱚᱱ
sardu: Lìbanu
sicilianu: Lìbbanu
Scots: Lebanon
سنڌي: لبنان
davvisámegiella: Libanon
srpskohrvatski / српскохрватски: Libanon
Simple English: Lebanon
slovenčina: Libanon
slovenščina: Libanon
chiShona: Lebanon
Soomaaliga: Lubnaan
shqip: Libani
српски / srpski: Либан
SiSwati: ILibhanoni
Seeltersk: Libanon
Sunda: Libanon
svenska: Libanon
Kiswahili: Lebanoni
ślůnski: Liban
Sakizaya: Lebanon
தமிழ்: லெபனான்
తెలుగు: లెబనాన్
tetun: Líbanu
тоҷикӣ: Лубнон
Türkmençe: Liwan
Tagalog: Lebanon
Tok Pisin: Lebanon
Türkçe: Lübnan
Xitsonga: Lebanon
татарча/tatarça: Ливан
chiTumbuka: Lebanon
удмурт: Ливан
ئۇيغۇرچە / Uyghurche: لىۋان
українська: Ліван
اردو: لبنان
oʻzbekcha/ўзбекча: Livan
vèneto: Libano
vepsän kel’: Livan
Tiếng Việt: Liban
West-Vlams: Libanon
Volapük: Libanän
Winaray: Libano
Wolof: Libaa
吴语: 黎巴嫩
მარგალური: ლიბანი
ייִדיש: לבנון
Vahcuengh: Lebanon
Zeêuws: Libanon
中文: 黎巴嫩
文言: 黎巴嫩
Bân-lâm-gú: Lī-pa-lùn
粵語: 黎巴嫩