Les Guignols de l'info

Les Guignols de l'info
Image illustrative de l’article Les Guignols de l'info
Titre originalLes Arènes de l'info (1988-1990)
Les Guignols de l'info (1990-2015)
Les Guignols (2015-2018)
La Semaine des Guignols (1995-2018)
GenreÉmission satirique
PériodicitéQuotidienne
CréationAlain de Greef
Alain Duverne
RéalisationLes Arènes de l'info :
Renaud Le Van Kim
Mathias Ledoux
Jean-Louis Cap
Les Guignols (Direct) :
Jean-Louis Cap
Rebecca Dreymann
Natacha Fitoussi
Jérôme Revon
Don Kent
Serge Khalfon
Pascal Rétif
Didier Froehly
Tristan Carné
Jean-Jacques Amsellem
Eric Simon
Nicolas Druet
Les Guignols (Fictions) :
Thierry Barthes
Nicolas Houres
Laurent De Vismes
Christophe Campos
Cyril Tellenne
Etienne Labroue
Christophe Smith
Bruno Le Jean
Michel Leray
Sylvain Fusee
Fred Fiol
Bernard Malige
Eric Lartigau
Jean-Michel Ben Soussan
Delphine Berger
Arnaud Le Goff
Louis Farge
Gaël Leforestier
PrésentationPPD (du 29 août 1988 à juin 2016, et la dernière le 22 juin 2018)
Clément & Barbara (marionnettes anonymes) (décembre 2015-février 2016)
Anne-Claire Coudray & Julian Bugier (février 2016-mars 2016)
Anne-Claire Coudray & Jacques Chirac (mars 2016-juin 2016)
Monsieur Sylvestre (septembre 2016-juin 2017)
Jacques Chirac (septembre 2017 à juin 2018)
Anne-Sophie Lapix (novembre 2017 à juin 2018)
MusiquePhilippe Chany
Martin Meissonnier
Dorion Fiszel
Maxime Desprez
Michael Tordjman
Mathieu Saladin
PaysDrapeau de la France France
LangueFrançais
Nombre de saisons30
Programme similaireLe Bébête Show
Spitting Image
Les Minikeums
Production
Lieu de tournageStudios de Boulogne (1988-1989)
Rue Olivier-de-Serres (1989-1992)
Quai André-Citroën (1992-2003)
La Plaine Saint-Denis (2003-2016)
Canal Factory (2016-2018)
Durée5 minutes environ (depuis septembre 2017, auparavant c'était 9-12 minutes)
Format d’image16/9
Format audioStéréo
ProductionArnold Boiseau (1988-1990)
Franck Arguillère (1990-1995)
Yves Le Rolland (1995-2016)
David Gauthier (2016-2018)
Société de productionVCF (1988-1993)
NPA Production (1993-2018)
Diffusion
DiffusionDrapeau de la France Canal+
Drapeau de la Belgique Drapeau du Luxembourg BeTV
Date de première diffusion
Date de dernière diffusion
La Semaine des Guignols
StatutArrêté
Public conseilléTout public
Site web Site officiel

Les Guignols de l'info est une émission de télévision satirique française de marionnettes, diffusée entre le et le sur Canal+.

Parodie de journal télévisé, l'émission est une caricature du monde politique, des médias, des personnalités ou plus généralement de la société française et du monde actuel.

Initialement créée pour pallier l'arrêt du JTN des Nuls, l'émission résulte de l'idée d'Alain de Greef qui désirait un équivalent français de Spitting Image. Arnold Boiseau s'est ensuite occupé de la mise en place de l'équipe. L'émission voit le jour initialement sous le titre Les Arènes de l’info, puis est renommée en 1990 en Les Guignols de l'info avant de prendre le nom de Les Guignols en 2015. L'émission étant alors moins axée sur la politique française.

Lancée dès le , les Arènes de l'info seront en concurrence frontale avec Le Bébête show de TF1 (séquence créée en 1982 dans Co-Co Boy), devenue une émission quotidienne dès le [1],[2] à 19 h 50. Les « Bébêtes » réalisant en moyenne 30 % d'audience[3].Après des débuts difficiles, l'émission subit une restructuration et atteint une réelle notoriété en 1991 comme l'ensemble de Nulle part ailleurs à laquelle elle est intégrée.

Les Guignols de l'info ont un poids important sur la culture populaire française : la répétition des phrases fétiches (catchphrase) et des stéréotypes des personnages a permis de rendre parfois plus populaire la marionnette que la personne elle-même. L'émission a parfois contribué à forger l'image de certaines personnalités, notamment politiques, dans la culture populaire : l'exemple le plus éclatant en est sans doute Jacques Chirac[4].

Son influence décline cependant à la fin des années 1990[5]. Néanmoins, l'audience reste très élevée, de loin la plus haute de Canal+ : 3 millions de téléspectateurs en 1997[6] ou en 2003[7], 2,8 millions en 2007[8]. À partir de 2010, l'audience décline de façon signifiante (1,8 million en 2015), mais reste toujours la plus élevée la chaîne.

Mais c'est surtout la reprise en main éditoriale de l'émission par Vincent Bolloré en 2015 qui fait sombrer l'émission. Après plusieurs versions, divers changements de cases horaires et une baisse conséquente de son budget[9], l'émission s'arrête en 2018 dans une certaine indifférence[10] (environ 150 000 téléspectateurs chaque soir[11]).