Le Tombeau des lucioles

Trois caractères japonais Cette page contient des caractères japonais. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Le Tombeau des lucioles

Logo du film

火垂るの墓
(Hotaru no haka)
Genre Drame
Thèmes Guerre
Film d'animation japonais
Réalisateur
Producteur
Scénariste
Studio d’animation Studio Ghibli
Compositeur
Licence (ja) Tōhō
(fr) Kazé
Durée 89 minutes
Sortie

Le Tombeau des lucioles (火垂るの墓, Hotaru no haka ?) est un film d' animation japonais de Isao Takahata du studio Ghibli, sorti en 1988. Il est adapté de La Tombe des lucioles, nouvelle semi-autobiographique écrite en 1967 par Akiyuki Nosaka.

Résumé

Durant l'été 1945, dans le Japon de la seconde Guerre mondiale, deux enfants, Seita (un adolescent de quatorze ans) et sa jeune sœur Setsuko (qui a quatre ans), se trouvent livrés à eux-mêmes après la mort de leur mère, à la suite du bombardement à la bombe incendiaire de Kobe par les forces armées américaines. Après avoir vainement tenté de contacter leur père, un officier supérieur de la marine impériale japonaise, Seita et Setsuko partent habiter chez une tante éloignée. Un temps accueillante, la tante traite progressivement les deux enfants comme des fardeaux. Aussi, Seita et Setsuko partent et se réfugient dans un abri désaffecté. Celui-ci est illuminé la nuit par des milliers de lucioles. Les problèmes s'enchaînent : la nourriture vient à manquer et Setsuko est victime d' anémie. Seita se met alors à voler de la nourriture, mais se fait prendre par un fermier. En désespoir de cause, il part en ville vider le compte en banque de ses parents et apprend à l'occasion la capitulation du Japon et la destruction de la marine japonaise. De retour à l'abri avec de la nourriture, il ne parvient pas à sauver Setsuko d'une mort lente et atroce. Après l'avoir incinérée et mis ses cendres dans la boîte à bonbon que Seita avait offerte à Setsuko juste avant de quitter leur maison, et qui fut le rare plaisir culinaire de Setsuko durant leurs mésaventures, il se laisse à son tour dépérir jusqu'à sa mort dans une gare, dépeinte au début du film avant un long flash-back. Les esprits des deux enfants, réunis, contemplent le Kōbe moderne.

Other Languages
العربية: قبر اليراعات
čeština: Hrob světlušek
Esperanto: Hotaru no haka
日本語: 火垂るの墓
한국어: 반딧불의 묘
português: Hotaru no Haka
srpskohrvatski / српскохрватски: Grave of the Fireflies
српски / srpski: Гробље свитаца
українська: Могила світлячків
Tiếng Việt: Mộ đom đóm