Langues romanes

Crystal Clear app fonts.svg Cette page contient des caractères spéciaux ou non latins. Si certains caractères de cet article s’affichent mal (carrés vides, points d’interrogation…), consultez la page d’aide Unicode.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Roman.

Langues romanes
Régionjusqu'au XVe siècle : Péninsule Ibérique, France, Suisse, Italie, Balkans, actuelles Roumanie et Moldavie ; expansion mondiale par la suite
Classification par famille
Codes de langue
ISO 639-2roa
ISO 639-5roa
IETFroa
Linguasphère51

On nomme langues romanes[1] les langues issues du latin vulgaire, c'est-à-dire la forme de latin vernaculaire utilisée pour la communication de tous les jours.

Pays européens où une ou plusieurs langues romanes sont officielles.

Ces langues ont été parlées ou le sont encore dans un ensemble géographique désigné par le terme de Romania[2], désignant le Nord-Ouest européen de l'ancien Empire romain d'Occident et l'Empire Romain d'Orient, où les Valaques parlaient une forme de latin vulgaire (mais où la langue grecque est rapidement devenue officielle en Europe et en Anatolie, tandis que la Syrie, la Palestine et l'Égypte sont passées à l'arabe après la conquête musulmane). Les mots roman(e) et Romania remontent à des dérivés de l'adjectif latin romanus : l'on considérait en effet que leurs locuteurs utilisaient une langue issue de celle des Romains, par opposition à d'autres introduites ultérieurement dans les territoires de l'Empire, comme le francique au nord de la France, langue des Francs appartenant à la branche des langues germaniques. La première attestation du terme roman remonte au concile de Tours (813). C'est lors de ce concile – l'un des cinq réunis cette même année à l'initiative de Charlemagne – qu'une distinction fut faite entre une langue de type roman et une langue germanique (qualifiée de tudesque). Il s'agissait d'une forme évoluée de l'une des langues gallo-romanes, ancêtre des langues actuelles parlées sur le territoire français et nommée rustica romana lingua, ou encore roman. Ce texte, encore largement latinisé, est, dans l'état actuel des connaissances, la première source écrite romane attestée.

Classification des langues romanes[3].

Le premier ouvrage mentionnant plusieurs langues romanes est le De Vulgari Eloquentia (« De l'éloquence vulgaire ») de Dante (e siècle), où l'on trouve les dénominations de langue d'oïl, langue d'oc et de langue de si. Il s'agit pour Dante de proposer, pour remplacer le latin comme langue littéraire, l'une de ces trois langues, la langue d'oïl des chansons de geste, la langue d'oc des troubadours, ou un parler local, le toscan florentin, qui sera finalement à l'origine de l'italien littéraire[4].

On date à peu près l'évolution du latin vulgaire vers les langues romanes de la manière suivante[5] :

  1. Entre −200 et 400 environ : différentes formes de latin vulgaire.
  2. Entre 500 et 600 : ces formes commencent à se différencier plus ou moins nettement.
  3. En 813, au concile de Tours, l'existence d'une langue romane est reconnue, puisque le concile demande que désormais les sermons soient prononcés en « rusticam Romanam linguam » (langue romane rurale) et non plus en latin afin d'être compris par tous.
  4. Après 842 : premier texte complet rédigé dans une langue romane (sans doute les prémices de la langue d'oïl), les Serments de Strasbourg.

Les langues romanes partagent un ensemble de traits communs donnant une bonne cohérence à cette famille de langues, parmi lesquels les plus importants sont :

Extension approximative maximale présumée des langues romanes au début du Moyen-Âge comprenant les langues éteintes (zones en noir). Les aires romanes occidentales et orientales sont séparées par la ligne La Spezia–Rimini.

Les langues romanes sont habituellement séparées selon la ligne La Spezia–Rimini en

Other Languages
Afrikaans: Romaanse tale
Alemannisch: Romanische Sprachen
aragonés: Luengas romances
العربية: لغات رومنسية
azərbaycanca: Roman dilləri
Bikol Central: Mga Latin
беларуская: Раманскія мовы
беларуская (тарашкевіца)‎: Раманскія мовы
български: Романски езици
brezhoneg: Yezhoù romanek
bosanski: Romanski jezici
словѣньскъ / ⰔⰎⰑⰂⰡⰐⰠⰔⰍⰟ: Романьсци ѩꙁꙑци
dolnoserbski: Romaniske rěcy
emiliàn e rumagnòl: Languv latén
estremeñu: Luenga romanci
Nordfriisk: Romaans spriaken
客家語/Hak-kâ-ngî: Roman Ngî-chhu̍k
hrvatski: Romanski jezici
hornjoserbsce: Romaniske rěče
Kreyòl ayisyen: Lang roman
interlingua: Linguas romanic
Bahasa Indonesia: Rumpun bahasa Roman
italiano: Lingue romanze
한국어: 로망스어군
kernowek: Romanek
Кыргызча: Роман тилдери
Lëtzebuergesch: Romanesch Sproochen
Lingua Franca Nova: Linguas romanica
Limburgs: Roemaanse tale
lumbaart: Lenguv Rumanz
lietuvių: Romanų kalbos
latviešu: Romāņu valodas
македонски: Романски јазици
Bahasa Melayu: Bahasa-bahasa Romawi
Nāhuatl: Romatlahtolli
Napulitano: Lengue neolatine
Nederlands: Romaanse talen
norsk nynorsk: Romanske språk
Nouormand: Laungue romanne
Papiamentu: Lenganan romaniko
Piemontèis: Lenghe romanze
Runa Simi: Romanu rimaykuna
rumantsch: Linguas romanas
română: Limbi romanice
sicilianu: Lingui rumanzi
davvisámegiella: Románalaš gielat
srpskohrvatski / српскохрватски: Romanski jezici
Simple English: Romance languages
slovenčina: Románske jazyky
slovenščina: Romanski jeziki
српски / srpski: Романски језици
Seeltersk: Romanisk
Kiswahili: Lugha za Kirumi
Türkçe: Romen dilleri
татарча/tatarça: Роман телләре
українська: Романські мови
oʻzbekcha/ўзбекча: Roman tillari
Tiếng Việt: Nhóm ngôn ngữ Rôman
West-Vlams: Romaansche toaln
中文: 罗曼语族
Bân-lâm-gú: Roman giân-gí
粵語: 羅曼語族