Langue construite

Une langue construite (ou idéolangue, parfois dénommée langue artificielle) est une langue créée par une ou plusieurs personnes dans un temps relativement bref, contrairement aux langues naturelles dont l'élaboration est largement spontanée. Pourtant, toutes deux sont in fine des créations de l'espèce humaine. Il est donc parfois difficile de cloisonner les langues dans ces deux catégories.

Langue construite et langue naturelle

Contrairement à une représentation fort répandue, toutes les langues naturelles sont dans une certaine mesure des langues mixtes, puisqu'elles ont connu des interférences au cours de leur développement.

Certaines langues naturelles actuelles ont subi des processus de planification. C'est le cas de l' indonésien, du serbo-croate, de l' hébreu moderne et du norvégien ( nynorsk), de l' allemand, du chinois. Ces langues ne sont pourtant pas considérées aujourd'hui comme des langues artificielles : le terme qui leur est appliqué en sociolinguistique est celui de «  langue ausbau ». A contrario, les langues construites visant à l'intercommunicabilité entre des formes dialectales non mutuellement intelligibles, souvent à cause de la distance, sont qualifiées de «  langue-toit » : cas de l' arabe littéraire, du français (principalement formé à partir de la langue d'oïl) ou du romanche.

La différence tient donc davantage à un facteur d'échelle :

  • les langues construites ont été créées dans un passé plus ou moins proche par un groupe limité, voire par une seule personne, et de façon volontaire. Leur processus de création s'étale sur un temps assez bref (quelques années ou quelques décennies) ;
  • les langues naturelles ont une origine beaucoup plus reculée et se créent plutôt qu'elles ne sont créées à partir d'une langue mère par divers processus généralement non planifiés de transformation et d'adaptation, comme la phonétique historique ;
  • les langues construites sont porteuses d'un but : création d'une identité (comme le nynorsk, l' hébreu), maintien d'une cohésion « nationale » ( arabe littéraire), accès rapide, juste et équitable à la communication internationale ( espéranto) ;
  • les langues construites peuvent être plus faciles à apprendre qu'une langue naturelle, en particulier si elles ont été conçues avec cet objectif, en particulier grâce à une grammaire régulière évitant les irrégularités ; l'exemple le plus connu est l' espéranto, par sa caractéristique agglutinante.
Other Languages
Afrikaans: Kunsmatige taal
العربية: لغة مصطنعة
azərbaycanca: Süni dil
беларуская: Штучная мова
беларуская (тарашкевіца)‎: Штучныя мовы
български: Изкуствен език
brezhoneg: Yezh kalvezadel
čeština: Umělý jazyk
dansk: Kunstsprog
Ελληνικά: Τεχνητή γλώσσα
eesti: Tehiskeel
Frysk: Keunsttaal
hrvatski: Umjetni jezici
interlingua: Lingua artificial
Bahasa Indonesia: Bahasa buatan
日本語: 人工言語
la .lojban.: runbau
Basa Jawa: Basa damelan
한국어: 인공어
Кыргызча: Жасалма тилдер
lietuvių: Dirbtinė kalba
Malagasy: Fiteny foronina
македонски: Вештачки јазик
Bahasa Melayu: Bahasa buatan
Dorerin Naoero: Edorer it eman
Nederlands: Kunsttaal
norsk nynorsk: Kunstig språk
norsk bokmål: Kunstig språk
Papiamentu: Idioma artifisial
Piemontèis: Lenghe artifissiaj
português: Língua artificial
Runa Simi: Wallpasqa simi
саха тыла: Оҥоhуу тыл
srpskohrvatski / српскохрватски: Planski jezici
Simple English: Constructed language
slovenčina: Umelý jazyk
slovenščina: Umetni jezik
српски / srpski: Плански језици
Seeltersk: Stilkene Sproake
Kiswahili: Lugha ya kuundwa
ślůnski: Sztuczno godka
Türkçe: Yapay dil
українська: Штучна мова
oʻzbekcha/ўзбекча: Sunʼiy tillar
Volapük: Pük mekavik
中文: 人工語言
Bân-lâm-gú: Jîn-chō giân-gú
粵語: 人造語言