La Marque jaune

La Marque jaune
6e album de la série Blake et Mortimer
Fresque reproduisant la couverture de l'album à Bruxelles.
Fresque reproduisant la couverture de l'album à Bruxelles.

AuteurEdgar P. Jacobs
Genre(s)Aventure
Policier
Science-fiction

Personnages principauxFrancis Blake
Philip Mortimer
Lieu de l’actionLondres (Royaume-Uni)
Époque de l’actionAnnées 1950

PaysDrapeau de la Belgique Belgique
Langue originaleFrançais
ÉditeurLes Éditions du Lombard
Première publicationDu au dans Le Journal de Tintin
Nb. de pages66 planches

AdaptationsLa Marque jaune (feuilleton radio, années 1950)
La Marque jaune
(jeu vidéo, 1988)
La Marque jaune
(dessin animé, 1997)
Albums de la série Blake et Mortimer

La Marque jaune est la troisième aventure et le sixième album de la série de bande dessinée Blake et Mortimer, scénarisée et dessinée par Edgar P. Jacobs.

Elle est publiée en planches hebdomadaires dans Le Journal de Tintin du au . Elle est ensuite éditée en album en aux Éditions du Lombard, puis rééditée en aux Éditions Blake et Mortimer. L'histoire a été traduite dans près d'une dizaine de langues. Elle a été adaptée en feuilleton radiophonique, en dessin animé et en jeu vidéo, et a fait l'objet de plusieurs projets de films.

Edgar P. Jacobs s'inspire notamment du cinéma expressionniste allemand des années 1920, avec un travail sur le monochrome et les jeux d'ombres lors des séquences de nuit et la présence d'un personnage de savant fou et de sa créature. L'album, considéré comme le plus abouti et le plus emblématique de Jacobs, est devenu une référence dans le monde de la bande dessinée franco-belge.

La bande dessinée raconte l'enquête du capitaine Francis Blake de l'Intelligence Service et de son ami le professeur Philip Mortimer sur la « Marque jaune », un mystérieux criminel ayant commis une série de cambriolages spectaculaires à Londres. La nécessité de retrouver l'individu se fait plus pressante lorsqu'il enlève quatre notables londoniens au nez et à la barbe de la police.

Résumé

Dans la nuit pluvieuse londonienne, un mystérieux criminel commet une série de cambriolages spectaculaires signés avec la lettre grecque M entourée d'un cercle à la craie jaune. Cette série culmine par le vol de la Couronne impériale dans la Tour de Londres[1]. Nul ne peut arrêter ce personnage insaisissable surnommé la « Marque jaune ». Le capitaine Francis Blake de l'Intelligence Service (MI5) est alors chargé par le Home Office d'aider l'inspecteur-chef Glenn Kendall de Scotland Yard dans son enquête. Il fait appel à son ami le professeur Philip Mortimer et les deux amis passent la soirée au Centaur Club en compagnie de Leslie Macomber, rédacteur en chef du Daily Mail, de Sir Hugh Calvin, juge, du professeur Raymond Vernay, médecin, et du docteur Jonathan Septimus, psychiatre. Le soir même, Vernay est enlevé par la Marque jaune, et le lendemain, c'est au tour de Macomber. Il ne fait alors aucun doute que Calvin et Septimus sont les prochaines cibles, et ils disparaissent eux aussi malgré la protection de la police.

Mortimer mène l'enquête de son côté et découvre un lien entre les quatre victimes : une affaire remontant à 1922 concernant la publication d'un livre intitulé The Mega Wave (L'Onde Méga) écrit par un mystérieux Dr Wade. Il déniche un exemplaire du livre et apprend toute la vérité en le parcourant. Il se rend aussitôt en taxi à Limehouse Dock où la Marque jaune, qui a donné rendez-vous à Blake dans un entrepôt abandonné, vient de tenter d'assassiner le capitaine. Quand Mortimer arrive sur place, la Marque jaune est en train de s'enfuir et le professeur se lance à sa poursuite. Il arrive finalement à la tanière de l'ennemi public numéro 1 qui n'est autre qu'Olrik contrôlé par le Dr Septimus lui-même.

Capturé, Mortimer se voit révéler toute l'histoire par Septimus : trente ans plus tôt, le psychiatre avait publié The Mega Wave sous le pseudonyme du Dr Wade. Il y expliquait que le corps humain était dirigé par une onde du cerveau — l'onde Méga — qu'il était possible de contrôler. Il se retrouva alors raillé par la communauté scientifique et la presse, Vernay et Macomber en tête. L'éditeur du livre intenta un procès en diffamation contre ces derniers qui remportèrent le procès grâce au juge Calvin, profondément opposé aux thèses du livre. Outré par l'accueil réservé à ses théories et la mort de son éditeur, il partit dans le nord du Soudan comme médecin de garnison pour oublier toute cette affaire. Mais un jour, il rencontra un homme complètement fou errant dans le désert sans savoir que c'était Olrik, le dangereux criminel qui venait d'avoir l'esprit effacé par le cheik Razek[2]. Il pensa que cet homme à la personnalité défaillante était la personne idéale pour mettre en pratique les idées qu'il avait exprimées dans son livre. Revenu à Londres, il construisit, dans un abri anti-aérien sous sa maison, le télécéphaloscope, une machine capable de contrôler l'onde Méga. Olrik, portant un costume approprié, commit bientôt quelques méfaits pour s'entraîner, puis enleva les véritables cibles de la vengeance de Septimus. Ce dernier montre alors à Mortimer quels esclaves dociles Vernay, Macomber et Calvin sont en train de devenir.

Pendant ce temps, les recherches commencent pour retrouver Mortimer et grâce au conducteur du taxi qui le conduisit à Limehouse Dock, Blake et Kendall retrouvent la veste de Mortimer ainsi que le livre qui leur permet de découvrir la vérité. La police envahit la maison de Septimus et s'attaque à la porte blindée dans la cave. Dans le laboratoire souterrain, Mortimer, se souvenant de la phrase magique du cheik Razek, lance « Par Horus demeure » au visage d'Olrik qui se retrouve déstabilisé. Septimus, fou de rage, détruit par inadvertance le poste de contrôle du télécéphaloscope et Olrik, libéré, se retourne contre son maître et le pulvérise avec sa propre machine à foudre. Au moment où Olrik se retourne contre Mortimer, les hommes du Yard font céder la porte, le mettant ainsi en fuite. Les prisonniers sont libérés et la Couronne impériale est retrouvée au moment où débute le jour de Noël.

Other Languages
Nederlands: Het Gele Teken