Lü Buwei

Idéogrammes chinois Cette page contient des caractères chinois. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir .
Dans ce nom, le nom de famille, , précède le nom personnel.
Lü Buwei
Naissance 291 av. J.-C.
État de Wei
Décès 235 av. J.-C.
État de Qin
Dates 1er règne Chancelier de l’ État de Qin ( 250 av. J.-C.237 av. J.-C. )

Lü Buwei (chinois traditionnel : 呂不韋, chinois simplifié : 吕不韦, pinyin : Lǚ Bùwéi, Wade-Giles : Lü Pu-wei) – né vers -291 ? – mort en -235 – est un personnage important de la fin de la Période des Royaumes combattants, préparant l'unification de la Chine qui suivit, sous l'empereur Qin Shi Huang. Riche marchand devenu ministre, il régenta de manière avisée l'État de Qin durant plus de dix ans, avant d'être écarté à la majorité du roi Qin, futur Premier Empereur, et finalement de se suicider. On lui doit les Annales des Printemps et des Automnes de Lü la grande compilation encyclopédique des savoirs qu'il commandita.

Le personnage de Lü Buwei est connu, comme la plupart de ses contemporains, par des annales historiques tardives, le Shiji (les « Mémoires historiques ») de Sima Qian, le Zhan Guo Ce (« Intrigues des Royaumes Combattants »), et le Shuoyuan (說苑, "Jardin des Histoires"). Lü Buwei y est désigné comme le père du Premier Empereur, la mère de celui-ci ayant été son ancienne concubine. Cette filiation, mentionnée dans ces annales tardives et partiales, a pour but évident de déprécier le Premier Empereur en faisant de lui l'enfant bâtard d'un marchand avec une courtisane. Pour cette raison, elle est souvent remise en question [1] et apparaît peu probable, sans qu'il soit possible d'apporter une preuve concluante de la vraie parenté de Qin Shi Huangdi.

Une des biographies du Shiji est consacrée à Lü Buwei [2].

Un investissement royal

Selon le Shiji, Lü Buwei était un marchand de Yangdi (royaume de Wei) qui voyageait et avait fait fortune en achetant à bon prix ce qu'il revendait plus cher. C'est à Handan, capitale du royaume de Zhao, qu'il rencontra le prince Yi Ren (異人), grâce à qui il allait faire une brillante carrière politique au sein de l'État de Qin.

En -267, le roi Zhaoxiang de Qin, très âgé, avait perdu son fils aîné et désigné son cadet, le prince d'Anguo (安国), comme héritier du royaume. Ce dernier n'avait pas de fils de son épouse principale, la dame Huayang (華陽), mais plus de vingt enfants d'épouses secondaires, dont le prince Yi Ren. De moindre importance, ce dernier avait été envoyé comme otage au royaume rival de Zhao, conformément à une tradition déjà ancienne. À une période contemporaine de la bataille de Changping, où le Qin écrasa le Zhao, il vivait dans des conditions modestes, sinon misérables. C'est à Handan que le jeune prince et l'ambitieux marchand lièrent leurs destinées.

Selon la légende rapportée par le Zhan Guo Ce, Lü Buwei exposa son projet à son père :

« - Quelle rentabilité, lui demanda-t-il, peut-on attendre d'une terre cultivée ?
- Sans doute dix fois la mise de départ.
- Et pour des pierres précieuses ?
- Cent fois.
- Et pour avoir aidé un prince à monter sur un trône ?
- C'est impossible à évaluer.
- Même si j'étais un fermier modèle, j'aurais à peine de quoi me nourrir et me vêtir, mais si je réussis à installer un souverain, alors je serai assez riche pour laisser des terres et un nom à mes héritiers [3]. »

Ainsi selon les annales historiques, Lü Buwei utilisa son influence et sa fortune pour faire campagne en faveur du jeune prince, qui avait donné son accord. Il fit le voyage jusqu'à Xianyang, capitale de Qin, pour y plaider sa cause auprès de l'entourage de la dame Huayang [4], avançant des arguments convaincants tout en offrant de grandes quantités d'or. Le nom de Yi Ren fut changé, et il fut rebaptisé Zi Chu (子楚), pour plaire à Huayang, qui avait été une princesse du royaume de Chu avant d'épouser l'héritier de Qin. Ces manœuvres portèrent leurs fruits, car la dame Huayang, convaincue, en parla à son tour à son époux, qui ne savait rien lui refuser. Lü Buwei revint finalement à Handan avec un sceau de jade fabriqué pour le prince Zi Chu et le désignant comme héritier, alors que lui-même s'était vu décerner le titre de précepteur du prince. La fortune du marchand, et les échanges de présents entre le nouvel héritier et ses parents au Qin, permirent dès lors d'assurer au prince un meilleur train de vie.

La période suivante demeure l'une des plus controversées de l'histoire de cette période, puisqu'elle concerne la filiation tant dépréciée du futur Premier Empereur. Selon le Shiji, Lü Buwei comptait, dans sa maison, une concubine, chanteuse ou danseuse [5], prénommée Zhaoji. Le prince Zi Chu la voulut pour lui, ce que Lü Buwei ne put ou ne sut lui refuser [6]. En -259, Zhaoji donnait naissance à un fils, qui fut prénommé Zheng (政), sans doute en référence à son mois de naissance.

En -257, les armées de Qin marchèrent une nouvelle fois contre le royaume de Zhao. Parvenant aux portes de Handan, ils firent le siège de la capitale. Dès lors, l'otage de Qin et sa famille n'étaient plus en sécurité. Assigné à résidence par les autorités de la cité, il fallut l'ingéniosité de Lü Buwei qui, grâce à sa fortune et ses réseaux, permit au prince de quitter secrètement la cité, mais y laissant son épouse et son jeune enfant. Un récit de la tradition populaire dit qu'un serviteur de la maison, appelé Zhao Sheng prit la place de son maître et fut exécuté, en échange de quoi son propre fils, le futur Zhao Gao, fut sauvé. Il allait en effet devenir un personnage important sous la dynastie Qin. Toujours est-il que Zi Chu rejoignit les forces Qin grâce à son tuteur Lü Buwei, prenant sa nouvelle place à la cour de son pays natal.

Les diverses sources sont contradictoires ou silencieuses sur la période où Zhaoji et son fils Zheng demeurent à Handan, séparés de Zi Chu mais vraisemblablement en sécurité, grâce à la notoriété ou au statut de Zhaoji au Zhao ; de même sur la vie et les agissements de Lü Buwei durant la même période.

En -251, le roi Zhaoxiang de Qin meurt finalement, et le prince d'Anguo lui succède sur le trône. Son règne est éphémère, entre quelques jours et trois mois selon les versions, avant de mourir à son tour et de recevoir le nom posthume de roi Xiaowen. Au plus tard durant cette période, Zhaoji et son fils, encore appelé Zhao Zheng [7], ainsi que Lü Buwei, avaient quitté Handan et rejoint Xianyang, la capitale de Qin.

Le prince Zi Chu devint le roi Zhuangxiang de Qin, et son ancien tuteur Lü Buwei fut nommé Chancelier du royaume.

Other Languages
català: Lü Buwei
Deutsch: Lü Buwei
English: Lü Buwei
español: Lü Buwei
Bahasa Indonesia: Lu Buwei
italiano: Lü Buwei
日本語: 呂不韋
한국어: 여불위
Nederlands: Lü Buwei
norsk: Lü Buwei
occitan: Lu Buwei
polski: Lü Buwei
português: Lü Buwei
русский: Люй Бувэй
Scots: Lü Buwei
srpskohrvatski / српскохрватски: Lü Buwei
svenska: Lü Buwei
Tiếng Việt: Lã Bất Vi
中文: 吕不韦
文言: 呂不韋
Bân-lâm-gú: Lū Put-ûi