L'Argent

L’Argent
image illustrative de l’article L'Argent

AuteurÉmile Zola
PaysDrapeau de la France France
GenreRoman
ÉditeurG. Charpentier
Lieu de parutionParis
Date de parution1891
SérieLes Rougon-Macquart
Chronologie
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir L'Argent (homonymie).

L’Argent est un roman naturaliste d’Émile Zola publié en 1891, le dix-huitième volume de la série Les Rougon-Macquart.

Résumé

Le héros est Aristide Saccard, frère du ministre Eugène Rougon, qu’on avait déjà vu amasser une fortune colossale dans La Curée. Après une succession de mauvaises affaires, il doit repartir de zéro, mais son ambition est demeurée intacte. Il vend sa luxueuse propriété du parc Monceau afin de régler ses créanciers, puis loue deux étages d’un hôtel où il installe la Banque Universelle, destinée à financer des projets de mise en valeur du Moyen-Orient. Tout est fait pour attirer petits et moyens épargnants, auxquels on promet des gains faciles et rapides. Les communiqués et articles de presse, les rumeurs savamment dosées font s’envoler les titres de la société. Saccard se retrouve à nouveau au sommet de la gloire et de la puissance… construites sur du sable, car il ne cesse d’acheter ses propres actions.

Other Languages
English: L'Argent
فارسی: پول (رمان)